ART EN FRANCE - 2008

ART EN FRANCE - RECU SUR E NET A PROPOS D'ART EN FRANCE ETC - 2008-07-12

RECU SUR LE NET(DE BRUNO DUVAL)

> L'art contemporain c'est la recherche du nouveau
> d'un nouveau chassant l'autre
> Donc d'un nouveau devenant vieux
> L'art contemporain doit étonner, choquer, surprendre
L'EXIGENCE DE LA NOUVEAUTÉ EN ART NE DATE PAS D'HIER, CELLE DE L'ANCIENNETÉ NON PLUS. DANS L'ABSOLU, ELLE NE SONT PAS TOTALEMENT INCOMPATIBLES, DANS LA RÉALITÉ IMMÉDIATE NON PLUS.
L'ANCIENNETÉ ABSOLUE, C'EST LA NATURE "D'AVANT L'ART". IL Y EN A QUI LA CONSIDÈRENT ENCORE AVEC UNE NOSTALGIE “ARTISTIQUE” (C'EST PLUS RASSURANT).
LA NOUVEAUTÉ ABSOLUE, C'EST L'ARTIFICE "D'APRÈS L'ART", QUI REMPLACERAIT LA NATURE (ET L'ART) PAR UN FAC-SIMILE TECHNOLOGIQUE (ON Y EST PRESQUE). LE MOINDRE APERÇU SUR LA NATURE APPARAÎTRAIT ALORS “NOUVEAU” (C'EST TRÈS INQUIÉTANT).
DANS LA RÉALITÉ IMMÉDIATE, ANCIENNETÉ ET NOUVEAUTÉ PEUVENT ÊTRE ABSOLUMENT RELATIVISÉES : DANS TOUTE VÉRITABLE NOUVEAUTÉ IL Y A DE L'ANCIENNETÉ OUBLIÉE, DANS TOUTE VÉRITABLE ANCIENNETÉ DE LA NOUVEAUTÉ IGNORÉE.
EN OPTANT RÉSOLUMENT, DANS LA FOULÉE DE L'ART MODERNE, POUR “LE NOUVEAU À TOUT PRIX”, TOI, BEN, TU T'ES LAISSÉ RATTRAPER PAR L'ANCIEN (C'EST CE QUI VAUT LE PLUS CHER).
DE TOUS LES ARTISTES FÉRUS DE NOUVEAUTÉ, TU SERAS BIENTÔT LE PLUS ANCIEN (LE PLUS RICHE ?).
MAIS POUR DEVENIR VRAIMENT “L'ANCIEN” IL TE RESTE ENCORE À MESURER LES CONSÉQUENCES RELATIVISTES DE TA PROPRE DIALECTIQUE.
JE M'ATTENDS À RECEVOIR BIENTÔT DE TES NOUVELLES, EN ESPÉRANT QU'ELLES NE DATENT PAS D'HIER.
B.

RECU SUR LE NET (TEXTE AVEC LE QUEL JE SUIS D'ACCORD )

Une vraie cassure est peut-être en train d'affecter gravement l'art contemporain. Non pas une cassure esthétique comme les avant-gardes en ont tant pratiqué avec zèle et passion au cours du siècle dernier. Mais une cassure dans les grands fonctionnements du champ et des pratiques artistiques. De façon désormais décisive, l'esthétique semble être reléguée à un niveau subalterne, loin derrière le marché, l'économie, la spéculation, le marketing - l'argent. Loin derrière les usages diplomatiques, politiques et de pouvoir d'États, d'entreprises ou de particuliers Lire la suite <http://www.paris-art.com/art/a_editos/d_edito/tracking_newsHebdo_edito/125/Argent-sale-argent-materiau-argent-fou-de-l-art-246.html>
- ART

RECU SUR LE NET (QUE DE NOMS PROPRES )
IL FAUT DEVINER DE QUEL GALERIE IL S'AGIT

En permanence à la galerie :
Saâdane Afif, John Armleder, Olivier Babin, John Baldessari, Virginie Barré, Robert Barry, Vincent Beaurin, Monica Bonvicini, Etienne Bossut, Johanne Bouvier, A.A. Bronson, Laura Brunellière, Alain Bublex, Daniel Buren, Stéphane Calais, Philippe Cazal, Nicolas Chardon, Geneviève Claisse, Claude Closky, Delphine Coindet, Isabelle Cornaro, François Curlet, Denis Darzacq, Philippe Decrauzat, Sabine Delcour, Wim Delvoye, Marie Denis, Jason Dodge, Stan Douglas, Peter Downsbrough, Miguel Egaña, Elmgreen & Dragset, Sammy Engramer, Ernest T., Marc Etienne, Hans-Peter Feldmann, Michel François, Cyprien Gaillard, General Idea, Piero Gilardi, Dan Graham, Liam Gillick, John Giorno, Henrik H akanson, Isabell Heimerdinger, Martin Honert, Alain Jacquet, Véronique Joumard, Jacques Julien, Allan Kaprow, Mike Kelley, Scott King, Alix Lambert, Bertrand Lavier, Louise Lawler, Philippe Lepeut, Claude Lévêque, Sol LeWitt, Robert Longo, Rita Mc Bride, Paul Mc Carthy, Matthew Mc Caslin, Stéphane Magnin, Pierre Malphettes, Almir Mavignier, Gerold Miller, François Morellet, Robert Morris, Olivier Mosset, Jean-Luc Moulène, Maurizio Nannucci, Edit Oderbolz, Serge Onnen, Julian Opie, Bertrand Parinet, Cécile Paris, Guillaume Paris, Bruno Peinado, Daniel Perrier, Raymond Pettibon, Jack Pierson, Jérôme Porret, Hugues Reip, Benjamin Rivière, Gerwald Rockenschaub, Christian Robert-Tissot, Bernhard Rüdiger, Reiner Ruthenbeck, Bojan Sarcevic, Joe Scanlan, Hans Schabus, Franck Scurti, Alain Séchas, Jim Shaw, David Shrigley, Simon Starling, André Stempfel, Wolfgang Tillmans, Tatiana Trouvé, Mitja Tusek, Sophie Urbani, Jeffrey Vallance, Felice Varini, Muriel Vega, Xavier Veilhan, Emmanuelle Villard, Jean-Luc Vilmouth, Kara Walker, Dan Walsh, Lawrence Weiner, Benjamin Weissman, Erwin Wurm...


RECU SUR LE NET (MON TOY NOIRE SURBLANC ) ETAIT INTITULE LE MONSTRE QUI MANGE LES PETITS ENFANTS
EST CE POUR CELA QUE JE N'A I PAS EU DROIT A FIGURER DANS LE CATALOGUE ?

La vente aux enchères de 100 Art Toys chez Christie's au profit de Paris Tout P'tits a rapporté à cette association subv- enant aux besoins de bébés nés dans des familles en difficulté la somme record de 365 000€. Parmi les vedettes de cette vente, signalons les toys customisés par Jean-Charles de Castelbajac, Lucien Clergue, Kathy Wolff et David Cintrac qui ont dépassé les 10 000€. Pas loin derrière figuraient de grands noms tels qu'Hervé di Rosa, Ben, Peter Klasen ou Hervé van der Straeten qui trouvaient acquéreurs entre 7 000 et 9 000€. Les artistes du Studio 55 ayant participé à cette vente (Jaya, Jean Faucheur, G, Sich, Sun7, Tanc et Teurk) ont totalisé 13 400€, ce qui représente
8 ans de nourriture et d'hygiène corporelle pour un bébé. Merci pour lui.

RECU SUR LE NET (QUI A SUCITÉ UNEPOLEMIQUE ) LIRE DANS MON SITE EN TAPANT SERIGNAN
DANS MON MOTEUR DE RECHERCHE )

L'AFFAIRE SERIGNAN
Monsieur Ben VAUTIER 130 route de Saint Pancrase 06100 NICE
Cher Ami,
Comme vous le savez, les élections municipales représentent une échéance primordiale pour la démocratie locale. A Sérignan, les citoyens ont décidé de confier, dès le 1er tour, la gestion de la ville à mon principal concurrent. L'une des raisons essentielles de ce choix est sans conteste le rejet de la politique culturelle et du soutien à l'art contemporain que j'ai mis en oeuvre depuis près de vingt ans. Une grande partie de la campagne électorale a porté sur une critique tout azimut contre le musée et les expositions temporaires. Le suffrage universel a parlé et je me retire donc de la vie publique sérignanaise avec, toutefois, la fierté d'avoir entrepris et réalisé tout ce qui a participé au rayonnement de Sérignan. Mon attachement aux artistes et â l'art etnporain reste anssi fort t une nouvelle vie s'ouvre à moi pleine de projets et d'engagements plus personnels. Je vous communique mes coordonnées en espérant que nous aurons l'occasion de nous revoir bientôt:
André GELIS 7 impasse Georges Bizet 34410 SERIGNAN Tél:0685 164515 Vous remerciant encore une fois pour ce que vous avez apporté à Sérignan, Je vous exprime toute mon amitié.
ré GELIS

RECU SUR LE NET (TEXTE AVEC LE QUEL JE SUIS D'ACCORD

PROPOSITIONS POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA LANGUE ET DE LA CULTURE D'OC: NISSART, ALPIN ET PROVENÇAL NICE-NISSA 25 février 2006
LA LONGUE ET LU CULTURE OCCITANES EN 17 POINTS

I. Nommer un adjoint au maire ea la langue et la culture occitanes
2 ouvrir un poste de charge de mission dont le profil indura. les competances en matière de langue, culture occitane et action culturelie
3 Ouvrir une ligne budgetaire specifique qui atteindra -pour: le moins 2 millions d'euros en fin de mandat, œ qui représente peu dans un budget de la culture.
4 Élaborer en 2008 un plan de developpement pluri annuel pour Ila langue et la. culture occitanes avec mise en place effective dès 2009.
DES ELEMENTS POUR UNE POLITIQUE LINGUISTIQUE CULTURELLE
5. Développer progressivement la signalétique bilingue écrite ei orale.
6. Intégrer la langue occitane dans la «communication instftutionnelle de la Ville.
7. Développer l'offre d'enseignement bilingue français -occitan dans les écoles.
8. Expérimenter et développer des pratiques culturelles : « langue occitane - Langues de la ville (musique danse theatre occitan )dans les écoles, les CLAE les cich
9. Apporter un soutien accru à la création, ami manifestations et festivals d'expressions occitane
10. Impulser l'intégration de la culture occitane dans les différentes manifestafions culturelles marquantes de la Ville.
II. Favoriser l'émergence de créations artistiques contemporaines d'expresson occitane.
12. Développer la diffusion de la création occitane dans le reseau « classiques du spectacle vivant et consolider le réseau de diffuseurs « occitans ».
13. Développer les ressourœs dans les structures municipales tomme les médiathèques et les centres culturels pour prendre en compte la langue et la culture occitanes
14. Consolider et développer l'action « Convergenœ »,. soutenir les actions propres podées par les ussodations intégrant l'action
«Convergence ».
15 Développer l'aide aux médias intégrant lu langue occitane ou la culture (radio, télêvisio; presse écrite).
161Etablir un plan de formations professionelles ,culturelles et / ou linguistiques pour former progressivement ,dans les services concernes un plus grand nombre de personnes ainsi que des intevenants necessaires à la mise en oeuvre de cette politique
17 Prendre mieux en compte l'histoire de la ville

centre culturel occitan nicois

(NICE CULTURE )RECU SUR LE NET (TEXTE AVEC LE QUEL JE SUIS D'ACCORD

cher ami (e)
comme tu le sais sans doute (?) la villa Arson prépare une grande expo sur histoire de la performance sur la Côte d'Azur de 1951 à nos jours voici en qq lignes c)-dessous un extrait de leur programme et plusieurs PJ à lire -dont une à remplir pour les performances réalisées tu voudras bien te mettre en rapport directement avec Géraldine Bloch qui coordonne tout cela Géraldine Bloch chargée de recherche documentaire
bloch@villa-arson.org 06 87 21 56 13 04 92 07 79 13

Projet d'exposition Une histoire de la performance sur la Côte d'Azur de 1951 à nos jours.
Le Centre National d'Art Contemporain de la Villa Arson prépare, pour l'été 2010, une importante exposition qui aura pour but de retracer les grandes étapes de l'histoire de la performance sur la Côte d'Azur de 1951 et nos jours. Nous entendons par Côte d'Azur l'espace géographique entre Toulon et Menton (littoral et arrière-pays).
.../ Plus qu'une exposition sur la performance à proprement parler, il sera surtout question d'un art d'attitude et de comportement, un art basé sur le geste plutôt que sur les formes « plastiques » traditionnelles. …/Rétroplanning de l'opération : juillet 2008 : fin de toutes les prises de contacts et inventaire des lieux et personnes concernés par le projet- juillet 2008 - août 2009 : enregistrement de toutes les informations dans la base de données- septembre - décembre 2009 : relecture des toutes les informations collectées afin de déterminer les types de document disponibles- septembre - décembre 2010 : premiers travaux sur la maquette de l'ouvrage- janvier - juin 2010 : collecte des oeuvres disponibles pour l'exposition et production des documents (numérisation, tirages photographiques, montage sonore, impression documents, ...)- juin 2010 : accrochage de l'exposition et mise en ligne de la base de données- fin juin / début juillet 2010 : vernissage de l'exposition- décembre 2010 : fin de l'exposition et publication de l'ouvrage
NB : sont destinataires les artistes dont l'adresse mail figure en clair et ceux dont les archives pourraient permettre de donner toute son ampleur à cette expo ambitieuse
merci d'avance de faire suivre à ceux que tu connais et qui ne figureraient pas dans mon envoi
bien amicalement pour l'association stArt
gilbert baud