POLITIQUE FRANCAISE - 2006

POLITIQUE FRANCAISE - JE SUIS EN COLERE - 2006-12-09

JE SUIS EN COLÈRE
Avec le parti socialiste Mitterrand avait promis une décentralisation culturelle, il n'a pas tenu ses promesses et je dis que pour l'épanouissement de la culture et langue Alsacienne, Basque, Bretonne, Catalane, Corse, Flamande, Occitane, avec Ségolène cela risque d'être pire.

JE SUIS EN COLÈRE
De voir que le pouvoir médiatique rabaisse les langues Alsacienne, Basque, Bretonne, Catalane, Corse, Flamande, Occitane. N'y a-t-il pas là racisme c'est-à-dire discrimination de la part du pouvoir central ?
De voir dans les médias, que le seul speaker à avoir un accent du sud est à la météo et que présenter le 20 heures avec un speaker avec l'accent Alsacien ou Marseillais serait considéré risible

JE SUIS EN COLÈRE
envers tous les candidats de droite comme de gauche de Sarkozy à Olivier Besancenot en passant par Laguiller etc., qui continuent à se bander les yeux quand il s'agit du droit légitime des Alsaciens, des Basques, des Bretons, des Catalans, des Corses, des Flamands, des Occitans
etc à revendiquer un débat ouvert sur ce qu'est un peuple, une langue, une culture, un peuple.

JE SUIS EN COLÈRE
Avec Hulot et les verts qui se gargarisent sur la défense de la nature, des animaux, des plantes et oublient la survie des peuples et de l'Alsacien de Basque, de Breton, du Catalan, du Corse, du Flamand, de l'Occitan.

JE SUIS EN COLÈRE
Avec le parti communiste, qui loin de Paris, parle de décentralisation mais à Paris décide et pense en jacobin impérialiste.

JE SUIS EN COLÈRE
Avec la presse et la télé sourdes muettes et aveugles à la réalité d'une France hébergeant neuf peuples vivant sur leur propre territoire linguistique
et possédant leur propre langue l'Alsacien, le Basque, le Breton, le Catalan, le Corse, le Flamand, l'Occitan.

JE SUIS EN COLÈRE
avec Chirac, le Président de la république, qui se gargarise, à l'étranger, autour de la notion de diversité culturelle mais qui ignore complètement cette diversité quand il s'agit des Alsaciens, des Basques, des Bretons, des Catalans, des Corses, des Flamands, des Occitans qui vivent en France.

JE SUIS EN COLÈRE
avec Ségolène, qui parle de donner la parole aux Citoyens avec le même langage unificateur des jacobins

JE SUIS EN COLÈRE
Avec les journalistes spécialistes de débats qui occultent toute parole concernant le droit à la diversité culturelle des Alsaciens, Basques, Bretons, Catalans, Corses, Flamands, Occitans

JE SUIS EN COLÈRE
Avec Radio France et le Csa pour avoir sans doute clairement notifié qu'il ne fallait surtout pas parler du droit à la diversité en ce qui concerne les Alsaciens, les Basques, les Bretons, les Catalans, les Corses, les Flamands, les Occitans. (le silence ne peut pas s'expliquer autrement)

JE SUIS EN COLÈRE
Parce que je ne comprends pas de quoi ont vraiment peur les Jacobins.
De l'éclatement de la France ? d'une atteinte à l'unité, comme font les Turcs envers les Kurdes et les Arméniens ?

JE SUIS EN COLÈRE
Avec l'éducation nationale, qui au lieu de promouvoir le trilinguisme favorise, sur leurs propres territoires linguistiques l'Anglais, au détriment de l'Alsacien, Le Basque, le Breton, le Catalan, le Corse, le Flamand, l'Occitan.

JE SUIS EN COLÈRE
avec certains journalistes, qui traitent les Corses, les Basques, les Bretons de racistes quand ils ne cherchent qu'à défendre la survie de leurs langue et culture.

JE SUIS EN COLÈRE
Avec l'intelligentsia, qui dans tous les débats sur le communautarisme, la diversité culturelle, la discrimination positive, l'identitarisme et même le nationalisme, occulte toujours les peuples Alsacien, Basque, Breton, Catalan, Corse, Flamand, Occitan.

JE SUIS EN COLÈRE
Avec Bayrou qui fait chanter « se Canta » à la fin de son discours de candidature
mais qui n'a pas le courage de dire à haute voix qu'il est pour une décentralisation culturelle et pour la charte des langues minoritaires etc pour des mesures claires et simples qui rendraient aux Alsaciens, Basques, Bretons, Catalans, Corses, Flamands, Occitans le droit de se sentir eux-mêmes

JE SUIS EN COLERE
D'assister à des émissions et des débats où l'on discute, avec raison, pour ou contre le droit à la différence des immigrés d'Afrique et d'Asie (communautarisme qui existe et que je respecte) tout en restant complètement aveugles et sourds aux revendications communautaristes sur leurs propres territoires linguistiques des Alsaciens, Basques, Bretons, Catalans, Corses, Flamands, Occitans


JE SUIS EN COLERE
De vous entendre dire, en politique internationale, qu'un peuple est une communauté qui entre autres, possède une langue et une culture et des droits qui lui sont propres et puis de vous voir ignorer les peuples Alsacien, Basque, Breton, Catalan, Corse, Flamand, Occitan

POLITIQUE FRANCAISE - 4 questions aux candidats 2006 - 2006-12-09


PUISQUE LES DNA ME DONNENT LA PAROLE
J'aimerais poser 4 questions à tous les candidats
aux présidentielles

1ERE QUESTION
Avez-vous l'intention de ratifier la charte des langues minoritaires ?

OUI OU NON ( pas de oui mais si…)

2EME QUESTION
Avez-vous l'intention de décentraliser l'éducation et les medias pour permettre un épanouissement naturel et dynamique des langues minoritaires autochtones sur leurs propres territoires linguistiques

OUI OU NON (pas de oui mais si…)

3EME QUESTION
Considérez-vous que ceux qui parlent l'Alsacien,
le Basque, le Breton, le Catalan, le Corse, le Flamand, l'Occitan font partie d'un peuple et ont le droit de réclamer une plus grande autonomie et à gérer leur propre destin culturel ?

OUI OU NON (pas de oui mais si…)

4EME QUESTION
Dans la mesure où chaque langue est une « vision différente du monde » et représente ce qui définit le plus le peuple qui la parle, êtes-vous prêt
au niveau des medias et de l'éducation nationale,
à passer des lois qui rétabliraient une équité, une égalité entre les langues autochtones
rendant ainsi aux peuples minoritaires Alsacien,
Basque, Breton, Catalan, Corse, Flamand, Occitan
leur fierté et dignité sur leur territoire linguistique ?

OUI OU NON (pas de oui mais si…)

Voilà
Je suis certain que les Alsaciens, les Basques, les Bretons, les Catalans, les Corses, les Flamands, les Occitans qui tiennent à la survie de leur culture aimeraient avoir votre réponse à ces 4 questions.

Ceci étant, moi je leur aurais conseillé, si les réponses sont négatives, comme je suppose qu'elles le seront, de choisir un candidat parmi eux pour les représenter tous et que même s'il ne fait que 6 % ce sera toujours une présence positive car marquante et, pour la première fois, un programme.

Ben 2006

(vous pouvez si vous le desirer faire suivre cequestionnaire )

Pour mes nouveaux abonnés sachez que vous pouvez lire mes anciennes newsletter sur mon site
http://www.ben-vautier.com/
à la rubrique « mes newsletter »
et que vous pouvez aussi vous désabonner en bas de page
Merci et bonne nuit

POLITIQUE FRANCAISE - LES PRESIDENTIELLES 2006006 - 2006-11-13

LETTRE AUX CANDIDATS ET CANDIDATES
A LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE


MESSIEURS MESDAMES LES CANDIDATS
6 REMARQUES DE LA PART D'UN CITOYEN QUI AIMERAIT PARTICIPER AU DEBAT

1ÈRE REMARQUE
Nous aurions besoin de votre part de la réponse
à une simple question
à laquelle aucun candidat ne se propose de répondre
cette question est
qu'est-ce qu'un peuple ?
et vous ne la donnez pas
C'EST SANS DOUTE
parce que si vous dites qu'un peuple est une communauté qui entre autre, possède une langue et une culture qui lui sont propres
vous devriez alors admettre que les peuples Basque, Breton, Occitan, Corse, Catalan existent etc
et que cela ça vous écorcherait la langue de le dire.

2EME REMARQUE
Depuis 1789 la manipulation et la désinformation jacobine
veillent à ce que Bretons, Basques, Corses, Occitans, ne puissent pas se considérer comme appartenant à un peuple distinct.
Donc bien sur, dans vos discussions, débats, colloques
sur la diversité aucun de vous n'osera parler du droit à la diversité et a leur langues et cultures des Corses, Basques, Bretons, Catalan etc., encore moins de remplacer le mot communautarisme par celui de nationalisme en précisant que croire dans sa communauté c'est croire dans sa nation.

3EME REMARQUE
Vous allez continuer pendant des heures d'émissions et de débats à discuter pour et contre le droit à la différence et au communautarisme des immigrés d'Afrique et d'Asie (communautarisme qui existe et que l'on respecte) tout en restant complètement aveugles et sourds aux revendications communautaristes des Basques, des Corses, des Occitans, des Bretons, des Catalans sur leurs propres territoires linguistiques

4EME REMARQUE
Lorsque Ségolène proposera l'idée de participations des citoyens et de consulter les populations avec référendum populaire, il sera strictement interdit de mentionner ou même d'imaginer que ces référendums régionaux
puissent donner la possibilité aux Basques, aux Occitans, aux Corses de réclamer un plus d'autonomie.

5 EME REMARQUE
Chaque candidat de gauche comme de droite, fera son exercice de gargarisme autour des thèmes de respect de la différence des autres qui doit amener à une meilleure assimilation, intégration, éducation etc.,
puis chaque candidat arrivera plus ou moins à la conclusion qu'on aimerait que pour s'intégrer mieux et plus vite, les enfants immigrés des autres cultures oublient leur langue maternelle et apprennent le français.
Sera exclue du débat toute voix qui oserait dire qu'il faut que les enfants immigrés puissent devenir trilingues
en Bretagne par exemple en apprenant le Breton, leur langue maternelle autochtone et le français.
Idem sur leur territoire linguistique respectif les Basques, les Corses, les Occitans, les Catalans et les Français.

CONCLUSION
Vous avez beau nous appeler tous à nous joindre au débat
je dis : tant que ce débat manipulé escamotera occultera
la réponse à la question : qu'est-ce qu'un peuple ? votre débat reste truqué.

VOUS ME TROUVEZ NAIF
PEUT ETRE MAIS PAR EXEMPLE A TITRE D'INFORMATION
SAVIEZ-VOUS QUE ?

Le conseil supérieur de l'audiovisuel, présidé par M. Baudis, vient de rendre public ses décisions concernant la concession de nouvelles fréquences radiophoniques pour mai 2007.
Les résultats sur les 5 départements Bretons permettent de tirer les constatations suivantes : la place des radios locales Bretonnes en terme de nombre de fréquences attribuées, qu'elles soient associatives ou commerciales, est en baisse dans tous les départements. Par exemple, dans le Finistère, la part des radios locales passe de 38% à 34% , ou en Ille-et-vilaine de 47% à 38%, etc.

SAVIEZ-VOUS QUE ?
Les demandes de nouvelles fréquences des radios associatives ou commerciales Bretonnes ont été en grande majorité rejetées : par exemple, la fréquence sur Brest d'arvorig fm ou la création d'une nouvelle radio en Breton kaouenn fm en trégor, ou encore la plupart des fréquences demandées par radio Océane ou radio Caroline...

SAVIEZ-VOUS QUE ?
En revanche, le CSA a clairement favorisé l'implantation en Bretagne de 2 réseaux, Skyrock et Rmc, ainsi que l'arrivée de radios indépendantes parisiennes comme radio Nova à Brest ou radio Orient à Nantes.

SAVIEZ-VOUS QUE ?
Les conclusions, pour les partis Breton, sont claires :
le CSA, organe de décision politique, a décidé de conforter les groupes radiophoniques français et s'oppose à l'apparition de réseaux radiophoniques proprement bretons ; à mettre en parallèle avec les échecs répétés de TV Breizh pour une diffusion hertzienne.

SAVIEZ-VOUS QUE ?
Le CSA ne répond pas aux souhaits exprimés par les élus Bretons concernant la mise en place d'un réseau de radios en langue Bretonne.
Une fois de plus, dans un domaine important de la communication, de l'information et de la culture, la Bretagne, en tant que telle, n'a aucun pouvoir de décision ni aucune possibilité d'aider ses associations et ses entreprises radiophoniques à se développer face à l'emprise du système soutenu par le CSA.
Ce nouvel exemple confirme la nécessité pour les Bretons de se doter le plus rapidement possible des institutions autonomes leur permettant de gérer ce genre de dossier au mieux de leurs intérêts et de la démocratie.
Pour le parti Breton, le président,
Gérard Olliéric

CE QUI EST VALABLE ICI POUR LA BRETAGNE EST AUSSI VALABLE POUR L'OCCITANIE, LA CORSE, LE PAYS BASQUE, ETC.
BEN