BEN POETE

1960-2004

Poesie du jour
LE POEME DU JOUR - 2017-04-22

la trisieme guerre mondiale 2017

VOICI MON POEME
« LA TROISIEME GUERRE MONDIALE »

Bientôt troisième guerre mondiale
on ne sait jamais
une guerre entre
les milliards de synapses de cerveaux
cerveau de Hollande
cerveau de Trump
cerveau de Ghandi
cerveau de Poutine
cerveau de Marx
cerveau de Jesus
cerveau de Kim

Bientôt la troisième guerre mondiale
on ne sait jamais
la Corée du nord
veut seulement passer a la telle
C’est dans la nature humaine

Bientôt la troisieme guerre mondiale
le voisin de votre voisin s’entend mal
avec la voisine et cela vas dégénérer
et s’étendre
aucun de deux ne veut céder

Bientôt la troisième guerre mondiale
18 humanistes déguises en impérialistes
jouent aux echecs et boivent de la vodka

Bientôt la troisième guerre mondiale
dans des bunkers a 900 metres sous sol
ils lisent du Onfray et ne sont pas d’accord

Bientôt la troisième guerre mondiale
il n’aurait pas fallu proposer
et accepter les élections libre
non manipulé en Syrie

Bientôt la troisième guerre mondiale
une expo d’art contemporain
sur le thème de la mort. pour tous
ouvert à tous. a la villa Arson

Bientôt la troisième guerre mondiale
les noirs des usa
veulent pouvoir décider de leurs destin
dans les partis des usa ou ils sont majoritaires
et réclament trois états du sud

Bientôt la troisième guerre mondiale
la femme du président l’a quitte
pour le Butler
le president ne sait plus quoi faire d’autre

Bientôt la troisième guerre mondiale
faites des provisions
achetez du du riz et des pates
a Auchon et au Spar

Bientôt la troisième guerre mondiale
prévu comme jeu a la tele
créer par de faux medias
dans Fondation 4,5 de Asimov

Bientôt la troisième guerre mondiale
les russes vont pas se laisser faire
les tchétchènes non plus
Kim le coréen et Trump non plus
vous non plus
n’estce pas ? alors en avant toute

Bientôt la troisième guerre mondiale
inévitable si Trump ressemble à annie
et kim à ben

Bientôt la troisième guerre mondiale
une guerre entre
historens qui pensent que l’histoire
est le résultat de la loi du plus fort
et historiens qui pensent l’histoire
passe par l’entente entre cultures et peuples

Bientôt la troisième guerre mondiale
confie a des anthropologues philosophes
pas d’accord entre eux sur Facebook

Bientôt la troisième guerre mondiale
que pour donner raison a Darwin
qui a dit
ce sera la sélection des plus forts

Bientôt la troisième guerre mondiale
l’ordinateur central
avec ses 236520 algorithmes
a opte pour la solution contenant
le moins de morts
Aller voir les autres poèmes du jour

 

 

LISTE DES POEMES

World-news poem from Antiwar (2002)

poème comportement (1963)
je crois
oubliez ben
vers la fin cela devient cochon (1962)
ben et les autres
ben ethniste
je me souviens
poème lu en public
corbill’art
j’ai rêvé
mon journal
je ne comprends pas
voyeur
la dispute
docteur (i)
docteur (ii)
conversation

ceci dit

qui es-tu ben ?
je ne crois plus
j’ai envie
c’est louche
c'est le printemps
poème publié
j'en ai rien à foutre
attention
je suis pour
poème perdu
j’aime 1965
phrases écrites sur ma caravane
allez les mous
le con'art c’est moi
extrait farfelu
dieu
la loi du plus fort
art
tartala crème
salut les niçois (salut de berlin 1979)
je suis parano
je suis l’autre
annie
annie je t'aime
ben a genas
il n'y a qu'à
cher pasqua
dunkerque (i)
dunkerque (ii)
poésie en vrac
maman
maman est morte
la vérité est que....
autour de ben
autocritique
en vrac à trier

QUELQUES MOTS SUR BEN "POETE"

A partir de 1960, je suis en guerre avec la poésie visuelle et la poésie phonétique et lettriste que je considère comme des exercices de sténo-dactylo qui s’ennuie. La poésie que j’aime est celle de Ginsberg et celle du quotidien, qui racontent la vie, qui gratte la vérité.
les oeuvres poétiques completes de ben
c'est trop il y en a trop il faudrait 1500 pages
et d'abord comment differencier poesie de vie ?
Les poètyes que j'aime, j'en ai déjà parlé j'en re-parle c'est surtout deux ou trois chocs entre 16 et 19 ans, les poèmes à Lou d'Apollinaire, le Transibérien de Cendrars, la poésie beatnick de Ginsberg.
J'avais ma théorie du nouveau et pourtant en poèsie je ne l'ai jamais appliquée. Le nouveau aurait du être la poèsie spaciale, concrète, lettriste par rapports à ceux qui se servaient encore du sens : dépassés.
Hé bien non ! Pour moi c'est le sens qui véhicule la vie et la vie la révolution et pas les exercices novateurs des petits dactylos qui s'ennuient style Blaine Chopin et Cie.
Là je me répète, je me suis déjà expliqué sur le sujet deux ou trois fois.
A Londres une fois, dans une soirée de poésie Beat ou semi-beat j'ai crié : arrêtez d'être poétique, votre poésie doit devenir vie. Et j'ai pris une chaise et je l'ai cassée.
Une autre fois je voulais réciter mes poèmes d'amour tout nu. Je n'ai pas osé le faire. que le lecteur se dise : tout ça c'est sans importance et pourtant il en parle.
Ou encore : c'est vrai et parce que c'est vrai c'est bon.

POEME COMPORTEMENT (1963)

1) Sur un trottoir levez la tête et hurlez fort : Descends si tu es un homme !
2) Dans une rue passante, couchez-vous sur le dos en travers du trottoir. Observez ce qu’il se passe.
3) Pincez votre propriétaire.
4) Prenez ce recueil de poèmes, allez à la sortie de la messe et distribuez-les, page par page, comme des prospectus aux gens qui sortent.
5) Allez dans un jardin public, montez sur un banc et, sans vous arrêter, parlez pendant dix minutes de vous-même.
6) Ne vous couchez pas la nuit, allez au restaurant et partez sans payer.
7) Devenez immortel

Seule la réalisation de ces poèmes est le poème.
Ben 1963

JE CROIS

Je crois qu’il faut déceler et combattre
toutes les oppressions,
C’est plus facile à dire qu’à faire
Je crois que Reagan a eu tort de miner
les ports du Nicaragua
Je crois que les Arabes doivent permettre
aux Kurdes et aux Berbères de s’autodéterminer
Je crois que la réforme la plus positive des
30 dernières années en France a été
la décentralisation faite par Deferre.
Je crois qu’il y a un peuple Basque,
un peuple Breton, un peuple Occitan, un peuple Flamand
Je crois qu’il n’y a pas de peuple sans sa langue et bien sûr
sans sa culture.
Je crois que les Polonais ont raison de
chercher à être Polonais
Je crois que le développement économique
d’un peuple passe obligatoirement par la
maîtrise de sa culture.
Je crois que tout homme qui cherche à être
libre doit s’attendre à avoir des merdes
Je crois que sous prétexte de défendre la langue française, la
francophonie est en train de tuer les langues minoritaires
le Basque, le Breton, l’Occitan et le Flamand
Je crois que Dunkerque est flamande et devrait pouvoir
s’autodéterminer pour joindre une grande nation Flamande.

OUBLIEZ BEN

1 - Oubliez Ben;
2 - Quand et comment allez-vous savoir que vous l’avez oublié ?

29/5/1967

1 - Forget Ben.
2 - When and how shall you knom you have forgotten him ?

29/5/1967

VERS LA FIN CELA DEVIENT COCHON (1962)

Nice est infectée de pigeons De vieilles anglaises leur donnent du pain Ce!a n'a rien de drôle ni d'intéressant moi je préfère les chiens aux pigeons. J'ai vu un gros sale chien noir qui savait marcher dans la rue De toutes façons mes poèmes ne sont bons que vers la fin

Mais mon cher Ben cesse de te prendre pour un génie Tu es contre l'œuvre physique parce que tu es incapable d'en faire une de qualité Tu dis tout signer Duchamp l'a fait avant toi Tu dis rien signer Manzoni l'a dit avant toi Tu dis il 'aut détruire l'art Flynt l'a dit aussi Personne ne te prend au sérieux Ben tu es triste

Mercredi (de la poésie) Au restaurant j'ai bu un demi rosé un monsieur est rentré avec un enfant Un autre monsieur une table plus loin n'a pas quitté l'enfant des yeux

Jeudi (de la poésie) Au restaurant j'aurais voulu savoir à quoi pensaient ces trois femmes seules la première à gauche qui regardait sa nourriture (viande) et les deux autres l une en face de l'autre qui se regardaient

Vendredi (de la poésie) En sortant de l'ascenseur j'ai vu le vieux concierge de ma mère qui dormait dans la cabine téléphonique

Samedi (de la poésie) J'ai eu cinq idées que j'ai oubliées depuis je suis sûr qu'elles étaient toutes bonnes u 1e autre Envoyez-moi dix nouveaux francs à Vautier, 38, avenue Caravadossi Nice Si vous êtes nombreux je m'achèterai une maison à la campagne car je me fais du souci pour mon loyer présent Question Ben est-ce que vous créez ?

BEN ET LES AUTRES

Ben et les autres je suis moins authentique et libre que Basquiat
je suis moins inventif
que Picasso
j'ai moins d'imagination
que Combas
je suis moins honnête que
Brecht
j'ai moins de charme que
Frédéric Roux

Ben et les autres Seul en première classe dans l'avion, avec un noir et deux japonaises
je fantasme la partouze

Ben et les autres En classant mes archives je me suis demandé :
que devient Acconci à propos ?
Tiens un catalogue de Journiac !

Ben et les autres A force de se penser
et de se repenser
l'espèce humaine
perd toute importance
ici ou là
fort ou faible
mort ou vivant
it's all kiff kiff bouriko

Ben et les autres J'aurais voulu être
amoureux comme Appolinaire,
courageux comme Cravan,
seul comme Céline,
menteur comme Cendrars,
sale comme Leautaud,
vrai comme .....
Je ne trouve personne de vrai.

Ben et les autres Je me fais du soucis pour François
à vouloir avoir toujours raison
il va se trouver souvent dans la merde
mais il a raison de vouloir avoir raison .

Ben et les autres J'ai mauvaise conscience envers
J C Farhi,
je lui dois un repas superbe.

Ben et les autres J'ai écrit à De Gaulle,
à Mao,
à Nixon,
ils ne m'ont jamais répondu.

Ben et les autres il m'a dit :
tu ne connais pas ça toi,
quand
plus rien n'a d'importance
qu'on a faim,
qu'on a froid,
qu'il va faire nuit dans deux heures,
qu'on ne sait pas où aller
qu'on a envie d'abandonner
qu'on ne voit pas le bout
alors arrête de me faire chier
avec tes ethnies
ton Duchamp
ton nouveau qui n'est plus nouveau
et ta femme qui se prend pour la Sainte Vierge.

Ben et les autres Tous des rats
tous des anges
tous pathétiques
tous cruels
tous naïfs
tous sans espoir.

Ben et les autres La vérité est que les jeunes sont jeunes
et moi je suis vieux et laid
la vérité est que ma femme est belle
et que je l'imagine en train de faire l'amour avec d'autres hommes
la vérité est que John Armleder a des manières et sait manger à table
et que moi je mange comme un porc
la vérité est que George Brecht a su en faire le moins possible
et que moi j'en fais toujours trop.

BEN ETHNISTE

Ben ethniste Parfois je me dis qu’il en faudrait très peu
pour que l'Occitanie se réveille
et alors elle ne se rendormirait plus.

Ben ethniste Septembre 1988
Je prends des risques :
mes positions ethnistes
portent tort à ma carrière d'artiste pépère.
J'agace
il faut donc que je m'attende à payer la note.

Ben ethniste Je ne lis plus "Le Monde" depuis trois mois
et j'en suis très malheureux.

Ben ethniste Vous en infiltrerez peut-être 500,
Vous en noyauterez peut-être 700,
vous en liquiderez peut-être 200,
mais vous n'arrêterez pas les ethnies
et d'ici 50 ans
les drapeaux basque, breton, occitan, frise,
kurde,
flotteront hauts et libres.

JE ME SOUVIENS

Je ne me souviens
il y avait du soleil sur la terrasse, à Naples,
j'avais un frère avec lequel je jouais
on livrait le yoghourt avec un âne à Smyrne .
Il y avait un immeuble avec un balcon à Alexandrie.
Je me souviens d'Aboukir,
ou est -ce d'une photo de moi à Aboukir
debout près de la mer
dont je me souviens ?
Je me souviens
de la haine, de la douleur à Lausanne
ils m'ont fait mal
je pleurais tout le temps.
qui ils ?

POEME LU EN PUBLIC

Poème lu en public à la MJC Gorbella déguisé en femme

Je ne voulais pas réciter ce soir
et pourtant
j'ai écrit un poème quand même.
Vous êtes là-haut (dans les gradins)
je suis ici.
Je vous regarde,
vous me regardez
je suis inquiet.
Honnêtement je ne peux vous
parler que de moi.
J'aurais pu me mettre à poil
j'aurais pu hurler
j'aurais pu ne rien faire, vous regarder,
j'aurais pu dormir
j'aurais pu lire Arthèmes
j'aurais pu vous raconter une histoire belge
j'aurais pu vous montrer mon cul
la gloire de mon cul.
Vous voulez du spectacle
je veux de la réalité
Vous voulez de la poésie
je veux de la vérité,
toute la vérité.
La vérité est que
je suis un démagogue
et un menteur
et un hypocrite
et un lâche.
La vérité c'est que j'aurais voulu vous séduire
et faire l'amour
avec vous.
Je vais disparaître, disparaître
il restera les insectes
il restera les poissons
il restera les plantes
il restera les microbes
il restera les bactéries
il restera la peste
ce sera toujours passionnant .

 

J’AI REVE

J'ai rêvé d'un Superman,
un Zorro invincible
qui viendrait aider les minorités
J'ai rêvé d'un vieil indien
qui un jour dirait :
"ça suffit comme ça "
et qui sortirait de sa hutte
l'arme terrible de ses ancêtres.
J'ai rêvé d'un soleil rouge
et d'hommes et de femmes nus
qui suivaient le fleuve.

MON JOURNAL

Pour tenir un journal il faut connaître la date
et je ne me souviens jamais du jour,
je crois qu'on est jeudi 17 décembre 1987
aujourd’hui je suis content d'être à la maison.
C'est bientôt Noël.
Annie veut que ça se passe à la maison,
elle est fière de sa cuisine repeinte en blanc
mais elle ne le dira pas,
au contraire j'ai eu droit à des remarques.
Il y a de plus en plus de chats à la maison, six en tout .
Leur présence ne me gêne pas,
ça fait même original
ce qui me gêne c'est leurs odeurs
et ce qu'ils coûtent
surtout quand j'ai des angoisses d'argent.

JE NE COMPRENDS PAS

Je ne comprends pas,

quand je suis en voyage
je rêve que je fais l'amour avec Annie
que je fais des photos d'elle toute nue
mais dès que je suis de retour
ce n'est plus la même chose
je n'ose plus rien
ni les films ni les photos
et dire que j'ai acheté une caméra et
un super appareil photos spécialement pour cela.

Je ne comprends pas,

j'ai tout pour être heureux
et je me crois malheureux.

Je ne comprends pas,

Ca fait trois mois que je n'ai pas mis les pieds
dans mon atelier
je ne supporte plus l'idée de peindre
je ne veux pas être rien qu'un décorateur
de surfaces
je ne veux pas être rien qu'un gadget man
pour boutiques de consommation
et ajouter au mensonge de la culture.

VOYEUR

Dans le train

Nice Marseille
la fatigue se lit sur tous les visages.
Où est passé leur bonheur des vacances ?
Devant un hôtel trois
étoiles
trois messieurs dans une Rolls
la fatigue se lit sur leurs visages.
l’espèce humaine a l’air fatigué.

La femme du journal

Je suis gêné
quand je pense à cette femme
seule dans la rue
ne sachant pas où aller pour dormir
n'ayant plus d'argent
ni à qui parler
marchant
perdue
fière
honteuse
triste
angoissée
perdue
et dont les journaux ont parlé le lendemain
à propos d'un "accident sur la voie ferrée ".

Il est dix heures du soir

un bus de touristes à deux étages
chromé et vitré
passe
il y a des toilettes
et c'est climatisé
on voit des têtes qui regardent dehors
par les vitres
ils pensent peut-être
à leur jardin
au soleil.

LA DISPUTE

Quand les poètes se réunissent
je préfère une dispute, un combat,
à une conversation polie.
Quand ça pète il y a plus de vérité
et moins d'hypocrisie.
Je ne supporte pas les mimiques,
les compliments,
les pique-assiettes,
les ronds-de-jambes,
les mamours.
Plus je participe,
plus je me sens devenir petit et médiocre.

DOCTEUR (I)

docteur

ça va mal
il faut que je vous explique
j'ai l'impression de devenir gâteux
je ne trouve pas mes mots
je dis un mot à la place d'un autre.
J'ai l'impression que ce n'est pas en pensée
mais en vocabulaire
c’est-à-dire dire par exemple
je pense "chaise "et je dis "vase"

docteur,

je ne me souviens pas des noms propres
même familiers,
je ne me souviens pas des noms des chats et des chiens.
Quand je travaille dans mon atelier
je confonds le nom d'un assistant avec celui d'un autre.
Mes pensées partent dans tous les sens.

docteur,

je n'arrive pas à me concentrer
surtout si j'ai déjà établi la liste de 10 choses à faire.
Je fais beaucoup de listes
je dois avoir 5 carnets de listes
mais je m'y perds, dans mes listes
que je ne retrouve pas.

docteur

mais l'impression d'un étau
qui me serre mâchoire et cou parfois plus haut .
J'ai eu mal à la tête deux fois cette semaine
la douleur est partie avec des Optalidons
J'ai eu l'impression d'avoir de la fièvre
et je n'avais que 37 ,6.

docteur

Je n'arrive pas à me reposer
je ne m'arrête pas de penser à ce que j'ai à faire
et de penser que je n'arrive pas à m'arrêter de penser à ne pas penser.

docteur

A tort sans doute j'ai l'impression que tout repose sur moi
et il m'arrive de paniquer
au sujet de ce qui doit être fait et que je n'arriverai pas à faire.

docteur

Je me sens en permanence coupable de ne pas travailler
même quand je travaille
c'est pour cela que je passe continuellement à autre chose.

docteur

Je suis parano
je crois que l'on a installé des émetteurs à ultrasons
pour me détruire le cerveau
ou qu'on m'a mis un produit dans l'eau
et je me méfie du frigidaire.

docteur

Quand j'ai une préoccupation
elle ne me quitte pas.
Ca bloque mes autres activités.

docteur

Les trous de mémoire
c'est grave pour moi dans la mesure où
a) j'enseigne l'histoire de l'art
et que je donne une dizaine de cours par an
b) je participe et j'aime participer à des conférences et des colloques.

docteur

Lors de ma dernière conférence
j'ai trouvé que je me répétais mécaniquement
et que je n'arrivais plus à improviser,
ce qui, avant, était mon fort.

docteur

J'ai besoin de retrouver
a) les idées plus claires
a) de l'énergie
b) ma mémoire
c) mon enthousiasme
d) mon sommeil.

docteur

Je ne fais aucun sport
et pourtant je sais que je dois en faire
je n'arrive pas à commencer.

docteur

Quand je lis un livre
parfois je me demande :
qu'est-ce que tu lis

DOCTEUR (II)

Je veux un tranquillisant
qui m’enlèverait ma peur
J'aime bien Hedern Hallier
j'aime Vergès :
ils sont de ceux qui ont l'air de n’avoir peur
de rien quand tous ont peur.
Je ne dis pas qu'ils ont raison

Je ne veux pas te faire de la peine annie mais ton amour je le sens sans lui je serais peut être mort depuis dix ans
mais il est tellement en moi

L'art j'y croyais j'y crois plus c'est tout du mensonge
l'argent l’a sali,
me battre d'accord mais me battre pour quoi ? pour qui ? pour des illusions ?
sans illusions
pour moi
moi le con.
mon beau père prisonnier de guerre
disait quand on lui disait qu'il pouvait être fusillé :
j'ai déjà un trou...
Il me reste
l'envie d'écrire me déverser en mots.

Censure partout
on ne peut rien dire
et moi honteux je me cache.

Quand j'ai sorti mon Atlas des ethnies trois jours après j'avais une
vérification des impôts.
Aujourd'hui où je veux faire un reprint du Lugar
deux jours après l'Ursaaf débarque
je suis parano, je me fais des idées
le monde devient parano
pour survivre on se méfie.

Un seul mot :
fatigué
envie de jeter l'éponge
où est ma maman ?
même celle qui criait.

Encore des catalogues à porter,
encore une chemise à laver,
encore des lettres à écrire.

Le choix du lieu :
la salle de bain c'est moins salissant
la citerne plus romantique
j'aime aussi l'idée de la montagne face à la nature.

Lausanne est une ville où j'ai eu envie de mourir très fort
j'étais très jeune 10 ou 12 ans
j'allais au lycée scientifique
et je revenais à pied par le pont
et souvent je regardais par dessus le pont en me disant : vas-y saute !
à l'école on se moque de toi et à la maison ta maman crie.

CONVERSATION

Ben, tu as tort de croire que tout le monde t'en veut et que tu as été mis en quarantaine à cause de tes idées ethnistes.
C'est de la paranoïa. La réalité est plus simple: ta défense des Occitans, des Corses etc… ennuie les gens.
Mais pourquoi est-ce-que ça les ennuie?
Parce qu'ils ne veulent pas entendre parler de choses qui les dérangent dans leur aire ethnocentrique et qui, peut-être, quelque part les font se sentir coupables.
Tu les agaces mais ne te fais pas trop de soucis. C'est bon, ils ne parleront pas de toi mais pourtant ils ne t'oublieront pas car tu es comme une arrête qui leur reste dans la gorge ; la réalité est un chemin incontournable, tôt ou tard, on est obligé de passer devant.

CECI DIT

On dit que je dis tout le temps "ceci dit"

Ceci dit

si je n'avais pas découvert l'ethnisme
j'aurais souvent l'impression d'avoir
perdu mon temps.

Ceci dit j'ai fait une folie
je me suis fait installer une antenne parabolique
avec laquelle je capte les U.S.A.
et bientôt la Russie.

Ceci dit si je ne bandais pas
cela me ferait
beaucoup de soucis.

Ceci dit une journaliste de Marie-France est venue me photographier
je n'aime pas leurs articles
sur les maisons des artistes
ils mettent un fish eye sur leur appareil
et mon bassin de deux mètres sur deux ressemble à une piscine
c'est de la triche.

Ceci dit j'ai attaqué Beuys et Filliou de leur vivant
ce n'est pas pour dire qu'ils ont raison maintenant.
si je ne le pense pas.
Je ne suis pas une girouette.

Ceci dit j'ai encore eu une crise de paranoïa hier soir
X a subi des pressions pour que je ne soie pas invité à Z
X a cédé aux pressions
X m'a dit : je ne comprends pas mais n'en parle pas.

Ceci dit quand on a douze appareils qui ont besoin de piles
il y en a toujours une qui tombe en panne
alors on passe son temps à aller acheter des piles. pourquoi ?

Ceci dit le luxe c'est d'avoir un aspirateur,
un congélateur,
un raboteur,
et tout cela fait du bruit

QUI ES-TU BEN ?

Qui es-tu donc Ben,

pourquoi saperlipopette restes-tu Suisse ?
Depuis 1949 que je vis en France
j'aurais pu me faire naturaliser 10 fois
avec une mère de père occitan Giraud
et un père Vautier suisse français de Lausanne
pourquoi alors rester Suisse sans y aller même vivre ?
Vous voulez savoir pourquoi ?
C'est parce que je suis honnête
parce que je me sentirais mal à l'aise de demander
d'une main une nationalité
et de l'autre vouloir la combattre.
Mettez-vous à ma place : je dis aux Basques :
vous avez raison de vouloir être Basques.

Qui es-tu Ben ?

Je suis un petit artiste minable
et pourtant je n'arrête pas de faire des trucs
je suis un copieur
et pourtant on n'arrête pas de me copier

Qui est tu Ben ?

Mon dieu que je suis malheureux
j'aurais tant voulu être un grand intellectuel
et passer à la télé comme
Sollers, Hallier, Levy,
ces gros cons.

JE NE CROIS PLUS

Je ne crois plus à la peinture c'est tricher
je crois à celui qui peint sa liberté pour cracher et exister.
Je ne crois plus à la poésie c'est tricher
je crois aux mots écrits sur ces cartons dans la rue qu'on tient assis à genoux, le regard au sol.
Je ne crois plus à la politique c'est tricher
je crois au désespoir des peuples qui vont lutter un contre cent mille pour survivre
je ne crois plus à l'amour c'est tricher
je crois au porno de trottoir de gare et à l'amour de celui qui loin du pays
pleure en se branlant.

J’AI ENVIE

J'ai envie d'avoir un copain
d'aller avec lui boire une bière
et tout lui raconter
lui dire que ma femme me sort des yeux
avec ses remarques
qui n'en finissent pas
que j'ai envie qu'elle me foute la paix
j'ai envie de dormir
mais sans pilule.
J'ai envie de ne jamais avoir connu cette
égoïste
qui me rend la vie impossible
j'ai envie de pleurer.
J'ai envie de devenir un arbre,
j'ai envie de faire un film,
j'ai envie de devenir sourd,
puis aveugle,
puis muet,
puis rien et gai.

C’EST LOUCHE

J'ai le blues de la parano
c'est louche : mon courrier me parvient un jour plus tard que celui de ma mère qui habite la même adresse et qui a la même boite aux lettres
c'est louche : Bordaz l'éditeur m'écrit pour illustrer un texte
c'est louche : Flammarion n'a jamais voulu faire une carte postale du magasin
c'est super louche : l'avion a pris une heure de retard quand je suis revenu de Paris
c'est louche : l'Occitania Coupe est étouffée dans l'oeuf
c'est louche : à Carcassonne après le débat ma voiture a été fracturée et visitée de fond en comble
c'est louche : mon téléphone fait des petits bruits curieux et une fois j'ai même entendu respirer
c'est louche : dès que quelque chose se passe dans le monde j'ai des copains qui s'intéressent à ce que je deviens.
c'est louche : :qu'est-ce qu'il a ce mec à vouloir m'offrir un verre ?
c'est louche : Oustino Viva parait régulièrement sans un accroc.
c'est louche : Jean Louis se cache, il a peur
c'est louche : un illustre inconnu m'attaque en plagiat pour empêcher les matchs occitans de continuer
c'est louche : le Ventadorn tombe en faillite
c'est louche : Mauris se fait cambrioler

C'EST LE PRINTEMPS

C'est le printemps
femmes préparez vos chattes
c'est le printemps
il n'y aura plus de guerre
on ira tous dans l'herbe.

POEME PUBLIE

Les jeunes sont cons
les vieux sont cons
les gens de trente ans sont cons.

Je suis au bistro
je me regarde dans la glace
j'ai les yeux cernés
le regard plutôt triste
ça existe
je me fais un sourire à cause du garçon de café
je ne veux pas qu'il me prenne pour un paumé.

A la table à côté
un mec idiot
drague une belle fille idiote
ça aurait pu être moi.

Les Kurdes pleurent 8000 morts tués au gaz par les Arabes
les Arabes pleurent 120 morts Palestiniens tués par les Juifs
les Juifs pleurent une fillette tuée par un Arabe.

J'EN AI RIEN A FOUTRE

J'en ai rien à foutre si je me trouve seul sur la montagne ou sous la terre

J'en ai rien à foutre si vous ne me parlez plus

J'en ai rien à foutre si je craque
si Ben n'aime plus Ben
si je suis con
si je dégueule dans vos escaliers
si je n'arrive pas à m'arrêter de pleurer
si les mots ne viennent pas
si personne ne les lit
si ma conne de femme ne comprend rien
si Rimbaud est mort avant moi
si je suis un minable
si la télé fait trop de bruit

ATTENTION

ça va barder
je vais devenir procédurier
je vais attaquer en justice
tous ces petits voleurs
qui emmerdent les artistes,
qui pompent leur sang dès qu'il y a
trois sous à gagner.
Je vais ruiner leur réputation sur la place
en prouvant par A plus B
que ce sont des escrocs
je vais TOUT dire
et il y en a dire
plus on remue la merde plus ça sort de partout.
Ils vont se noyer dans leur merde.
Le comble serait que dans dix ans tous les intellos parisiens véreux et dernières roues de la charrette, tiennent des discours ethnistes,
et que par contre, Fontan, moi et tous ceux qui depuis 30 ans ont combattu pour ces idées
on nous ignore. attention
Je me sens traître
je défends l'Occitanie,
la Corse,
les Basques,
les Sioux,
et pourtant je peins en français.

attention

Je suis tellement parano
que je crois
qu'en haut lieu
on doit discuter pour savoir si
il faut me tuer ou pas.

attention

Cette nuit les petits chats si gentils d'Annie ont du faire un carnage terrible
plein de plumes et de sang partout
le massacre des gentils
il faut se méfier de gentils

attention

A cause de mon atlas
à cause de mon engagement pour le droit à l'indépendance
des Corses, des Basques, des Bretons, des Alsaciens
je m'attends à une répression politique
et pourtant elle ne vient pas
serait-il possible qu'on laisse s'exprimer en France des points de vue différents ?
non le piège doit être plus subtil c'est tout.

attention

L'art a prit un sale goût d'argent
goût d'argent oui mais pourquoi sale?
S'il y a délit d'initié
tous les marchands sont des escrocs
tous sans exception
car trouver une oeuvre pas cher qui vaut cher
c'est ce qu'ils font tous.

JE SUIS POUR

je suis pour
je suis pour la défense du niçois
je suis contre l'occupation par Saddam Hussein du Kurdistan
je suis pour l'union du Koweit et de l'Irak
je suis contre l'intervention militaire et la politique des USA au Panama
je suis contre la présence des troupes française au Tchad,
je suis pour le droit à l’autodétermination des peuples.

POEME PERDU

on peut trouver des circonstances très atténuantes

juin 1992

L'angoisse me prend la nuit
je ne sais pas si je veux la gloire
ou pas
parfois pas
mais quand j'ouvre une revue et que je ne me vois pas je suis triste

Pour le cas où j'ai des doutes et que je ne sais pas quoi exposer je peux toujours exposer
des portraits, des gestes, un mur de graffitis, une attaque contre la désinformation,
des valises,
un mur Ben sex maniac.
Il m'arrive de penser parfois qu’annie aimerait que j'ai des ennuis pour être retiré de la circulation

Annie me cache plus de choses que je le crois
c'est-à-dire plus qu'un amant,
plus qu’une nostalgie,
plus que les Hitchkok lus aux toilettes,
plus que les parfums cachés,
plus que les lettres planquées dans sa penderie.

faire le tri entre ma jalousie,
mes lâchetés,
mon courage.

Il est plus facile de rien dire
j'ai besoin de dormir pas de courir
pas de téléphoner,
pas de repos

Comment faire pour
me sentir plus libre ?
pour me sentir mieux ?

oui je ne sais plus quoi faire
oui je respire mal
oui l'art ne m'intéresse plus
oui il me reste les ethnies

J’AIME 1965

j’aime la vie quand les femmes me sourient
j’aime pas parler d'argent à propos d'art
j’aime pas me faire cuire sur la plage
j’aime étonner à table en disant ce qu'il faut pas dire
j’aime pas qu'annie me demande de sortir la poubelle
j’aime pas me trouver coincé entre deux officiels et une assiette de nouvelle cuisine
j’aime en voyage acheter des dessous sexy à annie en pensant qu'elle les mettra pour ses amants
j’aime manger la socca avec les doigts
j’aime avoir le fou rire au lit entre deux femmes nues
j’aime pas avoir des trous de mémoire et ne plus me souvenir du nom de celui qui m'a invité à manger
j’aime prendre le café le matin chez mémé avec Dolly
j’aime me gratter le nez et y découvrir des crottes énormes
j’aime les peuples qui luttent pour leur indépendance
j’aime pas les impérialistes qui veulent qu'on parlent tous la même langue
j’aime quand annie se met au lit toute nue
j’aime pas l’odeur du pipi de chats sur mes archives
j’aime être dans un train qui retourne vers Nice
j’aime pas faire mes valises pour quitter Nice
j’aime faire et refaire des listes
j’aime pas les compliments
j'aimerai tourner un film semi-érotique
j’aime pas le désordre dans la petite cuisine d'annie
j’aime écouter les nouvelles de politique internationales à la radio
j’aime pas quand les américains gagnent
j’aime lire Le Monde entre les lignes
j’aime annie nue quand elle sort de sa douche
j’aime quand Farah me regarde comme si elle était la Duchesse de Kent
j’aime pas quand on essaie de me manipuler pour me faire passer pour ce que je ne suis pas
j’aime manger des pâtes au pistou au soleil sur le cours Saleya
j’aime taper sur mon ordinateur les reproches que je fais à annie
j’aime quand Benoît me dit : "fait de la magie pépé Ben "
j’aime pas que Masse ou Le Pillouer me battent aux échecs
j’aime montrer aux vieux que je peux danser du disco comme un jeune
j’aime acheter des gadgets qui bougent
j’aime trouver une idée de tableau qui rendra les autres jaloux
j’aime les magasins de gadgets et de jouets
j’aime payer à boire
j’aime quand dans le monde les événements me donnent raison et tort à Bernard Henry Levy
j’aime aller en boite danser le disco avec des minettes qui me trouvent beau

PHRASES ECRITES SUR MA CARAVANE

le monde est fantastique ce matin une femme m’a sourit
dans cette caravane
12 kalashnikofs
40 kilos de cocaïne
3 bières
dans cette caravane vit un artiste seul et triste
dans cette caravane trois femmes nues
dans cette caravane un théoricien de la libération des peuples

ALLEZ LES MOUS

Au lieu de rester là planté comme des asperges
faites quelque chose
si on se déshabillait tous en pensant à Mireille Mathieu
si on se tapait deux bouteilles de vodka à la santé de Ferrari ?
si on changeait de direction et qu'on partait pour la Laponie,
si on disait merde à la télé
et aux médias qui nous manipulent
si on quittait nos connasses
si on leur demandait ou est passé le fric
si on expliquait aux gens que l'art est une escroquerie
et que le beau n'existe pas
si on pleurait un bon coup pour oublier
notre envie de gloire
si on criait vive le droit à l'autodétermination des Corses, des Occitans, des Bretons
si on crachaient tous dans la soupe
de Jack Lang
si tu me taillais une pipe
si on essayait de faire comme d'habitude et de rien changer à la vie
si on faisait l'amour
toi avec moi
puis moi avec elle puis elle avec lui
puis lui avec elles puis eux avec toi ?
si on faisait la fête avec les R.G.

LE CON'ART C’EST MOI

(repris janvier 97)

Le con'art c'est moi C'est sans doute ma faute si je n'arrive pas à communiquer avec mes enfants.
Ceci dit je n'arrive pas à comprendre pourquoi ? J'ai tort de rejeter la faute sur Annie il me suffirait de parler.

Le con'art c'est moi je dépense trop.
Un jour je le regretterai.
Je ne fais pas assez de sport et
ça me donne du ventre.

Le con'art c'est moi c'est vrai que je suis sale,
débraillé,
que je sens parfois mauvais
que je ne me brosse jamais les dents.

Le con'art c'est moi Avec ma mère je ne suis pas gentil
je ne vais jamais la voir
en bas dans sa chambre
et quand j'y vais c'est pour l'engueuler .

Le con'art c'est moi J'aimerais bien pouvoir changer
on n'est vraiment pas parfait.
C'est vrai que je n'arrive pas à travailler seul
c'est peut-être de la paresse
ou un manque de volonté.

Le con'art c'est moi J'aimerais bien pouvoir changer
je suis fatigué de faire des expos
j'aimerais m'arrêter
mais si je m'arrête je me sens coupable.
Dans les conférences à force
de raconter les mêmes choses j'ai honte.

Le con'art c'est moi

Toujours à tourner autour de mon nombril
si seulement je pouvais
devenir une pierre,
ou de l'eau dans la mer,
de la matière non pensante
l'étape suprême
c'est "l'homme" qui le dit
pas la pierre .

Non, on est tous des con'arts

égoïstes,
ethnocentristes,
lâches,
minables.

EXTRAIT FARFELU

Mais qu'est-ce que le bonheur ?

Lu un texte poignant dans l'Ecrou, la revue des détenus
sur le suicide des mineurs dans les prisons
si un détenu se suicide c'est parce qu'il n'en peut plus
il a honte
il a peur
il est seul
il est triste
il pleure la nuit
il veut en finir à tout prix

C'est la vie
l'angoisse
s'énerver avec ce qui se passe est idiot
tous des humains,
tous des putains,
il faut s'y attendre.

Pas besoin d'un nombril de plus
je me soupçonne de ne pas aimer la réalisation d'une oeuvre
de préférer le projet

Je vois des flics partout
Christian Bourgeois est un flic
payé pour étudier et publier les gauchistes
il se démasque aujourd'hui :
président pour les deux chaînes.

DIEU

Dieu !
Il fallait bien que je vous parle Dieu un jour
alors pourquoi pas aujourd'hui ?

Dieu existe,
dieu a toujours raison
c'est pas mal non ?

Dieu est une envie
un désir, un élan
pas seulement un mot de quatre lettres
pas de la matière

Dieu vous n'avez jamais rien écrit ou publié
et pourtant on vous connaît partout
vous n'avez pas d'adresse postale
et vous avez la gloire

LA LOI DU PLUS FORT

La loi du plus fort est la meilleure

allez je l'avoue j'ai peur
mais la peur se transforme en haine
puis en courage
et le courage n'a plus peur

La loi du plus fort est toujours la meilleure

c'est votre règle
alors il faut y jouer
De Gaulle était terroriste,
Sharon était terroriste,
Rousseau était terroriste,
alors ils seront terroristes aussi.

ART

Il faut que je parle de l'art
la valse est fatiguée
elle n'a plus rien à dire
fric, magouille, ethnocentrisme
pouvoir, répétition et maniérisme
il y a des millions d'années
la survie
aujourd'hui : encore la survie
et l'homme survit et l'art survit

Art Le pouvoir tient à la main un miroir
dans le miroir il voit son passé
qui lui prouve qu'il a existé
le miroir c'est l'art

Art Il y a surproduction de littérature intéressante
trop à lire
je ne sais plus où donner de la tête
et toute cette littérature
n'est que de l'encre sur du papier
je parle des journaux bien sûr.

Art La simplicité c'est beau
mais c'est con
la grande sagesse c'est grand
mais c'est con

Art Eviter l'esthétisme
éviter le talent
éviter la variation
éviter la décoration
éviter l'astuce
éviter la répétition
bref si seulement je pouvais tout éviter

Art Et si je n'exposais rien ?
Et si j'achetais une baignoire et que je prenais
un bain ?
et si je mourrais le jour du vernissage ?
et si je leur disais à tout ce que je pense ?
et si je courrais nu dans la ville ?

Art il n'y a pas de beau il n'y a pas de laid
il n'y a jamais eu ni beau ni laid
il n'y aura jamais rien de beau ni de laid

Art

chacun son style
chacun son bien-être,
je sais
En art il faut être dans le coup
moi j'aime être dans le cou de ma femme
je sais
Kandinsky est mort, Duchamp aussi
je sais
j'expose, je marche
Artistes, ne marchez plus
ne vous saoulez plus pour oublier
ne pleurez plus
artistes, attaquez, mordez, cognez, copiez.

Art

J'ai déjà tout dit
pourquoi me répéter
j'ai perdu l'intérêt pour l'art
c'est toujours la même chose
j'ai perdu l'intérêt pour la bière
ça finit avec un mal de crâne
j'ai perdu de l'intérêt pour la gloire
ça finit seul
ces derniers jours
j'ai pensé
il faut que je prévois pour ma famille
il ne faut pas que je les foute
dans la merde
même il s'il me faut faire de la merde
ces derniers jours
vent de colère
vent de mélancolie
vent de tendresse
un peu comme si je voulais chanter
et que je n'y arrive pas.
mais regarde-les
donc
ils parlent d'art ces cons
il n'y a rien à dire sur l'art
sauf que c'est de la magouille, de la jalousie comme le reste d'ailleurs
sauf que ça fait vomir.

TARTALA CREME

Tartalacrème
j'ai rêvé de maman
qui avait envie de mourir
et de ma femme
qui m’engueulaient toutes deux

Tartalacrème je suis celui
qui quand il ne sait pas où aller
va vers la gare

Tartalacrème je suis l'homme riche
qui mange
de la langouste en Ethiopie

Tartalacrème

je ne suis pas poète
je ne suis pas peintre
je ne suis pas musicien
je suis parfois con

Tartalacrème

j'aimerais bien boire 3 bières
avec ta femme

Tartalacrème Ne vois-tu pas que je t'emmerde
et c'est pour cela que j'écris

Tartalacrème hier soir
je me suis habillé en femme
avec des bas de résilles
et des talons hauts
je suis allé dans la rue
à minuit
et j'ai montré mes couilles aux vieilles dames

Tartalacrème les flics me suivent partout
dans le bus
à pied
à l'aéroport
et maintenant à Zurich

Tartalacrème je m'inquiète j'ai 50 ans
dans 10 ans je serai un vieux
qui fera la poussière chez moi ?

Tartalacrème la poésie c'est du bluff
à moi ça me sert
à attacher une femme à un arbre
et à lui lécher les nénés

Tartalacrème je regarde à travers la fenêtre
et je vois
un arbre une route
3 voitures qui passent
un ciel
une colline

Tartalacrème

ça t'emmerde que je t'appelle
Tartalacrème

Tartalacrème la vie
quelle vie
ta vie bien sûr
celle de ta femme

Tartalacrème j'ai envie d'écrire
tu comprends ça toi
partout trop de mots écrits
et moi qui ai envie d'écrire

Tartalacrème aide-moi à lui ôter ses vêtements
tu connais mieux que moi
comme se défait son soutien-gorge
dis-lui de se taire
dis-lui d'obéir

Tartalacrème j'ai une maladie grave
je suis Dieu
c'est moi qui ai inventé
Sollers, Hallier et même Levy
Pourtant seule ta femme me fait bander

Tartalacrème ta femme
je veux la voir gênée
à genoux
défaire ma braguette
et prendre mon sexe
dans sa bouche
Il y aura du monde autour
tous les autres parlent
et je lui dirais en lui caressant les cheveux :
alors ça vient

Tartalacrème si c'est toi la culture
garde ton fric
fais en un rouleau avec
enfonce le dans son trou du cul
garde tes couleurs
fais-toi en une écharpe
et pends toi avec
Garde tes poètes
Pasolini en fera des putes
figurant dans un Fellini
garde tes revues poétiques
la CIA en fera un défoliant pour
le Salvador avec
garde tes musées
Mad Max. en fera un garage
pour sa moto
garde tout
mais dis à ta femme
fais-toi belle
et va voir Ben

Tartalacrème sais-tu ce que j'aimerais pour Noël
un atelier avec au ras du sol
des peaux de léopard
et ta femme en combinaison de soie noire
assise, les jambes croisées
me souriant

Tartalacrème assieds-toi dans ce fauteuil
et regarde moi la toucher
ta femme
elle a de jolis seins
de belles cuisses
sa langue est vivante

Tartalacrème il fait froid
toutes ces revues
toute cette poésie
je vais tout brûler
pour chauffer l'espace
pendant que je baise ta femme

SALUT LES NICOIS
(SALUT DE BERLIN 1979)

Salut à toi Ali l'arabe
Celui que je vois,
assis derrière mon volant
au feu rouge
à quelque heure que je passe,
creuser le bitume
et qui me donne mauvaise conscience

Salut à toi
Intellectuel de gauche
l'homme qui reconnaît le bien du mal
qui réprouve que je parle de Spaggiari
qui juge Ben
qui veut changer le monde
mais qui baise mal la nuit
va je le dirai pas

Salut à toi Massa
l'homme d'Arlette
mère à venir du grand adapteur
Ecris-moi des nouvelles
de la stratégie globale et par section
des divers replis
sur le territoire de Nice

Salut à toi
René la Science
l'homme de la Ratapinhata
l'Iroquois de la Colonna d'Istria
le Sioux
du Harlem de Nice
le bulou de la place Saint François
je te serre la main

Salut à vous
jolies femmes de Nice
Belles debout
Belles au soleil
Belles nues
Belles au marché
Que je vous aime

Salut à toi
Grand chef Fournet
Pieds nus sur le bitume
la nuit je rôde
Entre Garibaldi et la Madeleine
A 3 heures du matin je passe devant le Musée Masséna
je lève la têt
je vois une petite lumière dans ta chambre.

Salut à toi Urane Chien de Zeus
qui dort sur ma terre
Où la grande Abracadabra
la nuit, pendant qu'annie rêve
délimite son territoire

Salut à toi maman
lutteuse parmi les lutteuses
vaincresse de toutes les luttes
grande combattante
Stalinienne du boulevard Tzarévitch

Salut à vous
les petits cons médiocres
vous me manquez

Salut à toi l'indicateur
Celui qui à la poste retarde mon courrier
Celui qui croit que je sais des choses que je ne sais pas
Un jour il y aura tant d'information à donner
Que tu n'auras pas le temps de les donner

Salut à vous
la Maffia
Dolla, Isnard, Chacallis
Flexner, Pagès
Et vos femmes et vos toiles
Et votre paranoïa
Et vos angoisses de gloire
et c'est la vie,
la vie de Nice

Salut à toi Allen Pelhon
toi qui sais qu'un poème
qui n'est pas un combat
n'est que pisser contre un mur
dis-leur toi
Cours homme cours
l'homme de la Buga arrive

Salut à toi l’Occitanie
Iceberg qui bouge à peine
Mais contre lequel le Titanic
va se casser
et tous les oppresseurs
périront noyés

Salut à toi vieille ville
Ils t'ont peut être mis des dents en or
coupé tes cheveux
mais ta sueur ton chant ta lumière
A Berlin ils n'ont pas de vieille ville

Salut à toi Mauris
qui sait que nous ne voulons pas de poèmes d'amour
Si l'ont ne peut s'aimer en liberté
Qu'on a rien à foutre de Lamartine
ou de Chateaubriand
Qu'il nous suffira de dire la vérité
un Poème qui explose
un poème Occitan

JE SUIS PARANO

Je suis parano pour qui travaillent Scarpetta, Henri, Sollers ?
ont-ils infiltré toute l'édition ?
la toile d'araignée se met en place

Je suis parano comme par hasard avec les occitans
les imprimeurs font toujours faillite
le nouveau venu part avec la caisse
les militants tombent malades
le courrier n'arrive pas
les commerçants ont des contrôles

Je suis parano la presse m'a à l'oeil
Ils ont reçu une note de service
July, de Libé, a téléphoné à Bisos d'Actuel de
dire à Pradel de l'Evénément : pas un mot sur Ben
Les instructions proviennent de
Pasqua
Brigitte Cornand et Anne Dagbert continuent à me
surveiller

Je suis parano pourquoi Libé a-t-il changé ?
quels sont les accords de July avec la D.S.T. ?
Actuel aime un peu trop l'Extrême Orient
ses journalistes touchent-ils une double paye ?

Je suis parano à partir de 100 mètres de la maison
la radio FM de la voiture grésille

Je suis parano cette nuit j'ai entendu des pas le long de la fenêtre
ce matin la porte de la chambre des disques était ouverte
quelqu'un est entré mais n'a rien pris

Je suis parano un piège se prépare
ils ont tout prévu
comme pour Valésa
ils chercheront à brouiller les cartes
me faire passer pour le contraire de ce que je suis

Je suis parano je crois qu'ils me tueront
je ne sais pas comment
en voiture, dans un tournant
avec un laser, la nuit
pour détruire les cellules de mon cerveau

Je suis parano la seringue de l'infirmière qui m'a fait une prise de sang
était-elle propre ?
Pourquoi annie n'a-t-elle pas encore reçu sa carte de séjour ?
pour qui travaille Vodaine ?
Pourquoi m'a-t-il envoyé un poème écrit de sa main
qu'il dit être de moi ?

Je suis parano leur truc c'est facile
ils attrapent quelqu'un en train de voler deux pommes
le convoquent
"tu travailles pour nous si non ..."
"tu vas voir ben et tu nous diras ..."

Je suis parano ils sont tous louches
pourquoi annie oublie-t-elle de me donner mon magnésium ?
Pourquoi Masse vient-il jouer aux échecs ?
Pourquoi Alain Mielou fréquente-t-il les occitans ?
Qu'a promis Serge pour être échangé contre un espion ?

Je suis parano je vois des indicateurs, des provocateurs partout
de faux interviews, fausse presse, fausses thèses
ils veulent toujours savoir ce que Ben va écrire, Ben va dire, Ben va faire

Je suis parano tu es fou Ben
la France est un pays libre
tu n'es pas en Russie, en Afganistan ni au Chili ici
tu n'es pas un terroriste
tu n'as jamais fait de mal à une mouche que peuvent-ils te reprocher
de dire, d'écrire, que tu crois en De Gaulle
lorsqu'il a parlé à Pnon Pen du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ?
Est-ce normal que tu aies peur d'écrire ?

Je suis parano Dois-je éteindre la télé quand on parle des Basques ?
Dois-je regarder dans le rétroviseur et surveiller la porte ?
Dois-je me méfier du téléphone ?
ai-je le droit de m'abonner au Monde et de le lire ?
Y-a-t il des sujets interdits ?

Je suis parano quel joue Gérard Chaliand ?
à la tête du groupement pour le droit des minorités
ou un spécialiste contre la lutte des minorités ?
Quel jeu joue Françoise Giroud
présidente du groupement pour le droit des Minorités
mais qui m'a dit : les Corses sont des paresseux butés

Je suis parano que cache le 12 de la rue Honoré Chevalier ?
Un service de renseignements ?
un intérêt sincère ?
de la simple magouille parisienne ?

Je suis parano la poste ouvre tout mon courrier
la preuve : je m'expédie des lettres à moi-même qui ne m'arrivent jamais

Je suis parano Ils ont découvert de nouvelles méthodes
pour faire disparaître les cadavres
plus de charnier.
plus de traces

Je suis parano la poste m'a retourné
tous mes livres des éditions "entente"
Je voulais les envoyer aux auteurs
de leur collection "Minorités"

Je suis parano qui est le chef du GAL ?
D'où partent les ordres ?
qui a dit : les autonomistes on les terrorisera ?

Je suis parano On nous joue une grande comédie
dans les coulisses il y a les charniers
d'Algérie
les chars de Budapest
les bombes sur la Libye
Chabra et Shalitah, Oradour sur Glane
Guernica

Je suis parano pour une question de raison d'état
on inclue l’assassinat
Machauro et Lumumba
la démocratie, on arrange ça.

Je suis parano le Ministre des droits de l'homme
est-il un agent de la DGSE
et de Médecins sans frontière
est-ce propagande sans frontière ? Je suis parano
Pourquoi le frigidaire fait-il ce
petit bruit ?
Les Russes ont découvert des infrasons
pouvant détruire la volonté
l’aquarium vibre aussi

Je suis parano ils ont infiltré l'art
ils sont partout : dans les vernissages, dans les musées, dans les galeries
Parmi les poètes,
Bon dieu ne se mettront-ils jamais en grève ?

Je suis parano pourquoi Le Pillouer est-il si gentil avec moi
qu'est ce que ça cache
d'ailleurs être Trotskiste c'est pas naturel

Je suis parano ils ont coulé Greenpeace
ils ont tué Machauro
Ils ont fait peur à François Fontan
l'étau se resserre
le soir je sens les infrasons

Je suis parano ils se servent d'Art Press
tout est prêt le mécanisme se met en marche
ils ont photocopié mes fantasmes érotiques
ils vont ressortir mes poèmes beat américains
remonter les extraits d'ethnisme
quelle est cette voiture qui me suit ?

Je suis parano pourquoi m'ont-ils invité en Turquie ?
plus pratique pour eux de faire faire le boulot par les Turcs
Un petit sac de farine dans la valise et le tour est joué

Je suis parano Jusqu'où iront-ils pour empêcher les gens de penser
qu'un peuple a le droit d'être libre ?

Je suis parano Je perds la mémoire
c'est louche.

Je suis parano on m'oublie trop souvent
dans les sélections d'expos.
Cela me paraîtrait normal si j'étais sûr qu'il s'agissait là dune décision esthétique :
Ben ne sait pas peindre,
Ben est un rigolo etc.
Au lieu de cela,
la décision vient d'ailleurs on censure mes positions ethniques, ma défense des cultures minoritaires.

JE SUIS L’AUTRE

Je suis l'Ecossais avec sa cornemuse
jouant dans le froid à Noël
sur une rue piétonne à Hambourg

Je suis Ali, le Harki Berbère
qui ne sait pas où aller
et qui pense à tous ceux qui, comme lui ne savent pas où aller
les Juifs de Moscou
les Indiens de Montréal
les Kurdes de Bagdad
les Kabyles d'Alger.

Je suis Ismet le Turc de Berlin
qui regarde, les pieds dans la neige
la vitrine de l'agence de voyage
avec une affiche d'Istambul au soleil.

Je suis Ahmed, l'Arabe de Beauvais
qui sourit et baisse la tête
quand au Bistrot
Dédé le patron crie :
et toi Ahmed
tu demandes pas mieux que de rester ici, pas vrai ?

Je suis Tonio l'Italien de Barri
assis à la Pizzeria de Pino
28 Bahnhofstrasse à Bâle

ANNIE

Je crois que je vais éditer mes poèmes sur toi
pourquoi ? parce que
je les sens
parce qu’ils font partie de ma vie.

Je suis fatigué des flics qui me surveillent,
je suis fatigué de cette ambiance dure,
ras le bol
Même à la maison je respire mal
les médias m'emmerdent avec leurs mensonges
on ne peut plus respirer
On ne voit pas le bout de ces mensonges tout ce qu'on découvre est qu’on était idiots,
qu'on gobait tout.
Je veux mourir ici maintenant dans mon lit
je ne veux pas me lever
courir les aéroports
porter des valises.

ANNIE JE T'AIME

Encore des banalités

Annie

je t'aime
je suis jaloux des chats que tu regardes
je suis jaloux du chien à qui tu parles
je suis jaloux du téléphone qui sonne
je suis jaloux quand tu chantes

Annie

c'est impossible
que tu n'existes pas en moi
pas moyen de t'oublier
pas moyen de t'effacer
pas moyen de te remplacer
pas moyen de ne pas y penser

Annie

tu me manques
mon nez dans ton cou
tes pas dans la cuisine
le bruit du moteur de ta voiture dans le chemin
tes remarques
tout me manque
je t'aime quand tu dors

je t'aime quand je me sens coupable
de ne pas t'aimer assez

je t'aime quand tu chantes
dans la cuisine

je t'aime quand je suis à Paris
et que je rêve de toi, heureuse, ailleurs

je t'aime quand je te trouve au lit
en soie noire sans slip
et que tu ris

je t'aime quand tu prends mon sexe
avec ta main
pour le glisser en toi
qu'il durcit
et qu'il rentre

je t'aime quand je n'arrive pas à dormir
que tu te glisses sous les draps
pour m'embrasser

je t'aime quand pour me faire plaisir
au lit
tu me dis :
j'ai vu mon amant cet après midi
et il m'a bien baisée

je t'aime

Sais-tu que ton ventre
contre mon cul c'est du 100 %
ta chaleur sous le duvet c'est du 100
ton petit coup de rein juste avant de dormir
c'est du 100 %
ta jambe gauche sur ma jambe droite,
ta jambe droite sur ma jambe gauche c'est du 100 %

Tu as pris une douche
tu as lavé tes cheveux
tu laisses tes cheveux défaits
tu as parfumé ton corps
tu as mis ton tailleur noir
fendu sur le côté
j'ai vu dans ton sac à main
un autre slip noir
où vas-tu ce soir ?

Tu m'as dit
Ca va chéri ?
tu es riante
tu est gaie comme un pinson
tu chantes
d'où viens tu ce soir ?

Encore des banalités,
j'aime ta bouche
j'aime ta langue
j'aime tes yeux
j'aime tes jambes
j'aime tes pieds
j'aime ton con
j'aime tes odeurs
j'aime tes cheveux

j'ai fait un cauchemar
je rentrais à la maison
et tu n'étais pas là

BEN A GENAS

Je tiens à poursuivre ma carrière de raté
le plus longtemps possible
Il ne faut surtout pas qu'on s'aperçoive
que je suis un génie
pas envie d'être emmerdé par la presse
pas envie de faire des bronzes pour Nahon
C'est pour ça que j'ai refusé le Guggenheim
et accepté Genas
Bien sûr j'aurais pu ne rien faire
mais ça risquait d’attirer l'attention

Je mens
vérité, mensonge on nage
parler, écrire ou peindre
encore des mots
imprimés, distribués, catalogués,
jetés à la poubelle
écrire vrai

Pour les femmes
toutes ces femmes
toutes ces cuisses
tous ces seins
attention avec moi les mots deviennent vrais
toutes les femmes de Genas
se sont déshabillées
elles sont dans la chambre à côté
il y a l'épicière,
il y a la voisine du dessous,
il y a la femme de Guillaumon
vous n'allez quand même pas me censurer

Je suis comme je suis
j'ai l'horreur de la plage le dimanche
je suis comme je suis
j'aime donner des ordres
je n'arrête pas de penser
est-ce de l'art ?
Il faut que je fasse le contraire
trop d'objets à classer
se rendre compte de la situation
ne te mêle pas de ce qui ne te regarde pas, Ben
il y a un temps Guillaumon disait
qu'aller au bistrot était de l'art
et si je lui disais : allez, allons au bistrot
je n'expose pas ....

IL N'Y A QU'A

Il n'y a qu'à s'arrêter d'écrire
Il n'y a qu'à regarder la télé
Il n'y a qu'à aller exposer à Genas
Il n'y a qu'à leur dire que l'art n'existe pas
Il n'y a qu'à se mettre au lit et faire l'amour
Il n'y a qu'à s'arrêter de peindre
il n'y a qu'à dire que je me suis arrêté de peindre
Il n'y a qu'à s'arrêter de penser que je m'arrête de peindre
Il n'y a qu'à connaître Bouddha
Il n'y a qu'à faire du sport
Il n'y a qu'à chercher une autre femme
Il n'y a qu'à prendre des somnifères et dormir
Il n'y a qu'à lui dire la vérité
Il n'y a qu'à lui faire l'amour
Il n'y a qu'à pisser dans un violon
Il faut que je demande à Guillaumon
de me donner un violon
Il n'y a qu'à téléphoner au plombier
Il n'y a qu'à ne rien faire
Il n'y a qu'à se suicider
Il n'y a qu'à ne plus dire il n'y a qu'à
Il n'y a qu'à mourir
Il n'y a qu'à ne pas s'arrêter d'écrire
Il n'y a qu'à admettre l'existence des autres
il n'y a qu'à s'arrêter
Il n'y a qu'à se branler
Il n'y a qu'à jeter ce stylo parterre
Il n'y a qu'à rentrer dans un banque et crier
Haut les mains, c'est un hold up, prendre le fric et partir
il n'y a qu'à retourner regarder la télé.

CHER PASQUA

Je n'ai rien à cacher
pas d'arme, pas de secret stratégique
pas de mot d'ordre
pas de réunion secrète
que des opinions, que des lectures, que des analyses

Cher Pasqua,

Voici la liste des livres que j'aime et que j'ai lus
Race et histoire de Claude Levi-Strauss, Ce que je crois d'Albert Memmi,
Enterre mon coeur de Dee Brown,
Soleil Hopi dans la collection terre humaine
L’Afrique noire est mal partie de René Dumont
Ethnisme de François Fontan,
Les mots et les choses par Michel Foucault
Les langages de l'humanité de Michel Malherbe
et ce n'est pas fini
il y en a plus de 500 et je pourrais vous envoyer la liste complète même sans timbre à 2,20F

Cher Pasqua

mes amis ?
Je n'ai pas vraiment des amis, je parle à tout le monde et à personne à la fois
à Giovagnoli l'électricien qui aime l'art
à Michaud le marchand de vin son copain qui aime aussi l'art
à Michel Sanouillet, le spécialiste de Dada
à Jean Massa, l'homme de l'EDF
artiste qui vient de temps en temps faire une partie d'échecs
il y en a aussi un tas dont je me méfie
Mais pourquoi me méfier puisque je n'ai rien à cacher ?
Pourquoi me méfier puisqu'on n'est pas en Pologne ?
ni en Afganistan ? ni au Chili ?
Pourquoi m'en méfier puisqu'il y a eu les accords d’Helsinki ?

Cher Pasqua,

Les questions que je me pose
qu’est-ce qu’un peuple ?
qu’est-ce qu’une culture ?
La loi du plus fort est-elle toujours la meilleure ?
la guerre est-elle inévitable
On pourrait se poser toutes ces questions un soir ?
Pourquoi ne foutons-nous pas la paix aux Basques ?

Cher Pasqua

Je vais tout écrire
tout ce que je pense tout bas
ne vous vexez pas
je voudrais parler d'art mais j'y arrive pas
Je ne comprends pas
pourquoi
Quand on a le pouvoir
on est obligé d'avancer
et parce qu'avoir le pouvoir c'est représenter les intérêts
de ceux qui nous ont amenés au pouvoir
l'engrenage nous oblige à suivre la loi
du plus fort
personne ne la veut, elle est là
voyez Greenpeace qui coule
voyez les chars à Budapest

Cher Pasqua

Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?
pourquoi ont-ils tué Machoro ?
Pourquoi ont-ils tué Malcom X ?
Pourquoi ont-ils tué Kennedy ?
Pourquoi veulent-ils tuer Kadhafi ?

Cher Pasqua

Jésus était un terroriste, il est mort crucifié
De Gaulle était un terroriste, il est mort oublié
Martin King était un terroriste, il est mort assassiné
Lumumba était un terroriste, il est mort torturé
Garcia Lorca était un terroriste, il est mort contre un mur, fusillé
Raoul Jean Moulin était un terroriste, il est mort dénoncé
Boby Sands était un terroriste, il est fort de faim en prison
moi je n'aimerais surtout pas vous déranger.
Dites moi ce que je peux et ce que je ne peux pas penser, faire, dire, écrire et comme je suis un poltron
je ne le ferai pas, mais encore faut-il que je le sache
mais m'est-il interdit d'acheter le Monde ?
de le lire et de m'y intéresser ?
à propos du Kurdistan, du pays Basque, de l'Afrique du Sud
m'est-il interdit d'avoir une opinion ?
Pas obligatoirement la mienne, peut être celle du général de Gaulle

Cher Pasqua

M'est-il interdit de me poser des questions et d'écouter les arguments adverses ?
M'est-il interdit de douter de la presse ?
Puis-je m'informer sur ce qui se passe en Afrique ?
Puis-je savoir pourquoi Reagan n'aime pas le Nicaragua ?
Puis-je savoir pourquoi les Basques n'ont pas le droit d'être indépendants ?
Puis-je croire que De Gaulle n'était pas fou de dire : Vive le Québec libre ?
Ah mais c'est vrai que vous voulez réunir toute la presse
pour leur expliquer ce qu'il faudra écrire,
ou ne pas écrire à propos de la violence ?

Cher Pasqua

C'est promis, je ne ferai plus le con,
je me tairai,
je n'écrirai plus que la démocratie
n'existe pas en France,
que la liberté d'expression, d'opinion
autre que celle du pouvoir
ethnocentrique s'appelle sédition,
je serai motus et bouche cousue.
C'est promis,
je ne ferai plus le con,
je rentrerai dans le rang,
je n'écrirai plus que la lutte
des Basques pour leur indépendance est juste,
que ce n'était pas bien d'être complice
d'un GAL qui a assassiné 24 personnes
que tout peuple a le droit à l’autodétermination
je serai motus et bouche cousue.

DUNKERQUE (I)

Que me veulent-ils à Dunkerque ? Là-haut dans le Nord ?
Je n'ai plus rien à dire en art , j'ai déjà tout dit
Qu’est-ce qu’ils en ont à foutre de Ben ou de l'art moderne à Dunkerque ? que va-t-il m'arriver à Dunkerque ?

Je risque d'être pris pour Benflika, avant centre du Réal de Madrid acheté par Delambre pour jouer goal dans l'équipe de Dunkerque, et que 20.000 supporters de Liverpool m'attendent pour me lyncher à la gare.

Je risque de me retrouver sur la plage bombardée par cinq avions de chasse aux commandes desquels se trouveraient Bernard Henry Levy, Scarpetta, Glukzman, Bernard Kouchner, Finkelkraut qui veulent ma peau parce que, au nom du droit à la différence et pour les emmerder, j'ai donné Dunkerque à la Hollande.

Je risque de découvrir dans une petite rue, dans le brouillard, l'unique bordel de France où les prostituées, toutes de sang royal se réfugient de la terreur du Bi-centenaire : Stéphanie de Monaco,
La princesse Anne, Lady D. etc.

Je risque de tomber nez à nez sur le port, avec trois grues commandées par Arman, César, Baquié, Vostell qui se tirent des pelles, virevoltant, s'enchevêtrant et s'attaquant à coup de boules, de pianos et de frigidaires comme dans un film d'Indiana Jones.

Je risque de rencontrer, Boulevard Sainte Barbe, dans une pension de famille, Fellini, préparant après ROMA " DUNKERQUA" pour les besoins duquel il transformera les chantiers navals en Dunkerqu'land avec Dracula, Frankenstein, et le monstre du Lookness.

Ailleurs, dans une petite rue, au troisième étage, dans une chambre,
autour d'une table, Honneker, Pasqua, Kisinguer,et Botha
regardent un film porno que leur a apporté Lagouche.

L'ambiance est électrique au Snooker club, plus personne ne parle Sergio Leone crie moteur! ...Ma queue de billard tape dans la boule, qui fait trois bandes revient sur la rouge, passe derrière la noire et rate le trou. Je viens de jouer les dessous de soie noire de Laurence Imbernon et j'ai perdu.

Tout en haut de la Tour de Leughenaer, Delambre jumelles en mains, observe l'avancée des Flammands. Ils seront ici dans deux heures dit-il. Ils sont déjà là depuis 300 ans lui répond Ben.

Assez causer de Dunkerque parlez-nous de vous Ben me dit le clochard de la gare.

DUNKERQUE (II)

Je suis à Dunkerque pour trois raisons parce que c'est en
territoire flamand et que j'ai exposé à Ceret pour la même raison :
je suis intéressé de voir, de calculer, de
sentir la revendication linguistique.
A la maison de la culture on me dit
de ne pas mettre la banderole en flamand parce que personne ne la comprendra
est-ce vrai ou est-ce anti-flamand ?

POESIE EN VRAC

Les morts naturels sont pas naturels
les gens tous se suicident
ou sont assassinés par leur proche
par leur conjoint

je me tue
je ne veux pas devenir débile
et pourquoi pas ?
les enfants vont me laisser dans mon lit comme je laisse ma mère
l'art m'ennuie c'est toujours la même chose
mon ego me dégoûte.

Je vais me tuer car
je ne pourrais jamais tout dire
je ne pourrais jamais les baiser toutes
je ne pourrais jamais tout savoir sur toutes les ethnies
qu'est ce que j'ai a vouloir tout ?

l'espèce humaine ment
tous des hypocrites
pas une exception
ni Jésus, ni Bouddha, ni Le Pen, ni Ben
tous des salauds
tous des salopes

je n'aime plus faire l'amour
ça m'angoisse
je ne veux plus la gloire
ça donne que des idiots qui vous emmerdent
pour vous sucer
je perds la mémoire et je me sens fatigué.

Quitter l'espèce humaine
pour les vers de terre
et retrouver une jungle chez eux
la jungle des vers de terre

J'aime bien faire une chose après l'autre
et sur ma liste j'ai mis
en position 7 : mourir
en 8 : téléphoner à Düsseldorf
ca va être difficile à réaliser.

Dans ma tête
j'ai plus de femme,
plus d'enfants
plus de maison
j'ai plus que ce stylo et du papier

MAMAN

Maman tu es au lit
tu ne sors plus du lit
tu parles avec les gens à la télé.
François a 18 ans
et il sait tout
il mesure 1m78
il est toujours dans sa chambre
pour travailler
mais il n'a eu que 2 sur 20
c'est curieux pour
quelqu'un qui passe tant de temps à travailler dans sa chambre.
ma mère dans son lit dit qu'elle a vu Sophie, sa soeur, qui est morte il y a 20 ans.

MAMAN EST MORTE

Maman est morte
je pense
j'essaye de me souvenir
je vois la Turquie,
une plage,
une petite maison,
je vois Lausanne sous la pluie
maman est seule avec moi
je vois Naples avec mon oncle,
maman cherche à me placer,
je vois une belle femme très chic
qui ne cédait jamais
qui se battait
qui parlait
je me souviens jamais de ma mère
avec des larmes
parfois avec des cris
mais jamais des larmes
elle s'enfermait dans sa chambre
pour reprendre des forces
jamais pleurer
à moins que ce fut comme une arme
mais surtout, surtout discuter
ma mère a parlé
et s'est battue toute sa vie
ma mère était le MLF
à elle seule
elle se battait même contre les femmes
elle avait de belles jambes
elle nageait bien
surtout le crawl
elle donnait son avis
sur la politique
elle était communiste
elle combattait dieu
pas d'hypocrisie
maman n'est plus
qu'une vieille dame froide dans son lit
et mon coeur comment est-il ?
il se retient
pas de comédie ben
l'amour
le manque
le passé
les souvenirs
méfie toi ben
que m'a appris maman ?
elle m'a tout appris
à me méfier
à aimer savoir
à rechercher la vérité
à me battre
à me défendre
à ne pas faire confiance
à me méfier
à poser des questions
à prendre la parole
à être logique
à me méfier
à garder la tête hors de l'eau
à me faire du soucis
à ne pas faire confiance
à ne pas croire sans avoir analysé
à douter
à lutter pour la vérité
à ne pas faire confiance
ni à la science ni aux hommes ni à dieu
et surtout pas à dieu
ni à la justice
maman m'a tout appris
à ne pas jouer les mater dolorosa
à ne pas pleurer sur une morte
à rire de la mort
à faire le point
à attaquer
à ne pas accepter le mensonge
même en soi
à poser des questions
à voir les choses comme elles sont
de la matière et que de la matière
maman aimait Omar Khayam
je vois le monde
par ses yeux
elle a essayé de m'apprendre
des manières
comment me tenir à table
comment me brosser les dents
les fables de La Fontaine
écrire en anglais
maman aimait le spectacle
s'il y avait du monde à table
il fallait toujours qu'elle attire l'attention
qu'on la remarque pour cela elle aimait choquer
mais pour choquer
son truc c'était de dire la vérité
y compris si cela faisait de la peine
elle aimait dire à toute sa famille
bourgeoise et collet monté réunie
je suis communiste
je crois pas en dieu
maman savait faire les keftes
maman mettait des fistics dans le riz
maman m'a appris à jouer aux échecs
maman m'a appris à lire
maman n'a jamais voulu aller au ciel
ou en enfer mais devenir de la terre
maman avait horreur du mensonge
je me répète.

LA VERITE EST QUE....

La vérité est que j'aimerais en mettre
un minimum mais que j'en mettrai sans doute trop
Parce que je suis toujours inquiet

La vérité est que plus je fais des expos
plus j'ai l'impression de pédaler dans la semoule

La vérité est un bien grand mot
ça fait un peu trop "je sais tout"
il vaudrait mieux se taire

La vérité est sale
aux toilettes, c'est bon de sentir sa merde
j'ai voulu même une fois mettre mon doigt
dans mon trou du cul et goutter
je ne me lave pas je ne me rase pas
je ne me brosse jamais les dents

La vérité est que, petit à petit,
l'information n'est plus crédible
et qu'on ne dit plus : qu’est-ce qui se passe ?
mais "qu’est-ce qu’on veut me faire croire ? "

La vérité est que je pense trop à moi
je tourne trop autour de moi
je parle trop de moi
mais au moins je l'avoue, les autres non.

La vérité est que je m'intéresse à la culture à Nice
pour pouvoir rentrer dans les bistrots
et que les filles disent :
vous avez vu c'est lui Ben et que les autres
artistes soient jaloux de moi.

La vérité est que je suis un maniaque
du classement.
C'est mon yoga, ça me détend l'esprit :
les clous avec les clous
les punaises avec les punaises
les mégots avec les mégots
les femmes avec les femmes,
chacun dans son tiroir.

La vérité est que si la France
ne décentralise pas elle est foutue car,
seule, la décentralisation peut redynamiser
les populations.

La vérité est que, depuis Duchamp, l'art n'étonne plus
et que la prochaine rupture en art
ne peut être qu'ethnique et politique.

La vérité est que je trouve qu'on parle
beaucoup trop de Buren et de Beuys
et pas assez de moi qui suis plus important qu'eux.

La vérité est que le chef d’état que je préfère
au monde est le président Sankara, du Bourkimafasso,
car il n'est pas démagogue
(entre temps ils l'ont assassiné)

La vérité est qu'il y a eu plus de morts
en France assassinés par le GAL
(mouvement terroriste d’état)
et brûlés dans le 20ème arrondissement de Paris
par pur racisme,
que dans tous les autres attentats réunis,
mais que les médias ne font pas cas de ces morts là.

AUTOUR DE BEN

Je perds la mémoire ça m'embête
actuellement j'ai envie de suivre les
modes en peinture
mais je vais les suivre trois ans après.
Ainsi aujourd'hui je fais du néo géo

Dix fois je me suis dit : abandonne Ben
et dix fois je me suis répondu : mais je ne sais
rien faire d'autre.

Je croyais au nouveau,
est-ce que j'y crois toujours ?
Je chante un couplet sur la peinture libre
est-ce que j'y crois ?
Je dis que les ethnies vont se libérer, que c'est une dynamite de progrès,
est-ce que j'en suis vraiment persuadé ?
Tout cela pourquoi ?
Pour la gloire ?
Pour rendre quelques artistes jaloux ?
Pour m'essayer ?
Pour ne pas m'arrêter ?
Pour ne pas commencer à planter des tomates ?

AUTOCRITIQUE

Ben (autocritique)
Je reconnais que mon anti-parisianisme
devient parfois bête et ressemble à une litote.
Ceci dit, quand j'attaque Paris, ce que je fais presque tout le temps d'emblée dans tout ce qui est culturel,
ce n'est pas la ville, ni ses habitants, mais le
pouvoir administratif qui est dans ses murs et
qui décide dans l'intérêt d'une seule culture,
d'une politique culturelle pour les habitants
qui sont d'autres cultures.
D’ailleurs, les Parisiens et les médias ne se rendent même pas compte jusqu’à quel point ils sont
arrivés dans leur centralisme.
Ainsi, il arrive souvent, à la télé et à la radio, d'entendre
parler d'une exposition sans même préciser qu'elle se
déroule à Paris, parce que c'est normal. C'est le contraire
qui devient l'exception.

EN VRAC A TRIER

Belle journée.
Les jeunes sont de sortie.
Les belles filles marchent pieds nus.
Je compare la place Plein à la place Beaubourg.
Ici les noirs
sont plus fiers, plus vrais, plus forts.
Les graffiti d'Amsterdam sont comme ceux de New York,
surtout des signatures, très différents des Graffiti allemands esthétiques et politiques.

Ben : Je n'ai pas signé la pétition de Buren
parce que je suis jaloux de Buren et
qu'il n'a pas besoin de moi pour faire sa pub.

Les peuples aux USA ne se sont pas dilués ils sont tous la comme des icebergs
des hippopotames
ils attendent pour sortir de l'eau.

Le bonheur,
voila le hic
voila le mot clef
voila où le bât blesse
voila l'essentiel de toutes les revendications
de toutes les désinformations.