INDIVIDUS - 2008

INDIVIDUS - BEN PAR BRUNO DUVAL - 2008-08-07

puisque elle devait etre lu a ma soiree du 18 juillet voici le texte de Bruno Duval
UN TEXTE QUE JE TROUVEREMARQUABLE ET MYSTERIEUX

BIG BEN,
Voici le message que, sur sa demande, j'avais confié à Gilbert Baud pour le lire au cours de ta dernière soirée. Malheureusement, il n'a pas pu venir, à cause des séquelles d'une récente intervention chirurgicale.
Pas question d'essayer te défendre d'avoir soudoyé l'homme de l'art.
C'EST SIGNÉ. Il y a BEAU temps qu'il est fini, le temps BÉNI des jolies colonies de vacances en France de mon enfance, quand j'avais fait le pari de regagner un jour, pour y faire les BEAUX-ARTS, le Paris de ma naissance, en 1947. Manque de pot, en 1961, mon père, quittant Tunis, a préféré échouer à Nice, où il y avait toujours le soleil, la mer, et pas mal de rapatriés d'Algérie.
Après avoir fait le médecin rue El Djezaïra, il a continué avenue de la Victoire,
future avenue JEAN, MAIRE DE NICE.
Moi, entre le domicile familial avenue de Provence, à Cimiez, et le bar Le Provence, à la sortie du lycée Masséna, JE M'EMMERDE À NICE (à l'envers, ça se lit CINÉ).
Comme, à Tunis, ma mère m'envoyait chez Mohamed, pour aller chercher le sel, de mon propre chef, je vais chez BEN, pour aller chercher les dernières nouvelles de l'art. Dans l'ensemble, elles me déçoivent, car, depuis Picasso, Matisse et Duchamp, elles ne sont pas vraiment nouvelles.
Le Beau, comme catégorie artistique, n'ayant plus sa place au soleil, pour réussir en art, il suffit de FAIRE LE BEAU.
Mais, si je dois faire le beau, c'est que, par nature, je ne le suis pas vraiment.
Pourtant, quel succès ! Dans le genre beau ténébreux, vous auriez dû me voir à cet âge-là (sur la photo de classe, je suis à côté de BAUD, Roger).
Partout où je passe, je fais des ravages, même si je suis trop intimidé pour m'en apercevoir.
BEN EST JALOUX. Quand je l'invite à mes fiançailles, il envoie un télégramme à mes parents:
MARIAGE IMPOSSIBLE STOP BÉATRICE EST UN HOMME.
Ça n'a pas amélioré l'état de mes relations familiales.
Sous prétexte de te porter au pinacle, il t'enfonce devant les gens d'art qui passent à sa boutique en disant “Voilà le plus beau !” pour que, sous le coup de l'émotion, tu laisses tomber ton camembert de Normandie (Duval, Duchamp, même combat).
La Fontaine, c'est pas nouveau, mais c'est encore beau, comme U RIT NOIR (Ben: “J'aime pas les jeux de mots”).
Pour faire la nique Ben, il fallait soit entrer aux Arts-déco à côté de chez lui, soit prendre la poudre d'escampette.
Ayant échoué au concours d'entrée, j'ai quitté Nice par la Savoie.
Je ne savais pas que, selon le marquis de Bièvre, la Pati faisait “des biscuits de sa voix”.
Avec mon grand-père, qui faisait sa cure à EVIAN j'ai contresigné des accords déviants.
Tombant sous le coup d'une interdiction de séjour, je me suis réfugié à Genève, pour apprendre à écrire des lettres sans faire “trop de jeux de mots” (dans la ville de Calvin, on ne rigole pas avec l'intégrité de la langue française).
C'est là que je suis tombé dans les pattes de Benjamin Vautier, peintre de la rue et neveu de Benjamin Vautier, peintre officiel du gouvernement suisse.
Ben, son petit-neveu de la main gauche, avait demandé à son oncle l'autorisation de signer, lui aussi, Benjamin Vautier, mais il ne l'a pas obtenue, alors il a signé , de la main droite, BEN.
De tous les Benjamin Vautier maintenant c'est lui l'aîné.
À force de faire du nouveau, il a fini par faire l'Ancien (Fluxus, ça n'amuse plus personne, d'ailleurs, moi, ça m'a jamais amusé, j'avais déjà compris que c'était pas le but visé).
En signant la peinture des Martin, donc des ânes, Lavier m'a, sans le savoir, plagié, en faisant les poches de Raymond, Boronali qui n'a jamais osé peindre avec sa queue (moi non plus).
En découvrant sur google l'existence de l'autre Benjamin Vautier, BIG BAUD (Gilbert) aussi.
La Suisse ne comptant pas, pour avoir le droit de signer Duval, je n'avais qu'une solution: regagner enfin, avec la JEUNE EVE assez NAÎVE pour me suivre, le Paris de ma naissance, d'où j'ai écrit à Ben JE PENSE DONC JE SUISSE.
Bien sûr, il m'a piqué cette idée-là aussi.
Alors, j'en ai une autre à lui proposer, d'après Orson Welles dans le Troisième homme.
UNE IDÉE SUISSE, C'EST UNE SUICIDÉE.
Bruno Duval


INDIVIDUS - RAPH INDIVIDUS - 2008-08-02

RAPH L'ARTISTE ANART DE MENTON M'ECRIT
Épreuve chronométrée :
consiste à retourner sa veste le plus rapidement possible.
Objet : cherche femme belle et intelligente
forte récompense
----------
Raph
Objet : Raph prof de Philo
"penser est-ce être inactif ?"
vous m'en ferez 20 pages.
Raph
---------------
Objet : Raph de retour d'Amsterdam
il n'y a que la beauté des femmes qui m'intéresse.
le reste est laid.
---------------
Objet
Le problème, quand tu te suicides,
c'est que tu dois tout recommencer à
zero. Tu ne crois pas en la réincarnation?
"le suicide est un pêché mortel" dit la bible (?)
moi j'attend de mourir du cancer,
j'irai jusqu'au bout même si la vie m'insupporte.
j'ai un mauvais karma, c'est tout.
Raph
---------------
Objet : mon grand père paternel
lui est mort dans son lit.
Un soir il s'est couché.
Le lendemain matin il ne s'est pas réveillé.
Je crois qu'on aimerait tous mourir comme ça.
Raph
------------------
PS : ça va, y a toujours du cannabis
si si je sais, elles ont toujours
un regard furtif vers mon sexe,
on sait jamais, au cas où j'aurais la braguette ouverte,
ça me donne l'idée d'une performance,
me ballader dans tout Nice la braguette ouverte
juste pour voir si elles me regardent dans les yeux...
Raph
-------------------

INDIVIDUS - JEAN EDERN HALLIER (texte retrouvé pour pinquié ) - 2008-06-01


JEAN EDERN HALLIER
Bien que tous les deux aiment qu'on parle d'eux
sont des ego
je prefere Jean Edern Hallier A Bernard Henry Levy
pourquoi parce que
Hallier me rappelle ma mère
Hallier c'est le seul des intellectuels français qui n'aboyait pas avec la meute
Hallier était le seul à dire que ce n'était peut-être pas
les Irakiens qui avaient gazé les Kurdes
Hallier AIMAIT FOUTRE la merde partout au nom de la vérité.
Hallier m'a étonné quand il a avoué être bretonnant et pour la Bretagne libre.
Hallier est comme moi il aime communiquer


JEAN EDERN HALLIER
ET MITTERAND
son histoire avec Mitterrand à propos de Mazarine
ça ne m'intéressait pas du tout
que Mitterrand ait eu ou pas 4 maîtresses,
soit homosexuel, ait 6 filles illégitimes,
chante la Traviata ou fasse l'exhibitionniste devant l'Elysée
Ca ne m'intéressait pas
et même au contraire j'aurais trouvé cela naturel et juste.
Par contre quand Mitterrand, au nom de la francophonie,
pousse les Hutus à massacrer les Tutsis
là je trouve que c'est grave


JEAN EDERN HALLIER
Je lui ai reproché de ne pas avoir une vision plus échafaudée
de la politique internationale

JEAN EDERN HALLIER
J'ai aimé quand il a dit :
"moi je préfère jouer au clown que me trahir"
J'ai aimé aussi quand il a dit :
"moi je ne suis pas toujours d'accord avec moi-même
c'est la preuve que je suis un vrai démocrate"
J'ai aimé quand il a dit
des intellectuels:
"ils ont tous besoin d'un strapontin dans la presse"
J'ai aimé quand il a dit
"Heureusement que je suis aveugle je ne peux pas me relire"
J'ai aimé quand il a dit
"Si on m'oblige à changer de peuple
il ne me reste plus qu'à demander l'indépendance de la Bretagne"
Il a dit : "le système fonctionnera au moment
où on favorisera les Provinces unies d'Europe et non pas les Etats unis d'Europe
c'est pour cela que je reviens en Bretagne"
J'ai aimé qu'après le massacre d'Aleyat,
et il a soutenu que ce n'était pas les Irakiens mais la CIA
et ce n'est qu'aujourd'hui en 2006 que je lis sur le net que la CIA avait livré les gaz aux Iraniens pour gazer les Kurdes
j'ai pensé qu'il avait plus de courage que moi
j'étais aussi jaloux de lui

JEAN EDERN HALLIER
mon ego a même à l'époque pensé "merde mais il a du lire Ben
ce salaud il me pompe"

JEAN EDERN HALLIER
Je regrette que son côté pamphlétaire avec ses coups d'éclat médiatiques ait caché sa capacité de survoler
une situation internationale et de la voir de haut.
Par moment j'avais l'impression
qu'il était très lucide mais par moment qu'il était confus.
J'avais mis ça sur le compte du brouillard parisien
On est dans un café, on est dans un milieu,
on ne peut pas s'empêcher de jouer la carte du milieu

INDIVIDUS - INDIVIDUS SARKOSY - 2008-03-16


PASSONS A AUTRE CHOSE VOICI UN "POUR OU CONTRE" SARKOSY PAR BEN

Je ne suis pas contre sa façon de parler
Je ne suis pas contre son dynamisme,
Je ne suis pas contre son envie de se faire voir
Je ne suis pas contre ses vacances,
Je ne suis pas contre l'étalage de sa vie privée,
Je ne suis pas contre son show à la conférence de presse.
Je ne suis pas contre son envie de s'adresser au parlement
Je ne suis pas contre l'autonomie des universités
Je ne suis pas contre le pragmatisme envers la Russie de Poutine
Je ne suis pas contre le mini traité européen
Je ne suis pas contre de parler de la notion d'identité
Je ne suis pas contre ses envolées lyriques
Je ne suis pas contre ses slogans
Je ne suis pas contre son pragmatisme opportunisme
Je ne suis pas contre son envie de pouvoir
Je ne suis pas contre son coté vendeur

Par contre
Je suis CONTRE son analyse de la situation intérieure française
et les conclusions pratiques qu'il en tire
- refus de signer la charte des langues minoritaires
- refus de reconnaître la nécessite d'une régionalisation culturelle
- refus de se rendre compte que pour redynamiser le pays
il faut le laisser respire ses difences et décentraliser

Je suis CONTRE son analyse de la situation extérieure du monde
et les conclusions pratiques qu'il en tire
entre autres que
- que nous sommes dans un monde ou seuls les rapports de force
dirigent et décident des événements
une vision est aveugle à la réalité dynamique des peuples cultures et langues

INDIVIDUS - encore des homo sapiens il y en a partout - 2008-01-11



DANIEL SPOERRI
à la Galerie Willy Schoots, Eindhoven
J'adore les dernières sculptures de Daniel Spoerri

SNYERS
J'aime beaucoup la carte d'Alain Snyers
"dentiste pour poules"

MICHEL BATLLE
expose chez Lydie Ullmann à l'Espace Germain Pilon à Paris.
Je reste fidèle à Michel Batlle. Je crois qu'il est un artiste
important mais qu'on s'en apercevra difficilement à cause de
son attitude à la fois assurée et à la fois fuyante.

SOSNO
m'envoie son texte qu'il a lu sur le Chaos
à Mouans Sartoux
je regrette de n'avoir pas été présent.


RUTAULT (2007)
C'est chic, pour bourgeois propre avec poisson rouge dans petit aquarium
Par contre au Mamco c'est Rutault brut pour Musée dur.
Ceci dit Catherine fait vraiment du bon boulot
c'est la seule galerie qui n'expose pas pour faire de la décoration.

ARMAN
Arman a des pièces à l'Elysée mais il n'a jamais eu une rétrospective intelligente à Paris
Une rétrospective qui démontre son importance.

TAKIS
à la Fondation Maeght. Exposer Takis c'est comme si on exposait César, Arman, Pavlos ou même Ben. Par contre cela serait positif d'exposer une question envers l'art.

A.N.A.T.O.L.E.
J'aime son carton d'invitation chez Katia Legendre. 4/10


BRUNO MENDONCA
Bruno Mendonça m'écrit
une longue liste de tout ce qu'il a fait
impressionnant
tout ces moi je


SUMKAY
Petit message à Sumkay le photographe Liégeois.
Il y a quelques temps de cela quand
j'ouvrais un mail de Sumkay je pouvais voir les photos
tout de suite et ça me plaisait de les regarder.
Maintenant il faut cliquer et re-cliquer avant de pouvoir les voir. C'est dommage. Comme conseil je lui donne que lorsqu'on appuie sur Sumkay il n'y ait aucun texte, juste les photos.