OCCITANIE - 2005

OCCITANIE - occitanie nov 2005 - 2005-11-29


COURRIER A PROPOS DE l'occitanie
Dans le courrier reçu après ma newsletter sur la nécessité
Des Occitans, Basques, Corses, Catalans de présenter aux Elections Présidentielles un candidat, j'ai reçu plusieurs réponses. (voir débat sur l'Occitanie) Une réponse me dit que parce que les Occitans, Basques, Corses etc., ne trouveront jamais les 500 signatures il faut s'allier avec les Verts. Je suis contre. Ca me rappelle l'époque où Lafont a dit que l'Occitanie se réveillerait se on votait pour Mitterrand. A cette époque là, il avait fait semblant de soutenir les langues minoritaires, il n'a jamais tenu ses promesses. Il fallait s'y attendre. En tant que Président d'une France centraliste il n'allait pas se démembrer.
Les Verts c'est idem. Ils donneront plus facilement l'indépendance aux Baleines, aux Chimpanzés qu'imaginer une autonomie pour les Occitans, Basques, Corses. Leur idéologie reste profondément universaliste c'est-à-dire impérialiste pour leur propre pays

Trois autres lettres, un peu par humour ou par provocation, m'incitent à me présenter moi-même.

Je les remercie, mais ça n'est pas ma tasse de thé.
Ceci étant, il faudrait des primaires c'est-à-dire demander aux Corses, Basques, Occitans, Catalans, de présenter chacun un candidat qui serait prêt à défendre l'ensemble des cultures. Tous ces candidats se réuniraient quelque part en France et chacun donnerait son programme par écrit et lu.
Ensuite, au prorata de 4 pour la Corse, 4 pour le pays Basque, 4 pour les Bretons, 4 pour les Alsaciens, 3 pour les Flamands, 6 pour les Occitans nous voterions pour choisir celui qu'on penserait le plus apte à défendre les positions des langues minoritaires aux Présidentielles.
Qu'on ait ou pas nos 500 signatures, le rassemblement d'une telle primaire ne serait que positif. Car ce serait l'occasion de :
1) se réunir
2) confronter notre vision d'une France pluriculturelle
Si ce que je viens de proposer était accepté, personnellement je serais heureux d'aller défendre mon point de vue ou au moins, de soutenir la candidature de quelques individus dont Jacques Raissère qui rejoignent ma position.
Ce n'est pas aussi compliqué que ça. Il suffit de se mettre d'accord pour que les programmes présentés ne doivent pas contenir de la cuisine politicienne mais qu'ils dégagent des idées maîtresses à partir de 3 principes fondamentaux. Tous sans exception doivent croire que là où il y a un peuple, il y a une langue et que chaque peuple chaque langue a le droit de gérer son destin culturel et politique. (dans le respect des autres cultures et peuples)

Nous sommes tous d'accord sur les points minimums : signature de la charte des langues minoritaires, réforme de l'éducation nationale, médias

OCCITANIE - a carcasonne en 2005 - 2005-10-30

ANEM ! PER LA LENGA OCCITANA, ÒC !
2005-10-15
J'AI FAIT SUIVRE CETTE LETTRE

Anem per la lenga occitana lo 22 d'octobre a Carcassona !
samedi 22 octobre : Carcassone

ANEM ! PER LA LENGA OCCITANA, ÒC !
La diversitat de lengas e culturas es fondamentala per la nòstra planeta. En França, las lengas parladas pels ciutadans son pas reconescudas per l'Estat. L'occitan per exemple, es amenaçat de desaparéisser per manca de politica publica de valorizacion e per totas las entrepachas a son usatge normal. Diversas associacions culturalas occitanas organizan una granda manifestacion a Carcassona lo dissabte 22 d'octobre 2005 per reclamar una politica publica positiva en favor de l'occitan en França.
DEMANDAM LO SOSTEN DE TOTES!
Mercés per la vòstra ajuda.
Collectiu « Manifestar per l'occitan » www.manifestarperloccitan.com <http://www.manifestarperloccitan.com>
Comitat de sosten : anem.sostenguem@free.fr

La diversité des langues et cultures est fondamentale pour notre planète. En France, les langues parlées par les citoyens ne sont pas reconnues par l'Etat. L'occitan, par exemple, est gravement menacé par manque de politique publique de valorisation et par de nombreux obstacles à son usage normal. Plusieurs associations culturelles occitanes organisent une grande manifestation à Carcassonne le samedi 22 octobre 2005 pour exiger une politique publique positive en direction de l'occitan en France.
NOUS DEMANDONS LE SOUTIEN DE TOUS!
Merci de votre aide.

-------------------------------
ANARAM AU PATAC, organizacion politica revolucionària de l’esquèrra occitana, que denoncia la politica de discriminacion e de netejatge lingüistic e culturau contra l’occitan e contra los occitans miada per l’imperialisme francés e lo son governament.
La nosta lenga qu’ei drin a drin hicada en dehòra de tot ensenhament, public com privat, de la mairau a l’universitat, com per la societat sancèra. La soa mort qu’ei programada per ua politica qui suprimeish las quauquas brigalhas darrigadas per las annadas passadas.
L’imperialisme francés que mia ua politica reaccionària, nacionalista e autòcentrada dab la complicitat de tota l’esquèrra francesa qui demora muda e qui desconeish completament la question politica pausada per l'occitan.
Tà acarà’s, ANARAM AU PATAC que sostien la manifestacion tà la nosta lenga occitana qui’s debanarà a Carcassona lo 22 d’octobre. ANARAM AU PATAC qu’i serà present e qu’envita obrèrs, paisans, intellectuaus, joentut, progressistas e democratas a juntar aquera manifestacion.

ANARAM AU PATAC organisation révolutionnaire de la gauche occitane, dénonce la politique de discrimination et de nettoyage linguistique et culturel contre l’occitan et contre les occitans menée par l’impérialisme français et son gouvernement.
Notre langue est peu à peu expulsée de tout enseignement, public comme privé, de la maternelle à l’université, comme à travers la société entière. Sa mort est programmée par une politique qui supprime les quelques miettes arrachées lors des années passées.
L’impérialisme français mène une politique réactionnaire, nationaliste et chauvine avec la complicité de toute la gauche française qui demeure muette et ignore complètement la question politique posée par l'occitan.
Pour faire face et s’opposer, ANARAM AU PATAC soutient la manifestation en faveur de notre langue occitane qui se déroulera à Carcassonne le 22 octobre. ANARAM AU PATAC y sera présent et invite ouvriers, paysans, intellectuels, la jeunesse, progressistes et démocrates à rejoindre cette manifestation.

OCCITANIE - POUR UN OCCITAN PHONETIQUE - 2005-01-16

OCCITAN PHONETIQUE LE DEBAT

Ma dernière news letter le poème "l'Occitanie existe" proposant l'adoption de l'occitan phonétique a créé une petite polémique et un débat voici quelques unes des réactions reçues suivies du poème lui-même et de ma propre position sur le sujet.

Réaction 1
Cher Ben,
Moi, ieu, l'amic de la causa occitana, voli te dire solament qu'es pas solet, dins lo combat de la patria nòstra. De mon fact, soi un partisan de Fontan, mas es de mon estil, perque Fontan era un òme de nòstra geste...
Lo Fontan era un òme plan grand, ai vist lo film del Pno, pensi, cresi qu'aquèla istòria es tanben de nòstra passat e d'avenidor...
Alara Fontan es mort mas existìs l'occitanisme, existìs lo PNO, lo Ressaire a pas volgut ma dintrada al PNO, ai comprès de volontat de continuar un sistemi, mas soi pas contre...
Lo PNO es un avenidor, se vol una dubertura dins la nueit qu'es nòstre pòple Alara, persegui de mandar mon adesion al PNO... Mas ai pas de novèla...
Laurenç GUTIERREZ

Réaction 2
adieu e bona annada
e ben ieu te le revirarai pas lo teu poema, que la fonetica es la mòrt de la lenga, qu'aquò tuariá lo pauc d'unitat qu'Occitània sembla de tornar trapar ara e que lo poder jacobin a ja tuat un còp (diviser pour mieux régner!). "Cal pas tombar dins lor panèl" et tu voudrais écrire vin : bi !!? e ben colhon!
voila pour moi le phonétique peut paraître plus facile mais certainement pas plus juste, et c'est une belge (qui s'est soignée) qui te le dit ten-te fier quand même
Sòfia

Réaction 3
Alavetz perqué n'escribes pas francés en fonetica internacionau tanben ? Arrèsta de desparlar e de har a l'endarrèr (...rit ?)
Tota lenga a son ortografia que sufeish de l'apréner
Bona annada a tu

Réaction 4
JF Blanc
Bonjorn Ben,Soi susprés que coma qualqu'un que comunica ambe lo monde occitanista sonque en francés, propausatz una ortografia de mai per l'occitan. Cela dit, la nétiquette impose de répondre dans la langue du messager. C'est surprenant cette intrusion dans le confusionnisme graphique savamment entretenu par ce que l'on ne peut regrouper que sous une dénomination : anti-occitaniste.
Le système Perbosc-Estieu-Alibert-IEO-CLO a plus de qualités que de défauts :lien facilité avec la langue ancienne et les autres langues romanes, respect de la diversité dialectale, double usage : transcription exacte ou nécessaire normalisation pour l'enseignement. Je me rappelle un refus de traduction de Benedetto (revue Auteurs en scène) n Seriez-vous prêt à utiliser les conventions phonétiques anglaises pour écrire le
français (we mah sir ou oui ma soeur) ? Pourquoi alors passer par la pseudophonétique française pour écrire notre langue ?
Ben coralament,
Bona annada plan granada e acompanhada.

Réaction 5
Adieu Ben,
Quora ai vist lo titre dau tieu poèma escrich ensinda mi volii arrancar lu berris e coma de costuma l'ai liejut fins a la fin l'esper m'es revengut....
Je te traduis : "Ce matin lorsque j'ai lu le titre de ton poème écrit de la sorte il y avait de quoi s'arracher les cheveux et lorsque je l'ai terminé l'espoir m'est revenu...
Si tu veux quelqu'un qui écrive en graphie classique normalisée celle de l'ieo comme à Montpellier, je suis prêt à t'aider.
Mes réferences : voir site http://ieo06.free.fr/
Joan-Pèire

VOICI MON POEME ET MERCI AU TRADUCTEUR
(MAIS PAS EN FONETIK)
Soi ben aquí
Aqueste maitin ai lo moral, torni de Montpelhièr
e ai vist Occitània qu'existisses
existisses malgrat çò que diguères Frècha
existisses dins lo son de ta carrièra
existisses dins lo pastís del canton
existisses dins ton vent d'Autan, ton Mistral, ta Tramontana
existisses dins lo biais de ta prangièra toleranta
existisses perque es "simpla coma un bonjorn"
existisses dins los uèlhs e las popas de Magalí
existisses suls penents de Montsegur
existisses dins ton istòria ambe aquel con de Montfòrt
existisses dins los barris de Carcassona
existisses dins la vista del cuòl de Catarina Segurana
existisses dins lo rap de Loís, Tato, Jali de Massilia
mas atencion
existisses tanben dins l'ors que dormís et
e te desvelhan per te tuar o sai ieu te pòdes transformar
en iceberg sus loqual lo Titanic del poder jacobin vendrà s'espotir
existisses enfin dins l'unitat retrobada dins ta lenga unificada
(cu perde la lenga perde son pais) / (qui pèrd la lenga pèrd son país)
PER TOTES TOS PICHONS que escriuràs lèu un jorn
en occitan FONETIC perque mai just mai facile
vaquí
buon Kalena et linguiste o bulo
diga-me l'amic l'Occitània qu'es
aquò ?



A MOI MAINTENANT
DE DONNER MAINTENANT MON AVIS: IL EST SIMPLE
SI ON VEUT QUE L'OCCITANIE EXISTE IL FAUT QUE SA LANGUE NE MEURE PAS - POUR QUE SA LANGUE NE MEURE PAS IL FAUT QU'A TRAVERS TOUTE L'OCCITANIE ON LA PARLE ET QUE L'ON L'ENSEIGNE ET QU'ELLE SOIT PRESENTE DANS LES MEDIAS-
POUR QU'ON LA PARLE ET QU'ON L'ECRIVE A TRAVERS TOUTE L'OCCITANIE IL FAUT QUE LES OCCITANS SE METTENT D'ACCORD SUR UNE INTERCOMPREHENSION D'UNE MÊME LANGUE ET QUE LES ENFANTS APPRENNENT LA MEME ORTHOGRAPHE- IL FAUT PAS ECRIRE "LO" ICI ET "LOU" AILLEURS - L'ACTUELLE SITUATION EST QU'IL Y A MORCELLEMENT DE L'OCCITAN EN NIÇOIS, PROVENÇAL, LANGUEDOCIEN, GASCON ETC ET BIEN QUE LA DIVERSITE SOIT UNE CHOSE POSITIVE POUR UN MONDE OU CHAQUE LANGUE A LA TETE HORS DE L'EAU ICI IL S'AGIT PAS DE DIVERSITE MAIS DE DILUTION VOULUE PAR LE POUVOIR JACOBIN D'UNE LANGUE EN SOUS DIALECTES.
LA SOLUTION POUR SAUVER L'OCCITAN DE CETTE DILUTION CERTAINE EST DANS LA PRISE DE CONSCIENCE POLITIQUE. IL FAUT QUE TOUS LES OCCITANS DECIDENT ENSEMBLE D'UNE POLITIQUE LINGUISTIQUE COMMUNE LA PLUS PRATIQUE, LA PLUS FACILE, LA PLUS ENCLINE A SAUVER LA LANGUE ET A ETRE ENSEIGNEE DANS LES ECOLES ET SUR LES MEDIAS.

Tout ceci n'est pas impossible
Atatürk Pacha a changé non seulement l'écriture, mais aussi l'orthographe et il a phonétisé le Turc. Les Allemands font des réformes, les Anglais ont opté pour une politique empirique la langue Arabe se réunit et s'unit autour d'un Arabe télévisuel. Le Québec a vite abandonné le Joal dialecte pour un français Pourquoi l'Occitanie dirait-elle non à une réforme pouvant lui permettre de survivre ? Reprenons donc la proposition de François Fontan qui me semble logique
De se réunir et de décider d'une politique linguistique commune

VOILA C'ETAIT MON AVIS JE PEUX ME TROMPER
MAIS JE VOUS LE DONNE