EXCUSEZ-MOI. DEPUIS 2011, JE NE REMPLIS PAS
LES RUBRIQUES ANNÉE PAR ANNÉE
(SANS DOUTE UNE QUESTION DE FLEMME)
PAR CONTRE CES RUBRIQUES EXISTENT TOUTES
ET FONT PARTIE DE CHAPITRES DANS MES NEWSLETTERS
MAIS AUSSI SUR L'ÉCHELLE DE GAUCHE
AUX RUBRIQUES CULTURE, CULTURE-NICE,
POLITIQUE EXTÉRIEURE, BEN SUR BEN,
FLUXUS, PHILOSOPHIE, BEN THÉORICIEN.

- - - - - - - - - - - - -

POLITIQUE INTERNATIONALE - 2011

POLITIQUE INTERNATIONALE - COTE DIVOIRE ANALYSE BEN FONTAN - 2011-06-03



LA COTE DIVOIRE
En tant quethniste et défenseur du
droit des peuples, des langues
et des cultures à gérer leur propre destin
voici mon analyse de la situation en Côte dIvoire :
Cest plus compliqué et plus simple que vous croyez.
Donnez-vous la peine de me lire.

A)
Personne ne le conteste
la Côte dIvoire est un pays dont les frontières
ont été tracées artificiellement par les nations dominantes
colonisatrices de lEpoque Français et Anglais
qui nont jamais pris en compte la spécificité
des peuples qui habitent ce territoire
(Il suffit daller sur le Site « langues du monde »
pour se rendre compte que le territoire est habité
par 4 familles ethniques différentes.)
les Mandes
les Gours
les Kroux
les Akans
Sachant que les frontières linguistiques
de ces quatre ethnies ne sarrêtent bien
sur pas aux frontières de la Côte dIvoire
mais passe au Ghana pour les Akans,
au Liberia pour les Gours etc.
http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/afrique/cotiv.htm
B)
Le problème avec la Côte dIvoire
est donc que les deux présidents,
Gbagbo (47 % des électeurs)
et Ouattara (53 % des électeurs)
veulent tous deux être présidents
dune Côte dIvoire dont les frontières intérieures
ne peuvent pas être remises en question

C)
Je dirais donc que tous les deux Gbagbo
et Ouattara sont des impérialistes
chacun voulant conquérir lethnie de lautre et sont donc impérialistes

D)
Pour éviter ce conflit et une guerre civile interminable
Il faudrait que lun ou lautre ou tous les deux acceptent lidée dune refonte des frontières de la Côte dIvoire à partir des frontières linguistiques.

E)
Mais cela narrange pas la France
pourquoi ?
Parce que la Côte dIvoire ayant pour langue officielle le Français
Lusage de la langue française comme langue nationale
permet à la France de maintenir sa zone dinfluence et ses intérêts économiques
Cest là une forme dimpérialisme culturel aigue qui refuse le droit à la diversité
et le droit des peuples et des langues à gérer leur propre destin
et qui use darguments fallacieux comme « ils ne peuvent sentendre entre eux que sils parlent tous le Français »


F)
Je condamne donc la position de la France et de la communauté internationale qui ont pris position
pour Ouattara et surtout son premier ministre Soro (un plus grand va-t-en guerre que Gbagbo)
il na fait que parler de la force
et aussi le plus impérialiste des trois dans la mesure où il ne fait que répéter
que les frontières de la Côte dIvoire sont intangibles


G)) Quand à largument humanitaire de condamner
Ggagbo pour crime contre lumanité
cela frise aujourdhui le ridicule complet
et décrédibilise les medias et leur ritournelle anti Gbagbo
surtout depuis quon sait que cest les
combattants de Soro qui ont perpétré
un massacre de 800 ou plus de civils
tout cela me mal a laise car cela ressemble trop a la politique française au génocide du Rwanda
prêt a tout plutôt que de perdre sa zone dinfluence


H)
Par ailleurs concernant les medias
qui ne parlent jamais des langues des peuples différentes
sur ce même territoire appelé la Côte dIvoire je nai pas entendu le discours sérieux qui dirait :
Ce qui se passe cest que les ethnies du Nord sont en guerre contre les ethnies du Sud

I )
Ma Solution (celle de François Fontan) :
Remplacer Gbagbo par Ouattara ou vice versa ne règlera pas
le problème de la Côte dIvoire.
Tuer et remplacer un président ne tue pas
les peuples ni les langues.
Je propose donc que les les Nations-unies décrètent
un retour aux élections sous forme de référendum région par
région un référendum proposant aux populations des
régions la création dune Côte dIvoire composée de nations
et peuples confédérés dont les frontières seraient délimitées
par leur langue
Un Etat ivoirien acceptant la régionalisation linguistique
avec lenseignement des grandes langues africaines.


I)
Pour vous faire comprendre ce qui se passe en Côte dIvoire
je vais prendre pour exemple la Belgique.
Il y a dune part les Flamands au Nord et les Wallons au Sud
Admettons que demain matin il y ait des élections
présidentielles en Belgique
pour lélection dun président ayant beaucoup de pouvoir
et que, parce quils sont plus nombreux,
les Flamands gagnent.
Le président élu dirait : je commande à toute la Belgique
et le candidat présidentiel pour la Wallonie pourrait dire :
En tant que défenseur des Wallons je naccepte pas votre
pouvoir etc.


f)
Autre exemple :
le Kosovo habité par des Albanais se sépare de la Serbie
(malgré leurs liens historiques)

Autres exemple :
la Russie reconnaît à juste titre les peuples Abkhaze et Ossète.

POLITIQUE INTERNATIONALE - 28 mai le monde arabe - 2011-05-28


BEN ET LA POLITIQUE INTERNATIONALE
De temps à autre,
la politique internationale me passionne.
C'est le cas en ce moment.
Mon avis est que (au sommet du g8)
L'Europe, la France, les USA, l'Angleterre,
ne savent pas sur quel pied danser
avec les pays Arabes.
On est en pleine période carotte et bâton.
Carotte pour l'Egypte et la Tunisie
(on va vous donner 30 milliards)
et bâton pour la Libye.
Mon analyse
il y a au g8 une peur des occidentaux
Que le panarabisme souterrain
des populations (se sentir avant tout arabe )
ne soit plus fort que la strategie des occidentaux
dattacher avec des promesses d'argent la tunisie et l'egypt
pour que leurs populations ne se tourne
pas vers un pan arabisme qui desaprouverait
de lattaque 100 %imperialiste que subit la Libbie
de la part des puissance coloniales France Angleterre et Italie
Je me demande si cette population arabe
n'est pas en ce moment plus proche de libyens de Kadhafi que des qua tars
Je sens que cette opinion publique arabe
N'est pas dupe du prétexte ant libyen et se rend compte
Qu il ne s'agit la que dune politique impérialiste classique
(pour le petrole et pour empêcher l'influence de Kadhafi
au Niger au Tchad etc

POLITIQUE INTERNATIONALE - cote divoire - 2011-04-22


LA COTE DIVOIRE
En tant quethniste et défenseur du
droit des peuples, des langues
et des cultures à gérer leur propre destin
voici mon analyse de la situation en Côte dIvoire :
Cest plus compliqué et plus simple que vous croyez.
Donnez-vous la peine de me lire.

A)
Personne ne le conteste
la Côte dIvoire est un pays dont les frontières
ont été tracées artificiellement par les nations dominantes
colonisatrices de lEpoque Français et Anglais
qui nont jamais pris en compte la spécificité
des peuples qui habitent ce territoire
(Il suffit daller sur le Site « langues du monde »
pour se rendre compte que le territoire est habité
par 4 familles ethniques différentes.)
les Mandes
les Gours
les Kroux
les Akans
Sachant que les frontières linguistiques
de ces quatre ethnies ne sarrêtent bien
sur pas aux frontières de la Côte dIvoire
mais passe au Ghana pour les Akans,
au Liberia pour les Gours etc.
http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/afrique/cotiv.htm
B)
Le problème avec la Côte dIvoire
est donc que les deux présidents,
Gbagbo (47 % des électeurs)
et Ouattara (53 % des électeurs)
veulent tous deux être présidents
dune Côte dIvoire dont les frontières intérieures
ne peuvent pas être remises en question

C)
Je dirais donc que tous les deux Gbagbo
et Ouattara sont des impérialistes
chacun voulant conquérir lethnie de lautre et sont donc impérialistes

D)
Pour éviter ce conflit et une guerre civile interminable
Il faudrait que lun ou lautre ou tous les deux acceptent lidée dune refonte des frontières de la Côte dIvoire à partir des frontières linguistiques.

E)
Mais cela narrange pas la France
pourquoi ?
Parce que la Côte dIvoire ayant pour langue officielle le Français
Lusage de la langue française comme langue nationale
permet à la France de maintenir sa zone dinfluence et ses intérêts économiques
Cest là une forme dimpérialisme culturel aigue qui refuse le droit à la diversité et le droit des peuples et des langues à gérer leur propre destin
et qui use darguments fallacieux comme « ils ne peuvent sentendre entre eux que sils parlent tous le Français »


F)
Je condamne donc la position de la France et de la communauté internationale qui ont pris position pour Ouattara et surtout son premier ministre Soro (un plus grand va-t-en guerre que Gbagbo) il na fait que parler de la force
et aussi le plus impérialiste des trois dans la mesure où il ne fait que répéter que les frontières de la Côte dIvoire sont intangibles


G)) Quand à largument humanitaire de condamner
Ggagbo pour crime contre lumanité
cela frise aujourdhui le ridicule complet
et décrédibilise les medias et leur ritournelle anti Gbagbo
surtout depuis quon sait que cest les
combattants de Soro qui ont perpétré
un massacre de 800 ou plus de civils
tout cela me mal a laise car cela ressemble trop a la politique française au génocide du Rwanda
prêt a tout plutôt que de perdre sa zone dinfluence


H)
Par ailleurs concernant les medias
qui ne parlent jamais des langues des peuples différentes
sur ce même territoire appelé la Côte dIvoire je nai pas entendu le discours sérieux qui dirait : Ce qui se passe cest que les ethnies du Nord sont en guerre contre les ethnies du Sud

I )
Ma Solution (celle de François Fontan) :
Remplacer Gbagbo par Ouattara ou vice versa ne règlera pas
le problème de la Côte dIvoire.
Tuer et remplacer un président ne tue pas
les peuples ni les langues.
Je propose donc que les les Nations-unies décrètent
un retour aux élections sous forme de référendum région par
région un référendum proposant aux populations des
régions la création dune Côte dIvoire composée de nations
et peuples confédérés dont les frontières seraient délimitées
par leur langue
Un Etat ivoirien acceptant la régionalisation linguistique
avec lenseignement des grandes langues africaines.


I)
Pour vous faire comprendre ce qui se passe en Côte dIvoire
je vais prendre pour exemple la Belgique.
Il y a dune part les Flamands au Nord et les Wallons au Sud
Admettons que demain matin il y ait des élections
présidentielles en Belgique
pour lélection dun président ayant beaucoup de pouvoir
et que, parce quils sont plus nombreux,
les Flamands gagnent.
Le président élu dirait : je commande à toute la Belgique
et le candidat présidentiel pour la Wallonie pourrait dire :
En tant que défenseur des Wallons je naccepte pas votre
pouvoir etc.


f)
Autre exemple :
le Kosovo habité par des Albanais se sépare de la Serbie
(malgré leurs liens historiques)

Autres exemple :
la Russie reconnaît à juste titre les peuples Abkhaze et Ossète.