La Désinformation

Je regarde la télé ou j’écoute la radio et quand quelque chose m’énerve je prends mon Mac et je tape.
Pour faire ce livre j’ai donc demandé à mon Mac de me recracher tout ce qu’il y avait sur "désinformation".
Il m’a tout recraché sans ordre chronologique et même pas classé.
Des notes en vrac datant de 1985 à 1997. Tout se mélange, Rwanda, Bosnie, Sida etc.
J’ai relu l’ensemble et je constate que vraiment le problème des ethnies et des langues minoritaires me préoccupe plus qu’autre chose, c’est du rabâchage mais tant pis on est comme on est.
Je m’autocensure et j’en coupe les 2/3. Voici ce qui reste.

- Ben, aout 1997

MEDIA ET POUVOIR - PARANOIA ET CSA - 2002-08-11

Je suis persuadé que la CSA fait pertinemment tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher les langues minoritaires de s'exprimer.

MEDIA ET POUVOIR - fev 2002 - 2002-02-10


DESINFORMATION
la nouvelle technique est de nous noyer sous l'information,
des tonnes d'information
partout de l'information
de l'information contradictoire
donc on se perd.

JOURNALISME INFORMATION DESINFORMATION
La prochaine guerre est linguistique et
médiatique. Je ne dirai jamais à mon fils : deviens journaliste car être journaliste va vouloir dire fantassin, manipulateur,
ou traître quand on refusera de jouer le jeu du pouvoir.

MEDIA ET POUVOIR - CHOMSKY BOURDIEU BEN MEME COMBAT CONTRE LA DESINFORMATION - 2001-12-13

MEDIAS DESINFORMATION DEMOCRATIE ET CONTRADICTION
D'une part on nous dit : la démocratie c'est la voix des peuple mais au Pakistan et dans beaucoup d'autres états nous, les démocrates on soutient les dictateurs qui refusent d'écouter leurs peuples etc Pourquoi ?

MEDIAS DESINFORMATION
Bien sur, ce qui compte c'est le peuple et ce qu'il pense mais d'un autre côté j'en ai rien à foutre des opinions publiques parce qu'on les manipule. Alors que penser ?

MEDIAS ET DESINFORMATION
il semblerait que je ne suis pas orthodoxe
je trouve les analyses des médias a 80% fausses.

MEDIAS ET DESINFORMATION ?
le boeïng s'écrase a ny
les USA ont décidé de dire que c’était un accident.
mais on ne sait pas

MEDIAS DESINFORMATION INFORMATION
La mort d'un des Beatles et la brouille entre Drucker et Miller m'intéressent plus que le massacre par les USA de 600 prisonniers de guerre.
Pourquoi ? parce que l'information en a décidé ainsi.

MEDIAS QUI TIRE LES FICELLES ?
C'est toujours la question Unesco ou ONU ?
Si je vous disais que c’est le Bourkima Fasso vous ne me croiriez pas et vous auriez raison.

MEDIAS
tout dépend du ton
tout dépend de la place
tout dépend du titre
tout dépend de l'heure de diffusion
et demain Busch peut devenir un assassin
Busch peut devenir un réaliste
Busch peut devenir ....

MEDIAS INFORMATION DESINFORMATION
L'autre son de cloche on le trouve dans
l'Express 1/10
le Nouvel Observateur 2/10
Libération 1/10
Le Monde 2/10
Le Figaro 2/10
le Vrai Journal 4/10
Marianne 3/10
le Canard Enchaîné 2/10
Elle 2/10
Le résultat pour tous tourne autour de 2/10.

MEDIAS REPORTERS SANS FRONTIERES
Je leur propose un débat sur le journalisme. C'est trop facile de défendre les journalistes en prison sans avoir au préalable décidé comment on est accrédité journaliste et si c'est une affaire d'état donc de flic.

MEDIAS-REPORTERS SANS FRONTIERES
On dirait que je me suis trompé. En lisant leurs ouvrages je m'aperçois que qui sait ? peut-être ils défendent vraiment la libre expression des journalistes.

MEDIAS
Dimanche après midi à la télévision
On nous sort BHL comme un lapin d'un chapeau. Quoi qu'on en dise je suis toujours persuadé qu'il a toujours été dans les services secrets et de temps en temps quand on en a besoin on le ressort.
Bernard Henry Levy est pour la censure d'El Jazira donc pour la censure de l'information. Il a quelque chose de commun avec Busch : comme lui il emploie les mots le mal et le bien. Dans son dernier livre il parle encore beaucoup du mal et du bien.
Il a le don de m'énerver. Je me demande si c'est de la jalousie ou si c'est vraiment des arguments contre lui que j'ai.
On ne va pas me faire croire que Kouchner, Bernard Henry evy qu'on trouve un jour au Tchad, un autre jour au Bengladesh, prenant position pour un tel ou un tel ne sont pas au boulot pour défendre la position française ou américaine face à des peuples qui veulent se libérer. Et quand ils prennent position pour un peuple qui veut se libérer comme en Afghanistan c'est pour attaquer l'impérialisme Russe au nom des impérialismes français ou américain. Personne le les a vus au côté de Sankara, de Lumumba, et aujourd'hui aux côtés de Mugabé qui voudrait reprendre un peu de sa terre aux Anglais.
Au Liban, Kouschner était l'allié de Michel Ayoun.
Je n'ai pas les données, mais je travaille avec intuition et des recoupages.
D'ailleurs Michel Piccoli, SOS racisme, BHL etc ont tous quelque chose en commun : ils apparaissent toujours avec des campagnes bien orchestrées.





MEDIA ET POUVOIR - (suite) - 2001-07-16

MEDIAS
tout dépend du ton
tout dépend de la place
tout dépend du titre
tout dépend de l'heure de diffusion
et demain Busch peut devenir un assassin
Busch peut devenir un réaliste
Busch peut devenir .

MEDIA ET POUVOIR - Les critiques d'art, charters, hotels - 2001-07-05

Il y a de plus en plus de critiques d'art qui ne se déplacent que si on leur paye l'hôtel, l'avion, etc…
Etant donné que c'est al lpupart du temps une municipalité qui en fait les frais, leur article sera à 70% composé de pommade, avec un sentiment que c'est obligatoire.
Très rare sont les journalistes qui viennent de leur chef voir une expo en Province parce qu'ils ont envie de voir autre chose que ce qu'il y a à Paris ou à Bâle.

MEDIA ET POUVOIR - (SUITE) - 2001-07-04

MEDIAS
Quand on écoute la télé ou la radio en France c'est tout à fait naturel que ce soit en Français, quand on est en Italie c'est naturel que ce soit en italien, quand on écoute en Angleterre il est naturel qu'on parle en anglais.
pourquoi alors ne pas entendre de l'occitan en occitanie
...
MEDIAS ET LANGUES
En voiture je tombe sur une émission sur France culture parlant de la décentralisation culturelle et la seule chose que j’entends c’est : allo ici Québec allo ici le luxembourg … je ne sais pas qui et il n’y a pas un seul mot en trois heures sur une reconnaissance des autres langues et cultures en France. Donc ce n’est pas la décentralisation c’est tout simplement l’exportation de la culture française. On ne devrait pas appeler ça de la décentralisation ni même reconnaissance du territoire des autres.
mais

MEDIAS REPORTERS SANS FRONTIERES
Bonne ambiance mais je ne change pas d'avis. Ils sont là pour pouvoir faire pression et se mêler des affaires des autres. Un instrument entre les mains de la politique étrangère française. C'est à peine caché. L'appareil photo de Marc Chevalier a eu du succès. J'ai discuté politique étrangère avec la responsable d'Absolut Vodka.

A LIRE

MEDIAS -REPORTERS SANS FRONTIERES RAPPORT 2001-06-04
En le parcourant j'ai vraiment l'impression qu'il y est procédé à un tri idéologique pro-occidental. Pour la France, par exemple, il n'est nulle part question des journalistes Corses, Basques mis en prison, il est dit seulement que le ministère de l'intérieur rejette constamment l'accréditation quand on veut être journaliste d'une langue minoritaire.
En ce qui concerne la liberté de la presse en Espagne, les 5 pages sont uniquement consacrées aux attaques de l'ETA contre les journalistes sans une seule mention des arrestations de journalistes pro-Basques par le gouvernement Espagnol.
On dirait que Reporteurs sans frontière prennent toujours position pour un camp au détriment d'un autre.
Si on défend le journalisme, il faut défendre le journalisme partout, de tous les côtés. La liberté d'expression concerne aussi ceux qui n'ont pas le même avis que vous.

L'information
File un mauvais coton. Le mensonge et l'hypocrisie gagnent du terrain, le véritable débat d'idées avec des pour et des contre est escamoté, les slogans, les déclarations unilatérales, le consensus remplacent la discussion et interdisent le doute et la recherche de la vérité.

Désinformation et débat
Si on veut que l'espèce humaine arrête de s’entre-tuer, il faut combattre la désinformation et la seule façon d'y arriver c'est d'apprendre à rechercher la vérité en acceptant le débat avec l'autre, quel qu’il soit et lui donner la parole

Désinformation qui se nourrit
de l'ignorance, de l'hypocrisie et du petit manuel des idées reçues (à ne pas déranger).

Désinformation et guerres
Plus la désinformation est forte, plus les risques de guerres sont grands : plus les poin une catégorie d'événements où tout est dit, où tout circule, rien n'est caché et puis il y en a une autre où rien n'est dit et où tout est manipulé. Et cela dans tous les états. En U.R.S.S., comme en France ou aux USA, un accident de voiture, un crime passionnel, un hold-up sont relatés et débattus par les médias sans manipulation, mais dès qu'il s'agit de politique intérieure ou extérieure au nom de la sacro-sainte raison d'état la désinformation et la manipulation sont de mise.

Désinformation Il y a une catégorie d'événements où tout est dit, où tout circule, rien n'est caché et puis il y en a une autre où rien n'est dit et où tout est manipulé. Et cela dans tous les états. En U.R.S.S., comme en France ou aux USA, un accident de voiture, un crime passionnel, un hold-up sont relatés et débattus par les médias sans manipulation, mais dès qu'il s'agit de politique intérieure ou extérieure au nom de la sacro-sainte raison d'état la désinformation et la manipulation sont de mise.

Désinformation
Il y a des gens qui collectionnent les vieux disques. Moi je collectionne la désinformation.
Vous vous souvenez de Lumumba, ce fou qui voulait nationaliser l'économie belge et francophone du Zaïre ? Vous vous souvenez bien sûr de Timisoara ? de l'interview de Castro par P.P.D.A. des "nombreux et somptueux" bijoux de Madame Ceaucescu et de son frigidaire " plein " ?

Désinformation
Un jour on se souviendra des années 60 à 90 comme les années de la propagande et de la manipulation des opinons publiques années durant lesquelles les journalistes se seront transformés en spécialistes du mensonge et de l'hypocrisie.

Désinformation
sur l'histoire de France, quand on gomme, les exactions et la torture en Algérie ou quand on remonte dans l'existence de la France dans le temps à une époque où sur les 8O % du territoire personne ne parlait le français ou aujourd’hui le Rwanda

Consensus
On rentre peut être dans le siècle du moulage et de modelage des opinions publiques. Pas besoin de réprimer, pas besoin de surveiller, on leur fait penser ce qu'on veut et ça s'appelle le consensus avec à la tête le . Aller contre le consensus est plus difficile que de se battre contre deux escadrons de C.R.S.

Désinformation et antidote
Il faudra quelques décennies pour que les citoyens trouvent un antidote à la désinformation.
J'avais pensé que l'éducation, le savoir, l'habitude de la connaissance scientifique étaient la solution mais je ne le crois plus. L'éducation est tout à fait capable de promouvoir et fabriquer de la désinformation.

Désinformation et tiers monde
Nous assistons aujourd'hui sur 90% de la surface du globe à une dictature et main mise de l'information par deux ou trois groupes occidentaux au détriment du tiers monde, dictature due au fait que 90 % de la technologie (moyens de communication) des agences de presse donc de l'information sont aux mains de l'Occident. (1989)

Désinformation et technologie
il ne faut pas se faire trop d'illusions : technologie ou pas, on peut avoir une surcharge d'informations et néanmoins baigner dans la désinformation. Il n'y a nulle part aujourd'hui où l’information est objective. Tous les Etats, sans exception, manipulent l'information dans le contexte de leur ethnocentrisme.

Désinformation et médias
Qui sait que Cabrel est pro-occitan ?
Qui sait que Renaud défend les minorités et les basques ?
Par contre tout le monde sait qu'Aznavour défend l'Arménie
et Guy Beart le Liban. 1989

Désinformation et subtilité
on ne peut pas comparer le taux de désinformation entre certains pays du tiers monde et les pays occidentaux sur la base de la liberté d'expression car les pays occidentaux ont, depuis la guerre, développé une technique de désinformation et de manipulation des opinions très subtile qui ne nécessite pas la censure ni la répression mais atteint tout à fait son but qui est le muselage des opinions minoritaires.
1989

Désinformation et Panama
La presse occidentale passe sous silence le vote à l'O.N.U et la condamnation des USA par les états américains La presse passe sous silence les combats dans les rues de Panama ; nulle part il n'est question des morts et pourtant de source panaméenne il y en eut plus de 1200. Où est le droit international ?

Désinformation à la télé
A la télé, dans le maniement du ton, du choix des mots, du montage du commentaire, et du moment où on passe l'information. Exemple : un attentat en Corse sera commenté, analysé à telle époque autrement qu'à telle autre époque selon que le pouvoir l’aura décidé.

Désinformation et (et le poids des morts )
Dans la même semaine ou dans le même mois, supposons que surviennent un massacre au Burundi, une émeute au Sénégal, un tremblement de terre en Arménie, une manifestation réprimée en Chine et en Géorgie, des émeutes noires à New York, huit enfants tués par balles en Israël dans les territoires occupés, une fille Israélienne violée et tuée en Cisjordanie, la mort de trois baleines dans la banquise, la mort d'une petite fille dans un tremblement de terre, le massacre de 45 paysans au Pérou. La question sera : qu'est-ce qui fait que certains de ces sujets prendront le pas sur les autres, c'est-à-dire que certains morts compteront double, voire triple ? tandis que d’autres seront passés sous silence Réponse : la désinformation (le contrôle, le filtrage de l'information).

Désinformation et débat (1988)
Voici des questions d'actualité et de théorie au sujet desquelles tout véritable débat public est escamoté pour ne pas dire interdit
La Corse : Qu'est-ce qu'un peuple ?
Libye : qu'est-ce qui gêne dans les positions de Khadafi ?
Liban : pourquoi la France soutient-elle Aoun ?

Désinformation et débat
La seule manière de vérifier si l'information sur un sujet circule librement, est qu'il y ait un débat public en présence des véritables tenants du contre et du pour, ainsi que l'institution d'un "droit de réponse" automatique à chaque fois que les médias, presse ou télé, affirment un fait ou un point de vue, y compris pour des situations de politique internationale où il est question de raison d'état.
Y a t’il jamais eu un vrai débat sur le Tchad, sur la Corse, sur le Pays Basque, ou sur la Kanakie ? Non.

Désinformation : presse
Lorsque les journalistes participent à des campagnes de presse dans le but de manipuler l'opinion publique contre une population, un état, un peuple et que se faisant ils fabriquent de l'adrénaline qui enclenche l'engrenage haine/répression etc. avec pour finir des guerres, je pense qu'ils sont responsables et devraient être poursuivis pour incitation à la haine.

Désinformation et idiotie
Il faudrait que le pouvoir se rende compte que la désinformation, le muselage de l'information à longue échéance vont à l'encontre des chances de survie des ethnies qui les pratiquent, car ils coupent les ailes au dynamisme créatif de l'ethnie qui en use. Ils chloroforment l'opinion face à la réalité ; l'exemple le plus flagrant est l'URSS.

Désinformation et parlement
Il serait important qu'il y ait aujourd'hui un débat au parlement ou un conseil des ministres consacré à la désinformation et dans ce débat il faudrait :
a) reconnaître officiellement la réalité de la désinformation et de ses mécanismes
b) peser les avantages et désavantages à courte et à longue échéance de la poursuite ou non de la désinformation
(ce serait positif si quelqu'un soutenait la thèse disant que l'usage de la désinformation et de la manipulation de l'opinion n'est pas obligatoirement avantageux pour l'ethnie française car il démobilise un certain public et anesthésie l'état qui se complaît alors dans la facilité d'une politique basée sur le mensonge) et que le public n’est plus dupe.

Désinformation et démocratie
La démocratie et l'information sont intimement liées. Il n'y a pas de démocratie sans liberté de l'information.
Supposons un Etat de dix millions d'habitants dont sept millions appartenant à l'ethnie dominante et trois millions à des ethnies minoritaires. Les sept millions sont à l'aise, on enseigne leur langue, on autorise leurs associations, et on défend, sur le plan international, leur culture et leur expansion économique. Pour ces sept millions d'habitants tout va bien, ils diront donc : il y a des élections libres, c'est la démocratie, la majorité décide. Par contre, pour les trois millions tenants des minorités à qui on refuse le droit de parler leur langue, dont les associations sont contrôlées par la police et le territoire transformé en réserve pour touristes, ils affirmeront à juste titre, qu'ils ne sont pas en démocratie.

Désinformation et Ben
Je leur propose 10 séquences de trois minutes sur la désinformation à la télé
qu'on pourrait appeler "l'autre son de cloche".
Au lieu de cela ils sont d'accord pour dix secondes dans lesquelles Ben fait le pitre et explique l'histoire de l'art.

Désinformation et (et personnalités)
Les personnalités qui passent à la télé et qui abondent dans le sens des campagnes de désinformation et de manipulation de l'opinion publique ne sont pas en général des désinformateurs conscients mais des individus manipulés malgré eux. Après un attentat et après que les médias aient donné le ton général, la pression est si grande qu'il est difficile à une personne normale ou à une personnalité quelconque du monde artistique de ne pas emboîter le pas et encore moins d'aller à contre-courant ; très rares sont ceux qui, dans une atmosphère de lynchage arrivent à garder et conserver l'esprit clair.

Désinformation et lutte des classes
Au siècle dernier, la désinformation concernait la lutte des classes (il fallait faire passer les communistes pour des antisociaux). Il était interdit de parler ou de montrer des images de grèves ou de manifestations. Aujourd'hui cette censure est de l'histoire ancienne, la désinformation joue surtout envers les revendications des minorités ethniques. Peu de discours, peu de manifestation, et aucun débat sur le sujet ne sont admis. (1989)

Désinformation et guerre
Quand les hostilités entre deux ethnies sont déclarées
parce qu'il y a nécessité de mobiliser les haines, la désinformation devient une arme normale ; quand la guerre est terminée, la désinformation continue. Le discours du vainqueur consiste alors à noircir le vaincu qui devient responsable de tous les crimes de guerre, et de faire oublier les crimes du combattant vainqueur. C’est l’histoire du vainqueur.

Désinformation involontaire à l’Unesco 1990
sur les grands débats de la communication qui se situent à l'UNESCO où les Etats du monde discutent du droit de saturer, par satellites ou par câbles, leurs opinions publiques. Débat qui aboutira à l'acculturation de centaines de cultures minoritaires.

Désinformation par le silence
une des plus dangereuse car ne pas parler d'un événement pour l'étouffer est grave. C'est le cas, par exemple, lorsque le pouvoir demande aux médias de ne pas parler d’une la lutte d’un peuple qui est opprimé, les Kurdes par exemple pour pouvoir faire des affaires avec les Turcs. Ou encore les Tibétains les Kareens etc.

Désinformation par l’ignorance
envers, par exemple, les chants d'un peuple simplement parce que la majorité des journalistes ou des présentateurs n'étant pas de cette minorité, ils ignorent ou n'en ressentent pas la nécessité de passer ces chants proportionnellement à la population.

Désinformation photographique
presque surréaliste quand le pouvoir Stalinien en URSS gomme l'existence de Trotski au point même de faire retoucher les photos où il figurait.

Désinformation en politique extérieure
où deux réalités se chevauchent : celle des services secrets et celle des discours officiels. L’un dit : tout le monde est gentil et l’autre et la pour faire des croches pattes

Désinformation et ethnologie
universitaire envers certains mots clefs pour lesquels on évite toute définition ou recherche de définition. Ainsi les mots "peuples" et "cultures" bien qu'ils soient quotidiens, on en ignore encore leurs significations car si on s'aventurait à en donner une, quelle qu'elle fut il y aurait contradiction entre leur réalité et la politique.

Désinformation
sur le racisme dans laquelle on mélange droit à l'intégration et droit à la différence dans le souci de ne pas perdre des électeurs. Ainsi, certains diront que le F.L.N.C. est raciste parce qu'il n'aime pas les français, et le F.L.N.C. dira que la France est raciste parce qu'elle n'accepte pas la différence Corse.

Désinformation et droits de l'homme
Quand la gauche mobilise les médias pour l'expulsion de 20 Iraniens mais passe sous silence et trouve normale l'expulsion et la rafle de 50 Basques (1988).

Désinformation et stratégie de la désinformation
Les forces de libération minoritaires étant souvent en osmose avec l'opinion publique de leur population ethnique il devient important pour le pouvoir impérialiste de contrôler cette opinion publique d’où une stratégie l’élaboration d’une stratégie de la désinformation.

Désinformation et l'image du pouvoir
Les télévisions U.S., françaises, anglaises et allemandes etc. produisent et diffusent de plus en plus de feuilletons dans lesquels les héros sont des policiers. Il y a : Columbo, Starsky et Hutch , Kovak, deux flics à Miami, etc. Faut-il croire que ces feuilletons sont le résultat d'une demande naturelle du public qui se verrait comme un héros flic avec du pouvoir.

Désinformation
J’ai entendu dire à "Arrêt sur image" que c'est par nécessité de simplification qu'on avait, à la télé, omis de parler du quartier Serbe de Sarajevo. C'est faux. C'est en toute conscience et par stratégie désinformatrice. Il fallait pouvoir, sur l'échiquier mondial intervenir contre les Serbes sans se faire du souci pour son opinion publique.

Désinformation et le bulletin d'information (1990)
par moment l'information à la télé, pour ceux qui l'analysent, est devenue une farce ressemblant à ces émissions de télé ponctuées d'une bande sonore de rires ou d'applaudissements préenregistrés ou encore à ces jeux lors desquels le public est sermonné avant pour qu'il rit, batte des mains ou applaudisse quand le signal "applaudir" apparaît sauf qu'ici on est supposé pousser aussi des cris d'horreur et vociférer de colère et d'indignation.
Exemple : le Liban (pauvre Liban !!!l ) le Colonel Khadafi (horrible! fou! bouuuuh!) etc.…

Désinformation et les sports (1988)
Le jeu de boules, pourtant joué par plus de monde que le tennis ne passe que très rarement à la télé, idem pour la pelote Basque..
Et quand enfin on décide de montrer une partie de boules à la télé la partie se joue à Lyon ou à Paris : championnat de jeu de boules : première partie à Lyon, seconde à Paris.
Pourquoi ?

Désinformation envers la tauromachie. C'est simple, si on suppose qu'il faut parler des spectacles qui attirent du monde, alors il faudrait consacrer davantage de temps à la Féria de Nîmes et au Festival Celte de Lorient qu'au flop des francopholies et pourtant c’est le contraire qui se fait

Désinformation officielle 1992
Il existe en France, un ministère de la défense qui inclut dans le champ de ses activités tout à fait officiellement une section " désinformation" (voir le livre de Giraud ministre de la défense)
Une "désinformation" technique et structurée qui s'apparente à une stratégie de combat et qui est l'oeuvre des services secrets. Pour celle-ci rien n'est laissé au hasard. La manipulation ponctuelle et calculée d'une opinion publique pour atteindre un but précis (la raison d'état) fait partie de leur travail. Ces spécialistes en désinformation sont là pour manoeuvrer l'opinion publique quand il y a renversements des alliances, pour préparer l'opinion publique à des interventions extérieures etc.
Ex : demain la France, (par décision présidentielle ou gouvernementale) décide de privilégier son alliance avec un état plutôt qu'un autre, il faut que la presse suive. C'est le travail des services secrets.

Désinformation et sa reconnaissance officielle
D'une part on nie son existence et d'autre part on reconnaît la réalité des campagnes de presse, (de la désinformation officielle) on reconnaît aussi la responsabilité des directeurs de médias, qu'on dit soucieux d'axer plus sur tel ou tel aspect de la culture (francophonie ), des quotas etc.… que sur tel autre aspect.

Désinformation et charité (les 48h pour la myopathie)
J 'ai horreur de ces foires à la charité médiatique organisées comme des spectacles de cirque. me donnent une impression de truquage. Ils ont un ton de fausse excitation. C'est un spectacle qui joue sur les cordes du coeur et l'affectivité.
Il y a là manipulation de l'opinion publique, un exercice de propagande qui donne froid dans le dos quand on pense à ce que les médias peuvent faire. Et si demain ils décidaient de mettre le paquet et de faire la même chose contre les homosexuels ou pour l'euthanasie 1988

Désinformation et circulation de l’information 1981
Question : Quel jugement portez-vous sur la circulation de l'information ?
Réponse : L'information est presque toujours aux mains du pouvoir. Or, tous les pouvoirs étant centralisateurs et ethnocentristes, aucun d'eux n'est prêt à donner la parole aux ethnies minoritaires. Mais ce refus prend des formes différentes d'un pays à l'autre. En URSS, c'est la censure; en France et aux USA, malgré l'apparente liberté d'expression, les médias sont sévèrement contrôlés et infiltrés par le CSA, par le système des nominations des directeurs etc. Même lorsque les minorités veulent prendre en charge la diffusion de leur information, sans utiliser le service public auquel elles ont pourtant droit, il s'avère que les circuits de distribution et les moyens d'une diffusion efficace leur échappent.

Désinformation et économie mondiale
concernant la véritable réalité de l'économie mondiale où il n'est nulle part dit que vingt pays affament consciemment ou inconsciemment le tiers monde tout en abreuvant leurs opinions publiques de discours sur la charité et où deux cents multinationales appuyées par leurs états respectifs agissent à leur guise pour faire la pluie et le beau temps dans le tiers monde.

Désinformation et ethnocentrisme
La désinformation et l'ethnocentrisme sont liés. Quand l'ethnocentrisme devient naturel comme l'air qu'on respire alors la désinformation devient naturelle également, c'est-à-dire que si un peuple est persuadé que les autres peuples sont composés de sauvages, il ne va pas crier à la désinformation lorsque ses médias lui diront la même chose.
C'est ce qui explique que tant de français trouvent naturel et normal que la francophonie acculture les autres cultures.

Désinformation et journalistes
Les journalistes ont des noms propres. Ce sont des individus, des personnes avec une conscience professionnelle qui aiment leur métier. TESSON, KHAN, JEAN DANIEL, SERGE JULY, DUHAMEL, SUFFERT, BIZOS etc.… ne sont pas des flics et pourtant ils désinforment, censurent, jugent, condamnent et font partie d'une situation oppressive d'acculturation envers les 15 millions d'habitants des cultures minoritaires basque, corse, occitane, catalane, bretonne, alsacienne, etc. L'explication est simple : au départ il aurait dû y avoir sur la table de l'hexagone une situation pluri-culturelle et autant de sons de cloches que de cultures. Petit à petit depuis 200 ans le pouvoir ethnocentrique français a gommé tous les sons de cloches qui gênaient son ethnocentrisme. Ainsi aujourd'hui il ne reste sur la table (à une petite variation près) que ceux qui font entendre le même son de cloche et ce, sans le faire exprès. Cela n'est pas le cas aux USA ou en Angleterre où les journalistes des minorités ont des organes de presse pour faire entendre leur voix. Le résultat de tout cela est que la grande presse est contre les particularismes, le régionalisme, la décentralisation culturelle. L'Express est contre et indifférent à 8o%. le Nouvel Observateur contre ou indifférent à 80%l'Evénement du Jeudi contre ou indifférent à 68% Le Point contre à 78%le Figaro contre à 88% Globe contre à 100 % Passages contre à 78%

Désinformation et services secrets
Qu'un état possède des services secrets dans le but de s'informer des intentions des autres états envers lui, pour se protéger d'espions étrangers, pour se prémunir contre des attentats, c'est légitime Par contre, lorsque sous prétexte de recueillir des informations, ces mêmes services secrets infiltrent et interviennent dans la vie sociale de la nation, médias compris, ils deviennent nuisibles. C'est l'histoire des robots créés pour une tâche spécifique de recherche d'informations et qui, petit à petit, outrepassent leur mission au point de vouloir réglementer la vie des citoyens.
Ainsi lorsque les services secrets interviennent pour neutraliser des chanteurs autonomistes , c'est négatif non seulement pour l'ethnie minoritaire en lutte mais pour l'ensemble du tissu social de la nation. Entre s'informer ou chercher à transformer une situation, il y des pas à ne pas franchir.

Désinformation et mécanique de la désinformation
Quand l'information tombe sur le télescripteur, le journaliste qui sait ce que veut son directeur, la trie, la manipule et la passe seulement après. Le directeur, qui sait ce que son ministre veut, acquiesce. Le ministre, qui sait ce que le président veut, vérifie et acquiesce. Le président, qui sait ce que veut l'ethnie dominante française, acquiesce. Résultat : la désinformation coule comme de l'eau d'un robinet.

Désinformation et Manipulation
La manipulation concernera la décision du passage ou pas de l'information, de la place du passage (en fin, au début ou en milieu de bulletin), du ton sur lequel elle sera annoncée, le choix des adjectifs et superlatifs pour la décrire, le choix des sujets de remplacement.
Les défenseurs de la désinformation disent qu'il s'agit d'un mécanisme démocratique, dans la mesure où le peuple élit le président et les députés et que ceux-ci nomment les directeurs de l'information qui à leur tour nomment les journalistes qui décident du passage des sujets. C'est faux car :
1) le vote à la majorité ne prend pas en compte la réalité des minorités
2) en tout état de cause il vaut mieux une information avec doute, débat et pluralité d'opinions qu'une information unidirectionnelle.

Désinformation et conscience professionnelle
J'entendais hier sur la Cinquième chaîne, J.C. Bourret parler à propos de l'honnêteté de l'information, de "conscience professionnelle". Que veut dire "conscience professionnelle" Si on embauchait 50 Bretons, Basques ou Corses et fiers de l'être à la télé française ils passeraient, de temps à autre, en toute conscience professionnelle, des chansons de leurs territoires.
Donc, dans la mesure où l'on refuse d'embaucher des responsables ayant l'accent du Sud et qu'on choisit des programmateurs et des directeurs appartenant et défendant uniquement l'ethnie française, il est clair qu'en toute conscience et sans pression spécifique le résultat sera quand même d'éliminer les cultures minoritaires. La preuve : Pas une chanson corse, basque, occitane bretonne, catalane à la télé . Aux USA les médias sont tenues par la loi de respecter un quota ethnique.Ce n'est pas le cas en France et c'est regrettable.

Désinformation et Roumanie (1989)
Dès le début, dès le premier jour lorsque la télé jouait les grands mélos et parlait de milliers de mort, de massacres, de terreurs et de charniers en Roumanie je n'y ai pas cru. Au contraire, j'ai cru à une campagne de presse bien orchestrée et bien menée. Il nous a été dit qu'il y avait eu 4600 morts puis on a dit qu'il y avait 20.000 morts, j'ai même entendu le chiffre de 30.000 morts, puis 60000 morts.
Cela nous a été dit à la télé et à la radio avec le ton dramatique de la certitude,
avec des mots affectifs etc. A la télé française un journaliste respectable annonce: on a découvert un charnier de 4600 morts et les images qu'on va vous montrer seront insoutenables. En fait les images que j'ai vues et revues sur toutes les télés ne représentaient qu'une rangée d'une quinzaine de cadavres dont une femme et un bébé.
Aujourd'hui on sait qu'on nous a menti qu'il n'y a eu 4600 morts ni 70.000
mais en tout et pour tout, dans toute la Roumanie 694 morts y compris les pertes de la Sécuritat
Question qu'on peut donc légitimement se poser :
Pourquoi nous avoir menti ?

Désinformation sur le Tchad
Pendant la guerre du Tchad, pas un quotidien, je dis bien PAS UN QUOTIDIEN NI UN HEBDOMADAIRE, pas même le Monde, n'a correctement défini les forces en présence. Aucune analyse des populations et de leurs langues, c'est-à-dire de leurs identités n'a été faite. Partout, dans tous les communiquéset tous les titres des journaux il fut uniquement question des troupes de la Libye envahissant le Tchad. Il n'y eut aucun débat donnant un autre son de cloche permettant aux deux antagonistes d'exposer leurs positions.

Désinformation sur la désinformation La dénonciation de la désinformation est devenue une désinformation de plus, c'est-à-dire une farce hypocrite. On disserte de plus en plus sur la notion de désinformation. La gauche comme la droite. Et pourtant on avance beaucoup. Je ne crois pas que la désinformation soit une question d'images en "direct" mais une question de pluralité de points de vue. S'il n'y a qu'un son de cloche l'information est de la propagande, s'il y en a plusieurs, c'est de l'information.

Désinformation et hypocrisie
Il n'y a jamais eu autant de compliments sur Coluche que depuis qu'il est mort. Avant il dérangeait, il était vulgaire...etc.

Médias - Contradiction
Les émissions françaises captées par paraboles en Algérie infiltrent les foyers algériens. La France trouve ça bien et normal au nom de la liberté de la presse et râlent quand on les interdit comme en Iran.
Mais j'aimerais bien savoir comment elle prendrait un déluge d'images américaines, russes ou même algériennes pro-occitanes, pro-basques, diffusé par satellite ? liberté d’expression ?

Crédibilité de la presse et des médias
La presse s'est décrédibilisée avec :
1) la manière avec laquelle elle a traité les Serbes
2) le faux interview de Fidel Castro de PPDA
3) le refus d'enquêter plus à fond sur les responsabilités de la France en ce qui concerne le génocide au Rwanda
4) Son refus de donner la parole dans un débat contradictoire sur l'Algérie aux Islamistes.
5) les différents tons employés envers la corruption dans l'affaire des hélicoptères Augusta et l'affaire des avions Dassault.
6) Pendant la guerre du Liban sa prise de position pour les chrétiens et pour Michel Aoun, alors que les 3/4 de la population du Liban était pour les Arabes.
7) Sa manière de faire le black out sur le procès des Bretons qui ont aidé les Basques.
8) Cavada à la Télévision, dans la Marche du Siècle avec sa manière tendancieuse de poser des questions qui appellent des réponses pré-pensées et condamnent à l'avance.

Télévision : bravo à Bourdieu qui rue dans les brancards à l'émission Arrêt sur Image sur la cinq et qui explique dans le Monde Diplomatique comment il s'est fait piéger et comment la manipulation règne en France à la télé.

Radio : Quota
Lu et entendu le 23 fév que l'imposition du quota de chansons françaises donnait de bons résultat de ventes ce qui me fait dire que si on veut sauver la langue occitane il faut imposer un quota de chansons occitanes en occitanie à la télé.

Invité à participer au Bordel ambiant à France inter d'Olivier Nantau
je constate qu'on ne peut pas intervenir, qu'on ne peut pas dire ce qu'on veut
et pourtant de l'extérieur on dirait le contraire.

France culture
Emission avec l'AFFAA (association pour la défense de la culture française à l’extérieur) à propos de la culture française dans le monde, pas un mot sur les cultures minoritaires pour eux les cultures Occitane Basque Corse Bretonne n’existent pas.
Je vois pas le profit que la France va tirer d'exporter d'une part sa culture et d'autre part de détruire ses cultures minoritaires sur son territoire. La crédibilité de la France, pays ouvert aux autres, vole en éclat

Médias
Il faut résister aux médias consensuelles, à la pensée unique, à l'impérialisme.

Médias
La télé française montre et commente avec humour une manifestation de Wallons demandant leur rattachement à la France. Je serai heureux si le pouvoir français acceptait avec autant d’humour des émissions d'Alsaciens demandant leur rattachement à l'Allemagne, de Corses à l’Italie, de Basques au pays Basque, d’Espagnol de Perpignan à la Catalogne.

Timisoara en 1996 capitale du journalisme.
Pourquoi pas le Rwanda, Carpentras ou Sebrenitsas ?

Désinformation sur le suicide des adolescents, des fous et des prisonniers.

Désinformation
Dimanche 11 nov 1995
A la télé, film de bas étage de propagande anti-Slave : le mal absolu à peine déguisé c'est la Serbie. Une honte. Celui qui l'a programmé mérite la prison pour incitation à la haine

Désinformation (à la télé)
(juillet )
Après qu'ils aient supprimé l'émission les "niouses" j'ai faxé à la télé le texte suivant: "Messieurs, Vous avez eu tort d'enlever les "Niouses " Je soupçonne une décision manipulatrice car vous n'avez pas laissé le temps aux téléspectateurs d'apprécier ou non cette émission. Je n'étais ni pour ni contre mais je trouve le fait de la supprimer au bout de trois jours comme arbitraire et manipulateur".

Désinformation avec J.M.Cavada
Après avoir subi son émission le 6 nov sur l'illétrisme et l'analphabétisme je note que Cavada s'est une fois de plus montré comme l'homme d'un seul son de cloche : celui du pouvoir dominant francophone.

Désinformation sur la cinq
Le 3 décembre Malaurie sur la cinq. Bravo pour Malaurie. C'était passionnant. Néanmoins j'y mets un bémol. Malaurie est très fort quand il s'agit des Inouits mais pourquoi ne pas défendre aussi le droit des Corses, des Basques, des Occitans ?

Manipulation à la télé
Si le CSA pouvait contrôler les satellites qui ne lui plaisent pas et les empêcher d'émettre sur la France ils le feraient.

Manipulation des opinions publiques
La Radio des collines au Rwanda a pris position pour les Hutus et fait massacrer les Tutsis.
Arte en particulier et la majeure partie des médias en France ont pris position contre les Serbes poussant ainsi à la guerre Ce n'est pas la même chose et c'est pourtant c’est presque la même chose.

Désinformation et CSA
Je m'étonne que personne n'ait porte plainte auprès de la justice européenne
pour non respect par le CSA des minorités linguistiques en France. Au vu des textes de loi, il gagnerait peut être le procès. Et cela ferait du bruit.

Désinformation et Télé
Les jeunes des banlieues
disent qu'ils ne regardent plus la télé parce qu' elle ment.
Moi je dis que pour savoir qu'elle ment c'est qu'ils la regardent.

Désinformation aux élections
Je suis de gauche je suis pas FN même très contre mais j’ai trouvé choquant pour un parti qui fait 15% des voix par rapport au PC qui fait 11%des voix, que le FN n’ait pas eu droit à son prorata correct de passages à la télé 1997
Ce n’est pas en interdisant d’antenne l’opinion de 15 % des Français qu’on prouvera que le FN a tort.

Désinformation et ce qui m'a choqué à la télévision
c'est que la France ait décidé d'envoyer un avion bombarder une habitation civile à Pale avec l'intention de tuer le président Karadzik, alors : je ne vois pas pourquoi le juge Bruguière envoie des mandats pour rechercher des terroristes puisqu'on fait presque la même chose. 1996

Désinformation et ce qui m'a choqué à la télévision
au sujet des Gitans de Sospel sur qui on a tiré en tuant un enfant c'est que le journaliste a dit : on allait leur donner le droit d'asile en tant que Serbes mais ayant découvert qu'ils étaient gitans et pas Serbes ni Bosniaques on décida de les expulser.

Désinformation
Personnellement je suis pour la disparition du CSA et pour son remplacement par la justice. Si un journaliste écrit ou dit des mensonges il est traîné en justice et paye. Si un journaliste parle contre X pendant dix minutes X a le droit de lui répondre pendant 10 minutes. Le rôle actuel du C.S.A. est en réalité un rôle liberticide. Par contre cette même justice devrait attaquer le CSA pour détention d'informations et refus de donner la parole à des gens qui ont envie de dire des choses.

Désinformation les mots
Qui décide du vocabulaire ? Selon que cela se passe au Tibet, au Kurdistan, au Rwanda etc., tel combat sera décrit ici comme 1- une contre offensive 2- une opération de pacification, 3- les limites du tolérable, 4- le summum de la barbarie

Démocratie ou manipulation ?
Vive la démocratie ! Oui mais pourquoi Gonzalès, un démocrate socialistes est-il impliqué avec le G.A.L., mouvement terroriste qui assassinait des militants Basques qui revendiquaient le droit de gérer démocratiquement leur destin en pays Basque ?

Désinformation
Le micro trottoir est la forme la plus subtile de désinformation.
On interviewe dix personnes dans la rue
il y en a cinq qui sont contre cinq qui sont pour
mais le soir aux Nouvelles on passe quatre pour et un contre. Résultat : les gens croient que l'opinion publique est pour.

Rapports de forces crimes de guerre (tribunal pénal international) pour des crimes commis depuis janvier 91
Alors au Rwanda on va peut-être juger les criminels d’un vrai massacre de civils ? mais qui osera juger l’influence des Français et des Belges et qui osera en débattre?

Désinformation
le consensus dit :
Jules Ferry fut un grand homme pour avoir détruit les langues minoritaires.
le consensus dit que l'Islam est un mal moyenâgeux et que vouloir remplacer le français par l'arabe en Algérie c'est faire marche arrière.
le consensus dit que les Serbes ont tort de vouloir vivre en Serbes et être fiers d'être Serbes.
le consensus dit que Saddam est un fou de considérer le Koweït comme Arabe et pas Américain.
le consensus dit que les autonomistes Corses, Basques Occitans sont rétrogrades.
le consensus dit que l'Occitan est une langue morte.
le consensus dit on ne doit pas discuter avec ceux qui ne sont pas d'accord avec le consensus qui est universel et qui a raison.

Paraboles juillet 1995
J'ai bien ri quand l'année dernière en France, pays de la liberté, on a hurlé contre l'Iran qui voulait interdire les paraboles de télévisions qui captaient les satellites occidentaux.
J'ai pensé alors : d'ici à deux ans la France fera de même et j'avais raison. Un maire aimerait interdire les paraboles sous prétexte de non esthétisme. C’est arrivé !

Aujourd'hui 8 mai 1995 on fête à la télé l'armistice du 8 mai 1945 mais on oublie
de célébrer l'anniversaire du massacre de Sétif en Algérie le 8 Mai 1945.

Désinformation et flics de la pensée
ils sont partout : honte sur eux Il n'y a pas en France une presse qui se pose toutes les questions et accepte les autres sons de cloche mais une presse inquisitrice qui juge, condamne et met au pilori?

Désinformation
Il faut réclamer auprès des médias officiels une plus juste répartition du temps d'antenne nationale au prorata des cultures minoritaires et un temps d'antenne local complet pour au moins une radio et une télé sur leurs territoires respectifs.
Actuellement, sous prétexte de défendre la langue française et la francophonie, on étouffe les langues minoritaires. La question qu'on peut se poser est celle-ci : cette acculturation découle-t-elle d'un ethnocentrisme inconscient et naturel du pouvoir ou est-elle le résultat d'une politique délibérée et concertée ?

Désinformation oui mais qui s’en rend compte ? (1990)
Les sondages montrent que la confiance en l'information (tous médias confondus) est en baisse permanente depuis cinq ans en France comme aux USA (IFOP) Alors qui se rend compte de la désinformation ?

Désinformation et occitanie
Les médias évitent de parler comme de la peste de "l'Occitanie "
Il semble que le mot "occitan" soit banni du vocabulaire des médias
en littérature, en cinéma, en politique etc....

Télévision : Little Odessa
Je n'ai pas pu m'empêcher de penser
que le cinéma le plus intéressant actuellement s'occupe des racines, des ethnies.

Reporters sans frontières
luttent à juste titre contre les états où un organisme d'état intervient pour décider de ce qui passe ou non dans les médias et dans la presse. Mais alors le CSA en France que fait-il si non décider d'un quota qui élimine et étouffe le Corse, le Breton, l'Occitan, l'Alsacien. Et bien sûr RSF n'en parle pas.
Si on cherche le rapport où il s’agit de la France on y trouve que la France est responsable d'avoir fait tort à Téaldi en le réprimandant. Par contre pas un mot sur Sanguinetti éliminé de son poste en Corse, pas un mot sur l'émission Vaqui qui bien qu'ayant un bon indice d'écoute se voit reléguée à minuit simplement pour le fait qu'elle est en occitan.

RSF escamote les débats sur la liberté de la presse. Ils font du lynchage, ils jettent des anathèmes mais ils refusent le débat. A ce propos voici deux questions :
La démocratie c'est la liberté de la presse. D'accord. Donc au nom de cette démocratie un magna de la presse peut arriver au Burkinafasso ou n'importe quel état Africain, acheter toutes les rotatives à coups de millions, et, du jour au lendemain, au nom de la liberté de la presse détruire le pluralisme. On n'aura plus le point de vue africain mais uniquement le point de vue occidental.
Si l'Etat Africain dit : non nous ne pouvons pas accepter que des trusts possèdent 80 % des journaux du pays vous criez à RSF à la censure et à la non liberté de la presse. C'est inadmissible.

Médias
L'idée officielle est qu'il est normal que les médias et la presse aient un rôle d’intérêt nationale à jouer et suive pour cela des directives me révulse car ça entend d'avance que la presse n'est pas libre mais dirigée.

Reporters sans frontières
Je lis dans Le Monde du 29 fév que la CIA admet transformer les artistes en espions. Alors reporters sans frontières vous en parlez ?

Désinformation par la pression du consensus
Après que les médias aient donné le ton la pression est si grande qu'il est difficile à une personne normale ou à une personnalité quelconque du monde artistique de ne pas emboîter le pas et encore moins d'aller à contre-courant. Très rares sont ceux qui, dans une atmosphère de lynchage arrivent à garder et conserver l'esprit clair. Un bon point pour Jean Pierre Chevènement dans la guerre du golfe.

Désinformation
Fax adressé à Arrêt sur image à la cinq le 2 Décembre:
Messieurs Je note que votre émission désinforme. La preuve: vous dites que vous êtes là pour parler de la désinformation à la télé mais vous ne mentionnez pas qu'il y a eu à Paris entre le 11 et 16 novembre un procès de 80 Basques et Bretons avec manifestations dans la rue etc. etc.. Ils étaient jugés pour délit d'opinion et les médias ont escamoté le sujet

Télé désinformation
Les journalistes de l'information font une fois par mois le numéro de la veuve éplorée qui se lamente sur la désinformation. Ils font semblant de pleurer sur le cadavre de leur liberté qu'ils auraient eux-mêmes tuée.

Bosnie/Serbie politique française médias et désinformation
Il est indiscutable que sur l'ensemble de la presse il y a eu un bourrage de crâne anti Serbes. Pourquoi ?(raison d’état)

Désinformation et La démocratie
Le discours pontifiant qu'on nous sort à longueur de journée sur les bienfaits de la démocratie occidentale est un leurre car les droits de l'homme sans le droit des minorités réduit ce discours à une mauvaise comédie. Toutes les soi-disant démocraties sont aujourd'hui, impérialistes envers leurs minorités linguistiques

Désinformation et terrorisme
si on ne veut pas que les terroristes deviennent des terroristes il faut leur donner la possibilité d'expliquer leur position et leur point de vue à la télé, à la radio et cela à tous sans exception. C'est mon avis. S’ils ont tort le ridicule les tuera mais pas de manipulation.

La télé aux Elections présidentielles
Je ne fus pas pour le candidat Cheminade mais les journalistes ont très mal agit avec lui, ne le laissant pas exprimer ses idées, manipulant le temps qui lui était imparti, avec des questions inutiles. Une telle malhonnêteté a laissé un goût amer dans la mémoire de petits candidats potentiels.

Désinformation et Les journalistes
les journalistes
aujourd'hui souffrent de honte mais ils le cachent.

Désinformation et vérification 1985
La seule manière de vérifier si l'information sur un sujet circule librement, est qu'il puisse y avoir un débat public en présence des véritables tenants du contre et du pour cette information ainsi que l'institution d’un véritable "droit de réponse" automatique à chaque fois que les médias, presse ou télé, affirment un fait ou un point de vue, y compris pour des situations de politique internationale où il est question de raison d'état. (il faut institutionnaliser l’autre son de cloche)
Y a-t-il jamais eu un vrai débat sur le Tchad, sur la Corse, sur le Pays Basque, ou sur la Kanakie ? Non. J'entends par débat : donner la parole à l’autre

Désinformation : question
dans la mesure ou Les directeurs de l'information et speakers sont pour la plus part les spécialistes conscients et responsables de la désinformation et de la manipulation des opinions publiques, sont-ils aussi par voie de conséquences, responsables de milliers de morts issus de guerres entreprises grâce à leurs désinformation et modelage des opinions publiques ?

Désinformation : technique
Pour dénoncer la désinformation on utilise les mêmes mots que ceux dont on se sert pour la désinformation d'où la dénonciation de la désinformation se trouve noyée dans l'information. et devient elle même désinformation

Désinformation 1996
Il y a six mois de cela je lisais que la Chine était rétrograde et malade. Aujourd'hui dans "Time" je lis que la Chine est à la pointe de la croissance. Y-a-t-il eu désinformation ou désir de façonner l'opinion publique ?

Qui fabrique cette opinion et dans quel but ?
On ne me fera pas avaler que les grands mouvements d'opinion poussent tout naturellement comme l'herbe folle dans les jardins. Il se peut qu'il y a trente ans existait "une véritable opinion publique" créée à partir de rumeurs, de discussions et d'informations contradictoires mais aujourd'hui l'opinion publique est forgée de toutes pièces et les sondages ne sont là que pour vérifier si le travail a été bien fait.

Désinformation
80 % des discours dans les campagnes de presse fonctionnent comme s'il n'y avait toujours un seul agresseur et une seule victime. L'agresseur qui mérite tous les superlatifs, la victime, qui mérite toute la pitié. En réalité la situation est toujours plus complexe

Opinions publiques manipulées :
Cela ne fait pas le moindre doute mais qui décide de la manipulation ? le pouvoir politique ? les journalistes ? les directeurs de l'information ? les ministres ? les services secrets ? la majorité silencieuse ? les grands corps de l’état ?

Que veut dire "diversité des opinions" ?
Cela veut-il dire que quand il se passe un événement le public peut écouter le point de vue des deux parties en présence ? Pendant la guerre du Golfe a-t-on une seule fois eu le loisir d'entendre le point de vue explicité historiquement et politiquement avec les données démographiques et économiques de Saddam Hussein au sujet de ses revendications du Koweit ? Non. Pourquoi ?

Question Désinformation
Si demain Khadafi , Saddam, la Russie, les USA ,l'O.M. de Marseille étaient autorisés par la loi dans le cadre du droit de réponse à occuper le tiers de l'espace médiatique dont les médias se sont servis pour les attaquer est-ce que cela aiderait à la Paix ou à la guerre ? Est-ce que cela aiderait à élever le débat ou pas ?

Question
On peut se demander pour quelles raisons les médias et la presse ont gonflé médiatiquement ce qui s'est passé autour de la révolution de la Place Tien an Men était-ce pour défendre la démocratie ou pour chercher à diminuer la puissance nucléaire et l'audit de la Chine dans le tiers monde, pour défendre le droit des Tibétains D'ailleurs, comment se fait-il un an après ces événements, Aujourd'hui l'économie libérale de la Chine marque des points.

Question
Si l'Occident est réellement attaché à la liberté de la presse pourquoi a-t-il dynamité et fait sauter la radio anti ONU du Général Adid à Mogadiscio ? Et pourquoi la France a-t-elle dynamité la radio Corse libre près de l’île d’Elbe ? Est-ce que faire taire le point de vue du général Adid n'est pas aussi répréhensible que de faire taire la radio des dissidents de la place Tien an Men de Pékin ?

Question (information)
Vous possédez les moyens d'arroser un pays d'images et d'informations de votre propre choix sans que le pouvoir de ce pays puisse en faire de même. Est-ce de la liberté d'information ou de l'impérialisme ?

Désinformation 1990
Dès que j'arrive dans un pays étranger je regarde la télé le plus souvent la nuit.
C'est aux USA que j'ai eu la plus grande impression de liberté. Surtout en regardant SPAN. Je me suis frotté les yeux pour le croire : je suis tombé sur deux émissions incroyables l'une accusant les USA et la CIA d'être pires que les nazis l'autre revendiquant un territoire noir dans le Sud. Bien sûr c'était après minuit donc tard mais ça existe et cela me parait inconcevable en France

Comparer
Si on prenait l'habitude de comparer on perdrait l'habitude de juger et de condamner. Ex : les Français jugent les Serbes
leur reprochant de vouloir faire une grande Serbie et pourtant qu'est-ce-que font les Québécois sinon chercher à être eux mêmes ?

Désinformation (Bosnie )
Le Monde du 9 mars 1993 annonce, presque déçu, que selon le général Philippe Morillon il n'y a aucune trace de massacres. Mais alors c'est que la presse aurait menti ?

Désinformation
Pas assez d'information sur le Sentier Lumineux On avait dit que c'était l'oeuvre d'un fou. Le fou est en prison et ils continuent pourquoi ? Que veulent-ils ? quel est leur programme ? qui sont-ils ? Pourquoi les juge-t-on avec des anathèmes et des superlatifs sans donner leur son de cloche ?

Presse
Quand j'étais jeune j'aimais lire l'Express parce que cela dérangeait et que c'était un journal de combat qui luttait. Aujourd'hui l'Express, le Nouvel Obs etc. sont les représentants du pouvoir ethnique dominant et font partie du mécanisme de manipulation de l’opinion publique

Désinformation
Pour combattre la désinformation il faut rester attentif qui n'est pas toujours chose facile car dans les médias le ton, le commentaire, l'image, le moment du passage de l'information, ont été choisis dans le seul but de convaincre celui qui écoute de la véracité de la version diffusée.
Il faut absolument prendre l'habitude de passer toute grille d'information par une grille analytique de questions. Après réception d'une information demandez-vous s'il s'agit :
1- d'une affirmation affective 2- d'une affirmation gratuite 3- d'une affirmation confirmée avec preuves à l'appui 4- d'une affirmation hypothétique 5- d'une affirmation confirmée par le témoignage de... 6- d'une affirmation contredite par le témoignage de ... 7- la preuve de l'affirmation est irréfutable 8- la preuve de l'affirmation a nécessité un commentaire 9- la preuve de l'affirmation n'en est pas une 10- l'affirmation va dans l'intérêt de... 11- la source de l'affirmation est ...
12- le contraire de cette affirmation serait que ...

Désinformation
L'arme la plus puissante aujourd'hui ce n'est pas l'arme nucléaire difficilement utilisable mais les médias (télé, radio, presse) une arme qui permet de mouler et façonner les esprits. Celui qui détiendrait le monopole de la communication détiendrait le pouvoir

Manipulation
Si vous voulez savoir si la France ou une autre grande puissance va ou non intervenir dans tel ou tel conflit c'est facile. 24 heures avant vous verrez à la télé des images émouvantes de jeunes enfants de femmes en détresse Ca c'est passé de cette façon pour l'Irak, pour le Tchad, pour la Somalie. pour la Bosnie. Ces images sont nécessaires pour préparer l’opinion publique a approuver une intervention

Désinformation
Un responsable de l’information me disait l'autre jour : Ben tout le monde sait qu'il n'y a que vingt mille personnes en France qui savent ce qui se passe et qu'il n'y a que 200 personnes qui décident de ce que ces 20.000 personnes peuvent savoir. Alors ton discours sur la désinformation ça nous fait plutôt rigoler.

Désinformation
Le quidam devant sa télé pense un jour : mais c'est pas possible ils nous racontent que des bobards ils se contredisent etc. etc. c'est pas normal Le lendemain il pense la même chose mais ça continue et personne ne réagit alors au bout d'un mois il se dit : je dois me tromper peut-être que la terre est vraiment plate.

Désinformation
Actuellement le pouvoir ethnocentrique français ne craint plus rien en France l'opinion publique est moulée, muselée et marche droit.

Désinformation
En réalité personne n'ose écrire la vérité, ni celles de ses amours, ni celle de ses haines.

Désinformation
Il faut dénoncer les larmes de crocodile de la télé

Pour combattre la désinformation :
la politique de la transparence ne rien cacher, se servir de la Loi pour tout dire.

Désinformation manipulation
Miquèla a des soucis : son émission Vaqul est en danger. Pour moi c'est clair il y a une véritable volonté anti-langue occitane venant directement de Paris. Je n'ai pas entendu Reporters sans Frontière protester. Et pourtant Miquèla Bramerie et Sanpiero Sanguinetti sont des journalistes aussi et de bons journalistes

Internet et désinformation
Ce n'est pas que l'information ne passe pas, il y en a même trop c'est que l'information est verrouillée donc certains espèrent qu'lnternet déverrouillera ces informations, c'est-à-dire ouvrira sur l'envie de communiquer entre eux, des minoritaires.

Désinformation : avertissement aux médias
quand on vexe trop, on humilie trop, on bafoue trop, on ment trop,
on remonte chaque fois le ressort d'un réveille matin et on ne peut pas savoir quand il va casser mais a force il cassera. c’est certain

Désinformation et courage
Il faut avoir beaucoup de courage aujourd'hui pour aller à contre courant de ce que les médias et la grande presse ont décidé de faire croire comme vérité. Presque autant que du temps de Galilée ou de l'inquisition.
Ce courage je ne l'ai pas alors je n'écris pas un tiers de ce que je pense.

Les journalistes pessimistes
Les journalistes sont pessimistes. A chaque fois que je rencontre un grand journaliste et que je lui parle de désinformation ou manipulation de l'opinion publique il secoue la tête en disant : ah ! si seulement tu savais.

Désinformation
pour comprendre comment fonctionne l’information Il suffit de reprendre une année de "Libération" ou du "Monde"Il faut ensuite relire tous les articles sur un seul sujet et noter en marge les changements de ton. Je l'ai fait pour le Liban, pour la Serbie, pour le Rwanda et dans les trois cas c'est fascinant. On observe le glissement d'opinions des mêmes journalistes envers les mêmes événements.

Désinformation, manipulation et titres
Méfiez-vous des titres. Si vous vous dites que beaucoup de français ne lisent les titres et si à cela vous ajoutez que c'est le titre qui véhicule le message, sachez que lorsqu’en France tous les titres des médias vont dans le même sens il y a beaucoup de chances que vous assistez à un " bourrage de crânes ".

Désinformation
Quand les Bosniaques attaquent un village Serbe cela s'appelle : "les forces Bosniaques ont repris l'offensive "quand les Serbes attaquent cela s'appelle : "Le martyre des Bosniaques continue".

Désinformation est partout
L’homme ment. La désinformation commence avec Adam et Eve quand Eve dit à Adam : je n’ai pas mangé la pomme

Désinformation
Les médias peuvent aujourd’hui faire changer d’avis toute une population sur n’importe quel événement, noircir ou blanchir n’importe qui. Il suffit pour cela de bien mener sa barque : le ton sera toujours à la conviction. Pour donner l’impression du débat contradictoire un commentaire sur vingt fera l’objet d’un avis contraire savamment entouré d’avis consensus. Les mots employés seront souvent des superlatifs faisant appel à l’affectif. Le verbe ne sera jamais au conditionnel mais toujours à l’impératif.

Désinformation et télé
il y a ceux qui ne regardent pas la télé mais passent à la télé,
il y a ceux qui ne passent pas à la télé mais regardent la télé,
il y a ceux qui passent à la télé pour dire qu’il ne faut pas regarder la télé,
il y a ceux qui regardent à la télé les émissions qui sont contre la télé,
il y a ceux qui n’ont pas de télé exprès mais vont regarder la télé ailleurs,
il y a ceux qui crient que Saddam est un monstre parce qu’ils l’on vu à la télé,
il y a ceux qui croient que Saddam doit avoir raison parce que la télé dit le contraire...

Désinformation
Il fallait s’y attendre la désinformation gagne Internet
dans la mesure où, comme pour la télé, il est plus facile d’aller aux mêmes sites
dans la mesure où les serveurs de recherche vous donne toujours les mêmes plats on noie le chercheur sous un flot inutile ou encore on l’entraîne dans un cul de sac.

Désinformation
Sait -on que les Russes ont dû protester pour être invités au Festival du théâtre d’Avignon ? Sait-on que la soirée Russe fut un succés et que les gens disent : heureusement qu’il y avait les Russes !

Désinformation
Sait -on qu’il y a cinq émissions qui dénigrent les Russes et la Russie pour une qui ne les dénigre pas ? Sait-on que les Russes ont officiellement protesté envers les médias occidentaux les accusant de désinformation envers la situation réelle en Russie ?

Désinformation
Pays Basque 14 juillet Bianco est mort et aussi tôt la machine du façonnage des opinions publique s’est mise en marche. C’est spectaculaire
de voir combien aujourd’hui il est facile de mouler l’esprit des gens.
J’aurais compris une condamnation sévère du meurtre de Bianco mais pas
cette levée médiatique qui m’inquiète car elle me rappelle une mobilisation de guerre. Ce qui fut effrayant c’est de constater comment le peuple Espagnol pouvait être très facilement poussé à un lynchage des Basques.
Aucun organe de presse n’a osé dire qu’ en refusant de réunir les prisonniers politiques basques ou de faire un geste dans ce sens le gouvernement Espagnol a poussé à l’intransigeance.

Désinformation sur les Basques
Une semaine après les manifestations anti-Basques il y a eu une manifestation de Herri Batasuna. Il n’y avait pas beaucoup d’image ni aucun débat. Il y avait 20.000 personnes pour la ville de San Sébastien. Ce n’est pas mal, sans aucune mobilisation médiatique ni mot d’ordre, ni campagne de presse etc.

Désinformation
les journalistes se plaignent que personne ne les croit plus.
C'est bien leur faute non ? S'ils avaient moins menti on les croirait.

Désinformation et la "  peur " du journaliste
Partout où il y a désinformation il y a peur
quand on les croise dans les couloirs ils rigolent ils font les " bulous "
en réalité ils ont tous peur
peur de dire et d’écrire ce qu’ils pensent être la vérité,
peur de perdre leur place,
peur de toucher de trop près certains sujets,
peur d’en savoir trop,
peur d’avoir mis son nez là où il ne fallait pas,
peur des pouvoirs du pouvoir,
peur d’avoir dépasser les limites autorisées,
peur de douter,
peur même d’en parler à sa femme (son conjoint)

Désinformation et " lâcheté " du journaliste
Là où il y a désinformation il y a lâcheté.
Lâcheté de ceux qui pour aller dans le sens du poil vont en rajouter, en remettre des tartines du drame et du ton quand suffit d’énoncer les faits,
lâcheté de ceux qui se cherchent des excuses et mentent ou oublient au nom de " l’intérêt supérieur de l’état "
lâcheté de celui qui veut à tout prix démontrer qu’il mérite une promotion en tant que brave serviteur etc. etc..

Désinformation et la " peur " de Ben
J’ai tout relu trois fois éliminant à chaque fois des noms propres des sujets des morts mystérieux je me suis dit : merde alors tu vas t’attirer des ennuis tu dormiras mal, tu leur donnes encore des bâtons pour te battre,
laisse tomber les crimes de guerre, laisse tomber le Rwanda, laisse tomber les affaire de gros sous, généralise de toutes façons tu es un pitre et personne ne te prendra au sérieux. Tu es comme Chomsky ou Bourdieu tu fais de la paranoïa

Désinformation et l’autre son de l’autre cloche (ou une réponse de Ben à Ben )
puisque je parle toujours du droit pour un " autre sonde cloche " je vais me mettre à leur place et voir ce qu’ils auraient peut être pu me répondre :
- tu nous reproches de ne pas donner le point de vue de tous en réalité quoiqu’on dise il y a toujours des mécontents si on parle de x
z ne sera pas content et vice versa - si on parle 3 minutes de tel sujet ce sera automatiquement au détriment de tel autre sujet
- tu reproches aux médias de ne pas employer les langues minoritaires mais qui les comprend même sur leurs territoires ? donc pour communiquer au maximum (et c’est notre but) il nous faut employer la langue que tous comprennent.
- tu parles de zones d’ombres en politique extérieure dans la mesure où on est dans un monde où les nations existent et ont chacune leur point de vue leurs intérêts, leurs visions de la situation quoi de plus normal et légitime que de défendre celui de la nation qu’on représente ?
- tu parles de liberté des auditeurs et des présentateurs et justement si la personnalité de tel présentateur est de passer de la pommade ou d’user d’affectivité dans son émission c’est son affaire il présente cela au public et l’audimat ( bien ou mal fait) est la pour dire si le public en veut ou pas.
- tu parles de médias instrument de propagande mais dans un monde où les autres nations ne font aucun cadeau si les médias françaises ne défendent pas les intérêts supérieurs de la nation française qui le ferai ? les Chinois ? les Américains ?
- tu parles de campagne de presse c’est vrai elles existent mais comment faire autrement pour mobiliser l’opinion publique pour la défense d’une cause juste sinon en la lui faisant connaître ? Quand il y a eu dix morts de froid c’est grâce aux médias que l’Abbé Pierre a pu sauver du monde.
- tu parles de manipulation en réalité toute communication d’information quelle qu’elle soit peut être considèrée comme une manipulation de l’esprit tout dépend de qui l’analyse et de comment elle est reçue et perçue.
- tu parles de lâcheté en réalité comme dans tout corps de métier il est normal que le journaliste essaie de plaire et de satisfaire son patron
- tu parles du droit à la vérité avec un grand V mais nous aussi on cherche la vérité et c’est pas aussi facile que cela car celle des uns n’est pas celle des autres.
- tu parles du métier désinformateur de journaliste j’aimerais bien te voir à notre place. Tu verrais alors que quand l’information arrive et qu’il faut informer avec les impératifs de temps on se jette à l’eau avec des mots. On n’est pas, comme tu l’affirmes, malhonnêtes. On fait de notre mieux et c’est pas facile.
- tu dis qu’il y a consensus parce qu’on a tous le même avis et alors faut-il qu’on dise ce qu’on ne pense pas ou qu’on change de métier ? Ce n’est pas notre faute si on a eu le poste et que le public nous aime bien et que les Basques nous aiment moins.
- tu attaques le CSA mais s’il n’y avait pas le CSA ou l’équivalent ce serait la porte ouverte à l’insulte, au porno, aux discours de haine etc. C’est ça que tu veux ?

Ben Août 1997