BEN NE PARLE QUE DE BEN

BEN SUR BEN - J'ARRIVE PAS A FAIRE LE VIDE DANS MA TETE - 2001-12-13

BEN A FIGEAC
Jean Paul Coussy s’est donné beaucoup de mal pour accrocher, faire des affiches et faire mon expo à Figeac. Hélas je n’ai pas pu y aller j’irai plus tard.

BEN A SCHWERIN
Vernissage réussi. Expo populaire. Etre populaire ne veut pas dire être à la mode. Ca veut dire que l’expo marche, que la population l’aime mais ça n’empêche que cette même population peut être considérée ringarde et l'artiste aussi.

BEN A ANNECY
J'ai décoré le forum avec ces phrases la
Que se passe-t-il avec le climat ?
pourquoi a-t-on retiré du commerce la confiture de gelée brune ?
En haut lieu ils s'attendent à 8 millions de morts
pourquoi tant de cameras qui filment nuit et jour
Ils achètent tous des villas dans les hauteurs Pourquoi ? 123 abris anti-nucléaires ?
Duchamp travaillait-il pour les Services Secrets ?
N'y a t'il que les vaches qui sont folles? et les mouches ?
A Annecy ville secrète d'expérimentation aux 125000 cobayes
Qu'ont-ils mis dans l'eau potable ?
Les ordinateurs dirigés d'ailleurs émettent-ils des ultrasons ?
Qui est au courant?
D'où vient l'argent ?
Le forum de la culture créé pour vous endormir ?
D'où provient votre eczéma ?
Pourquoi tant de Russes et d'Américains dans les hôtels d'Annecy
Coluche serait vivant mais "ils" le cachent ?
Depuis 4 ans ils savent qu'ils" sont parmi nous
Pour qui travaille Votre femme ? vous dit-elle tout ?
Qui décide pour vous ?
Annecy expérience en cours depuis 3 ans : 18 virus en liberté qui cherche à vous neutraliser?
52336 téléphones sur écoute à Annecy ?
qui stock les images des caméras de
rues ?
23 anneciens clonés étroitement surveillés 24 h sur 24
Que se passe-t-il dans les caves de la Mairie d'Annecy à minuit ?
Annecy, base expérimentale secrète de nouveaux virus ?
A 3 km d'Annecy un lotissement souterrain pour la survie des douze familles ?
Pourquoi êtes-vous de plus en plus fatigués ?
Pourquoi certains achètent-t-ils autant de terrains autour d'Annecy ?
on ne vous dit pas tout
Que mettent-ils dans la bière ?
Comment se fait-il qu'on perde la
mémoire ?

BEN A TOULOUSE
Compliquée.
Je ne sais pas quoi mettre aux murs. Je n’ai plus envie de faire du remplissage avec des petites idées.

BEN ET LE MAMAC
C'est curieux cette histoire de Laurence Wiener. Les murs extérieurs du musée avaient besoin d'être re-décorés et on a fait appel à Sol Lewit, à Wiener et pourquoi pas à Ben. On aurait pu me demander un texte.

BEN ET L'OCCITANISME DE DROITE
Julien Blaine m’a un jour accusé de soutenir l'extrême droite parce que je soutenais la langue et la culture occitanes. Pour lui dans la mesure où l’extrême droite défendait la culture occitane, il fallait obligatoirement être contre toutes les mesures qu'elle proposerait. Je ne suis pas de cet avis
je suis pour une opposition constructive.

BEN ET SON FILM
Regarder simplement les gens passer.
De temps en temps on s'arrête et on regarde les gens passer. On voit des visages tristes et on se demande à quoi ils pensent, on voit des gens dans les voitures et on se demande qui ils sont. Uniquement filmer ces séquences ça suffirait.

BEN LA VERITE
Reste à décider où est passée la vérité
elle change, elle est multiple.
J'aimerais avoir le détachement de l'ethnologue qui regarde d'en haut passer l'espèce humaine.
Je ne l'ai pas je suis un con parmi des millions de cons.

BEN MEDITE SUR LA HAINE
Haine entre individus
comment se fait-il que la haine apparaisse entre deux individus qui s'aiment
et qui ont besoin l'un de l'autre ?
S'il y a haine inévitable entre individus cohabitant comment espérer arrêter la haine entre peuples ?
La haine a besoin de moyens pour s'assouvir et ces moyens chaque jour deviennent plus faciles à posséder et plus dangereux.
Parce qu'il y a la haine
la fin du monde des hommes est proche.

BEN PHILOSOPHE
Un jour viendra où l'envie de vérité
recouvrira l'envie de vivre,
l'envie de mentir,
et on se suicidera de partout
d'ailleurs se suicider n'est pas une mauvaise chose.

BEN PHILOSOPHE
La réalité est simple
S'il n'y avait pas
la nécessité de survie,
donc de bagarre,
donc de compétition,
il n'y aurait pas d'espèce humaine.
Elle serait dans la liste des espèces disparues donc pas un être humain vivant n'est innocent.

BEN RALE
La magouille gagne du terrain. Chez Peugeot pour changer de clef quand on en perd une il y a cinq opérations différentes à faire et il ne faut même plus aller chez eux, il faut passer automatiquement par Fichet, faire le code ensuite faire venir un dépanneur pour amener la voiture etc. C'est un peu lourd tout ça.

BEN RALE
Pour certaines postes, si on veut aller chercher un recommandé déposé pour vous ou bien on prend la crise de nerf ou bien on opte pour le Prozac. Ils ont refusé de donner à Annie, un recommandé adressé à Mr Ben Vautier au lieu de Mr ou Mme sous prétexte qu'elle n'avait pas la procuration alors qu'habitant depuis trente cinq ans le même quartier il est bien évident que cette procuration avait été faite depuis des années et égarée par leurs services ! Y-a vraiment marqué "la poste" sur leur connerie.

BEN SUR BEN
Trouver les mots,
donnez-moi les mots que je cherche,
avoir le courage de les taper, de les coller, de les couper,
les mots dont j'ai peur.

BEN SUR BEN
Après tout c’est vrai que peut-être je ne suis plus, d’ailleurs je n’ai pas envie de suivre.
Tout le nouvel art que je vois partout a une telle relation avec la publicité que ça me met mal à l’aise. Ce sont parfois des remake d’anciennes idées avec un nouveau packaging, Nan Goldwin c’est Fluxus, Sylvie Fleury c’est Présence Panchounette, Lavier fait du sous Ben sans complexe. Cependant, on dirait par contre que celui qui fait la mise en page de la revue peut faire croire que c’est nouveau. Et puis dans tout cet art il y a vraiment un sentiment de copinage et de retour d’ascenseur partout.
Il y a vraiment des jours où j’ai envie de cracher dans la soupe.

BEN SUR BEN
Maintenant j’ai mon Palm 5 avec son clavier qui se plie. Ca me permet d’écrire n’importe où n’importe comment avec un vrai gros ordinateur, très vite.

BEN SUR BEN
Je suis sur une pente descendante
pas sûr de moi, inquiet.
Je n'aime pas l'art et dans l'art je n'aime pas Ben.
Si seulement comme ce grand clochard je pouvais me mettre sur le bord de la route et regarder passer l'art.
Pourquoi ?
Parce que fatigué
Pourquoi ?
Parce que je ne fais pas assez de sport.

BEN SUR BEN
Quand je distribue des pièces, quand je vends un mur plein de petits tableaux pour presque rien
fatalement un jour je trouve tout en vente chez Cornette de Saint Cyr.

BEN SUR BEN
J'écris beaucoup mais je n'ai aucune capacité d’être moi-même je sens partir ma mémoire petit à petit.

BEN SUR BEN
Le but de la vie
Y a t-il ou pas chez l'homme une idée de nécessité de but dans sa vie ?
quel est mon but ?
but de route ou but final ?

BEN SUR BEN
Qui suis-je en train de devenir ?

BEN SUR BEN
A chaque expo lors du vernissage on me demande des autographes et moi je leur dessine une tête avec un mot. Je n'arrive pas à me restreindre a signer seulement. Je me demande si je ne vais pas un jour retrouver tous ces bouts de papier sur le marché.

BEN SUR BEN
D'accord je mens, d'accord je fais des sourires et je pense : sale con.

BEN SUR BEN
Pas de temps

BEN SUR BEN
se servir des autres même malgré moi m'emmerde.

BEN SUR BEN
fatigué de courir après mon nom
fatigué de pleurer sur moi
fatigué de perdre la mémoire
fatigué de Toulouse
la vérité est que Girard m’a offert le repas de vernissage mais moi j'ai payé pour mes amis.

BEN SUR BEN
Il faut que je reprenne confiance en moi
j'ai des cauchemars la nuit.

BEN SUR BEN
Je vais mourir bientôt cela ne changera
pas grand chose mais j'aurais aimé savoir que j'avais raison.

BEN SUR BEN
Je suis bon à prendre la parole
mais c’est pas parce qu'on prend facilement la parole qu’on dit des choses bonnes et importantes.

BEN SUR BEN
Je viens soudain de me rendre compte que si je devais remplir toutes les informations nécessaires pour la banque de données de "la boutique Ben vend tout" j'en aurai pour dix ans.

BEN SUR BEN

Ma pensée butine. Je passe d'une idée à une autre. Je rentre la pensée puis je la titre et je passe à la suivante. Voilà celle-ci est finie à la suivante.

est-ce qu'on lit plus facilement le texte écrit que l'Internet ?
cela change et dépend des générations.

BEN SUR BEN
Deux choses qui ont bien marché aujourd'hui : le magnétophone et le Palm.

BEN SUR BEN
Me mettre au travail pour la vérité.
La vie est-elle centrale ?
elle coince
il faut tout dire y compris que
j'ai peur de me lancer,
peur de ne pas réussir.

BEN SUR BEN
Je suis jaloux de Roux et Tillman.
on me dit qu'ils savent écrire.
Je ne le crois pas ou plutôt ils jouent bien avec les mots c'est pas la même chose.

BEN SUR BEN
Dois-je oui ou non faire un procès à
Incidences ?

BEN SUR BEN
Annecy : j'ai pas joué les pièces dures que j'avais prévu de jouer.
peur que ça tombe mal.

BEN SUR BEN
Toujours la même chose
pourquoi ne pas m'arrêter ?
impossible.

BEN SUR BEN
Je passe mon temps à écrire
mot après mot
je tape ma vie.

BEN SUR BEN
Retour de l'hôpital
Ca y est le verdict est tombé :
mémoire à surveiller…
fatigué
fatigué
fatigué.

BEN SUR BEN
Je suis à Annecy
je vois des flics partout.

BEN SUR BEN
Pas moyen de s'en sortir du camp de l'ego
pas moyen de devenir une pierre.

BEN SUR BEN
Fatigué de tout ce matin
d'Annie qui paye des remarques,
des nouvelles,
de ma mémoire qui flanche,
du désordre qui gagne du terrain
j'ai pas envie de rester pour voir
je ne veux plus de catalogues raisonné,
je ne veux plus rien
je veux bien une bière
les Américains bombardent et tuent 600 prisonniers de guerre dans une forteresse
c'est pas des blagues.

BEN SUR BEN
Pas moyen de s'en sortir
je voulais faire mon catalogue raisonné
cela me parait ridicule aujourd'hui.

BEN SUR BEN
Tout disparaît mystérieusement
le pessimisme gagne du terrain
est-ce ma mémoire ?

BEN SUR BEN
Suis-je une poire ?
la nuit je me dis : tu l'es et un jour tu le regretteras.
Suis-je un faux radin ?
seul les radins survivent.

BEN SUR BEN
Je suis fou
fou à remplir ma façade
fou à ne pas pouvoir m'arrêter
fou à regarder par la fenêtre
sans savoir ce que je regarde.

BEN SUR BEN
Parfois je me demande si je ne deviens pas fou

BEN SUR BEN
Je peux mourir tranquille même si je vis encore 100 ans il n'y aura rien de nouveau sous le soleil : ego et survie seront toujours présents.

BEN SUR BEN
J'ai de la peine pour l'art
il tombera de haut
mais au fond ce sera juste et rigolo.

BEN SUR BEN
Au secours je perds la mémoire !

BEN SUR BEN
Bien que ce soit moi qui ai créé le T Shirt
bien que ce soit moi qui ai écrit respecte moi
Galdin m'a piqué l'idée sans me demander.
Parce que le Ben ethniste gêne aux entournures ?

BEN SUR BEN
J'aimerais être atteint de nudité
d'avoir envie de me mettre nu
je suis atteint de "consommité"
j'ai trente sacs différents.

BEN SUR BEN
Me suis-je trompé sur reporters sans frontières ?
Me suis-je trompé sur Jack Lang ?
Me suis-je trompé sur Chirac ?
Me suis-je trompé dans mes analyses de longue échéance ?

BEN SUR BEN
J'aurai aimé faire une grande œuvre comme font tous ces écrivains qui passent à la télé,
une œuvre de 300 pages avec plan etc
et moi j'écris 3 lignes ici, 4 lignes là, des détails idiots de ma vie qui n'intéressent personne.
Non Ben, si cela n'intéresse personne c'est parce que le CSA, la CIA, la DST font tout pour que cela n'intéresse personne.

BEN SUR BEN
J'ai toujours envie de faire des films et c'est dans la voiture que je trouve mes meilleures séquences. Il y a la séquence où on arrive avec un panneau où il est écrit : autorisez-nous de vous filmer. Nous faisons un film qui s'appelle "le banc" autorisez-nous de vous filmer sur le banc. Merci.
Ces panneaux sont importants pour moi parce que j'ai peur de filmer.
Autres séquences très simples, toujours avec le panneau pour ne pas vexer les gens et leur demander l'autorisation on arrive à la gare avec un panneau : nous filmons les gens dans la rue, avec votre autorisation. Merci. On peut même leur demander de sourire et on ne garde pas le sourire bien entendu. Filmer des gens dans la rue m'intéresse.
J'ai envie de trier les visages, les tristes avec les tristes, les pensifs avec les pensifs, les originaux avec les originaux peut être ou alors les bourgeois inquiets avec les bourgeois inquiets.

BEN SUR BEN
le monde meurt d'un trop plein
trop plein d'objets
trop plein d'ego
trop plein de survie
faut-il survivre ?
La nuit au lit je me demande parfois
si la mort n'est pas supérieure à la vie.

BEN SUR BEN
Faut-il continuer à acheter de l'art ?
la fille avait des dents en acier
Annecy encore une bataille de gagnée
mais j'ai plus envie de jouer à la guerre
je prends trop de café
trois café, quatre café,
je retourne faire mes tests de mémoire.

BEN SUR BEN
J'écris souvent au lit dans les hôtels
je vais pouvoir tout écrire
sans me faire du
soucis de trop dire.
la guerre d'Afghanistan me prend la tête
Toujours l'ego, trop d'ego partout
le mensonge partout pourquoi tant de mensonges ?
dormir voici ce qui est intéressant.

BEN SUR BEN
Ma femme a la maladie de la consommation
impossible de sortir sans remplir la voiture.

BEN SUR BEN
J'agace c'est certain
on est libre de ne pas parler de moi,
c'est vrai que je suis déçu
et fatigué

BEN SUR BEN
oc TV sur son site retransmet ma conférence et mon vernissage à Toulouse.

BEN SUR BEN - suite sans fin) - 2001-08-02

BEN SUR BEN
La nuit je me régale à lire sur le net la politique internationale c'est passionnant. Pour ceux qui s'intéressent à la politique internationale, on y lit des informations qu'on ne trouve nulle part ailleurs. Je les relaie dans mon site à ON NE VOUS DIT PAS TOUT.

BEN SUR BEN
Canal 40 me propose de diffuser tous les jours la minute culturelle de Ben. Je ne sais pas si ma mémoire me le permettra.

BEN SUR BEN - (Suite) - 2001-07-28

Avec Annie on part en vacances. La première fois depuis vingt ans. On fait une croisière, Grèce, Turquie, etc... Avec Internet, à bord, et je vais pouvoir vous donner toutes les dernières nouvelles.

BEN SUR BEN - (suite ) - 2001-07-21

je suis content j' ai appris a nager a Mona
elle peut traverser la piscine sans boue

BEN SUR BEN - (suite) - 2001-07-11


BEN SUR BEN
Je n'aime pas trop les étiquettes pour les bouteilles de vin que j'ai faites pour Nicoletti. C'est Nicoletti lui-même qui les a décidées comme il voulait. Il y a en lui l'étoffe d'un decideur . On a de la veine qu'il ne fasse pas de politique.
Ceci étant son vin est bon.

BEN SUR BEN
Altman me doit toujours mes éditions de photos signées et, ce que j'ai encore moins apprécié est qu'il mette en vente des sérigraphies et des éditions que je lui avais offertes. Ceci dit on a le droit de faire ce qu'on veut d'un cadeau alors il a raison.

BEN SUR BEN - BEN SUR BEN suite - 2001-07-04

BEN SUR BEN
Beaucoup à écrire, mais tout s’enchevêtre dans ma tête.
Surtout le matin. Une profusion et une difficulté à classer les idées.

BEN A ANNECY
Pour Annecy, Garcia me demande de lui préparer un projet. J'ai un projet de forum des questions et une pièce de théâtre jouée sur la scène.

BEN ANNIE ET SURVIE
La survie d'annie ne suit pas la même courbe que la survie de Ben
donc chacun ayant sa survie ou bien nous sommes obligés d'accepter la jungle ou bien nous devons essayer de trouver autre chose.


BEN SUR BEN
J'ai eu la deuxième place pour le choix de la décoration du métro de Munich
alors si on veut décorer une station de métro en France il faut que cela se dise.

BEN SUR BEN
En regardant un album de famille où je ne reconnaissais plus personne j'ai compris ma mère qui a brûlé toutes ses photos qui ne voulaient plus rien dire pour elle.

BEN SUR BEN
Ca fait trois personnes qui me disent que mon magasin a été retiré de Beaubourg. La première personne m'a dit qu'il allait partir pour le Mexique ou Singapour. Une autre m'a dit que c'était parce que Ben avait dit qu'il n'exposerait pas à Paris et qu'Aillagon pas content avec Ben la fait enlever ou encore que c'est parce que j'attaque Madame Tasca qui est ministre de la culture. pour centralisme
et qu'elle veut queon m'oublie

BEN SUR BEN
Quelqu'un m'a dit : Ben tu es beaucoup plus dangereux et beaucoup plus embêtant que tu ne crois.

BEN SUR BEN
Toutes les apparences donnent l’impression que je suis anti-français et ce n’est pas le cas. Je suis anti-centralisation, anti-politique qui détruit les cultures minoritaires en France. Un point c’est tout. Et je crois qu’être bon français c’est vouloir le bien être de tous les habitants du territoire Français c’est-à-dire des quinze millions d’Occitans, des Basques, des Bretons,
des Corses et aussi des Français.

BEN SUR BEN
Je prends un très grand plaisir, je le remarque, à trouver des choses dans les brocantes dont je ne sais plus quoi faire après mais je suis fasciné par ce que je vois dans les vitrines de brocantes, surtout les brocantes bon marché dans le genre " on chine "

BEN SUR BEN
Un jeune est venu pour me poser des questions sur la vie culturelle de Nice. Il m'a posé un tas de questions qui me semblaient tendancieuses dans le sens qu'elles appelaient la critique de la politique culturelle de la ville. Après l'interview qui a duré une demi-heure, il me dit être envoyé par Monsieur Mottard. J'ai pensé qu'il devait le dire avant. Ce n'était pas tout à fait correct.
Ca sent la manipulation. On dit en premier : je viens de la Faculté, je fais une interview de Mottard et ensuite, seulement on pose des questions.

BEN SUR BEN
De plus en plus fatigué le matin. Je ne sais pas pourquoi.
Crise de paranoïa en même temps. Je suis fatigué parce qu'"ils" ont mis quelque chose dans mon verre. "Ils" ont mis des ultrasons, "ils" me bombardent par satellites. Il y a une raison. Ce n'est pas normal que je soies fatigué comme ça.

BEN SUR BEN
J'ai toujours envie de faire des films et c'est dans la voiture que je trouve mes meilleures séquences. Il y a la séquence où on arrive avec un panneau où il est écrit : autorisez-nous de vous filmer. Nous faisons un film qui s'appelle "le banc" autorisez-nous de vous filmer sur le banc. Merci.
Ces panneaux sont importants pour moi parce que j'ai peur de filmer.
Autres séquences très simples, toujours avec le panneau pour ne pas vexer les gens et leur demander l'autorisation on arrive à la gare avec un panneau : nous filmons les gens dans la rue, avec votre autorisation. Merci. On peut même leur demander de sourire et on ne garde pas le sourire bien entendu. Filmer des gens dans la rue m'intéresse.
J'ai envie de trier les visages, les tristes avec les tristes, les pensifs avec les pensifs, les originaux avec les originaux peut être ou alors les bourgeois inquiets avec les bourgeois inquiets.

BEN SUR BEN
Quand on me demande des signatures il y a deux raisons pour lesquelles je n'aime pas ça. D'abord si j'étais absolument sûr de moi et que je me disais : je suis Mike Jagger ils veulent du Mike Jagger... je donnerais des signatures mais je n'aime pas ce que je fais donc à ce moment là je crois que les gens se trompent.
La deuxième raison c'est que je n'aime pas le harcèlement.

BEN SUR BEN
En ce moment on reprend les titres de mes expos : Nahon fait "chacun chez soi" c'était le titre approximatif d'une expo que j'avais faite chez Le Chanjour. J'avais demandé aux artistes de venir y mettre les meubles et les toiles qu'ils voulaient dans une organisation "comme chez soi" et nous avions décoré l'espace en appartement où on pouvait s'asseoir, discuter et tout le reste. J'ai l'impression que ça sera ça chez Nahon et j'aime ça. Il y a aussi une exposition qui s'appelle "le temps de rien" etc. Mais tout ça c'est très bien.

BEN SUR BEN
Je devrais être assez content de moi parce que j’ai envie de dire : je suis copié. Alors où suis-je copié ? Je suis copié quand le BHV fait une expo avec des artistes et que Lavier filme la droguerie en bas pour la salle du haut. J’ai fait la même chose chez Baudoin Lebon quand j’ai fait un tableau : la suite de l’exposition est au BHV au sous sol.

BEN SUR BEN - (SUITE! - 2001-07-04

BEN SUR BEN
Je prends un très grand plaisir, je le remarque, à trouver des choses dans les brocantes dont je ne sais plus quoi faire après mais je suis fasciné par ce que je vois dans les vitrines de brocantes, surtout les brocantes bon marché dans le genre " on chine "

BEN SUR BEN
Un jeune est venu pour me poser des questions sur la vie culturelle de Nice. Il m'a posé un tas de questions qui me semblaient tendancieuses dans le sens qu'elles appelaient la critique de la politique culturelle de la ville. Après l'interview qui a duré une demi-heure, il me dit être envoyé par Monsieur Mottard. J'ai pensé qu'il devait le dire avant. Ce n'était pas tout à fait correct.
Ca sent la manipulation. On dit en premier : je viens de la Faculté, je fais une interview de Mottard et ensuite, seulement on pose des questions.

BEN SUR BEN
De plus en plus fatigué le matin. Je ne sais pas pourquoi.
Crise de paranoïa en même temps. Je suis fatigué parce qu'"ils" ont mis quelque chose dans mon verre. "Ils" ont mis des ultrasons, "ils" me bombardent par satellites. Il y a une raison. Ce n'est pas normal que je soies fatigué comme ça.

BEN SUR BEN
J'ai toujours envie de faire des films et c'est dans la voiture que je trouve mes meilleures séquences. Il y a la séquence où on arrive avec un panneau où il est écrit : autorisez-nous de vous filmer. Nous faisons un film qui s'appelle "le banc" autorisez-nous de vous filmer sur le banc. Merci.
Ces panneaux sont importants pour moi parce que j'ai peur de filmer.
Autres séquences très simples, toujours avec le panneau pour ne pas vexer les gens et leur demander l'autorisation on arrive à la gare avec un panneau : nous filmons les gens dans la rue, avec votre autorisation. Merci. On peut même leur demander de sourire et on ne garde pas le sourire bien entendu. Filmer des gens dans la rue m'intéresse.
J'ai envie de trier les visages, les tristes avec les tristes, les pensifs avec les pensifs, les originaux avec les originaux peut être ou alors les bourgeois inquiets avec les bourgeois inquiets.

BEN SUR BEN
Quand on me demande des signatures il y a deux raisons pour lesquelles je n'aime pas ça. D'abord si j'étais absolument sûr de moi et que je me disais : je suis Mike Jagger ils veulent du Mike Jagger... je donnerais des signatures mais je n'aime pas ce que je fais donc à ce moment là je crois que les gens se trompent.
La deuxième raison c'est que je n'aime pas le harcèlement.

BEN SUR BEN
En ce moment on reprend les titres de mes expos : Nahon fait "chacun chez soi" c'était le titre approximatif d'une expo que j'avais faite chez Le Chanjour. J'avais demandé aux artistes de venir y mettre les meubles et les toiles qu'ils voulaient dans une organisation "comme chez soi" et nous avions décoré l'espace en appartement où on pouvait s'asseoir, discuter et tout le reste. J'ai l'impression que ça sera ça chez Nahon et j'aime ça. Il y a aussi une exposition qui s'appelle "le temps de rien" etc. Mais tout ça c'est très bien.

BEN SUR BEN
Je devrais être assez content de moi parce que j’ai envie de dire : je suis copié. Alors où suis-je copié ? Je suis copié quand le BHV fait une expo avec des artistes et que Lavier filme la droguerie en bas pour la salle du haut. J’ai fait la même chose chez Baudoin Lebon quand j’ai fait un tableau : la suite de l’exposition est au BHV au sous sol.

BEN SUR BEN - (SUITE ) - 2001-07-04

BEN ET LE MAMAC
C'est curieux cette histoire de Laurence Wiener. Les murs exterieur du musée avaient besoin d'être re-décorés et on a fait appel à Sol Lewit, à Wiener et pourquoi pas à Ben. On aurait pu me demander un texte.

BEN ET SON FILM
Regarder simplement les gens passer.
De temps en temps on s'arrête et on regarde les gens passer. On voit des visages tristes et on se demande à quoi ils pensent, on voit des gens dans les voitures et on se demande qui ils sont.. Uniquement filmer ces séquences ça suffirait.

BEN IDEE DE FILM
Un ciel bleu et brusquement des nuages noirs qui arrivent. C'est tout.

BEN SUR BEN
J'ai eu la deuxième place pour le choix de la décoration du métro de Munich
alors si on veut décorer une station de métro en France il faut que cela se dise.

BEN SUR BEN
En regardant un album de famille où je ne reconnaissais plus personne j'ai compris ma mère qui a brûlé toutes ses photos qui ne voulaient plus rien dire pour elle.

BEN SUR BEN
Ca fait trois personnes qui me disent que mon magasin a été retiré de Beaubourg. La première personne m'a dit qu'il allait partir pour le Mexique ou Singapour. Une autre m'a dit que c'était parce que Ben avait dit qu'il n'exposerait pas à Paris et qu'Aillagon pas content avec Ben la fait enlever ou encore que c'est parce que j'attaque Madame Tasca qui est ministre de la culture. pour centralisme
et qu'elle veut queon m'oublie

BEN SUR BEN
Quelqu'un m'a dit : Ben tu es beaucoup plus dangereux et beaucoup plus embêtant que tu ne crois.

BEN SUR BEN - Alzheimer - 2001-07-03

Et si Alzheimer n'était qu'un suprême stade de sagesse ?
et si Alzheimer était une autre manière de se rendre compte que l'on était sur le mauvais chemin ?

BEN SUR BEN

Ce que je me pose comme question est : Ben artiste lucide ou Ben artiste idiot ? Idiot de dire n'importe quoi et de se fâcher avec tout le monde ou lucide, courageux de dire n'importe quoi et de se fâcher avec tout le monde ?

BEN SUR BEN

Parfois pour moi faire une exposition c'est comme si j'étais constipé que j'allais aux toilettes et que rien ne sortait. Et enfin, au bout d'une demi-heure, il y a une petite merde qui sort et j'ai l'impression que mon expo est la petite merde qui est sortie au bout d'un long temps.

BEN SUR BEN

Ma collection vient de ce que je n'ai jamais rien jeté, même pas un carton d'invitation. Ainsi, petit à petit, pour les artistes que j'aime dont j'ai une pièce, une boîte archives est remplie avec des originaux, des imprimés, des tracts etc.
J'ai une citerne de 4mx4m pleine à craquer.
Parallèlement aux archives des autres il y a ma collection. A 65 ans on commence à se demander : que vont-ils devenir ? Je n'arrive plus à les gérer avec ma mémoire défaillante. Il faudrait un travail d'un mois d'inventaire et de classement pour tout inventorier. Si ça intéresse quelqu'un on peut me contacter. Il me reste quand même trois solutions :

-les donner à un Musée étranger, Allemand ou Anglo-Saxon,
-les brûler
-ouvrir une Fondation (transformer ma maison) et les mettre à la disposition du public qui viendrait, comme pour voir Bouddha sous son arbre, de partout.

BEN SUR BEN - CONTRADICTIONS

J'ai toujours en tête un petit livre de " contradictions " car lorsque je discute avec quelqu'un c'est la contradiction que j'emploie comme argument et j'essaie de lui démontrer que s'il pense ceci il ne peut pas penser cela, c'est-à-dire le contraire ou alors il faut qu'il change d'avis sur 'ceci'. D'ailleurs Annie me met souvent le nez dans mes propres contradictions. Je suis féministe dans le discours mais je refuse de descendre la poubelle ou de l'aider dans la maison. (ça se discute)

BEN SUR BEN

Il est vrai que je ne fais pas confiance aux gens. Quand on me fait un compliment je me dis : pourquoi est-ce qu'il le fait est-ce qu'il ne ment pas et pourquoi mentirait-il et qu'est-ce qu'il veut avec ça ? Je ne fais pas confiance aux gens. D'où ça vient ? Je devrais demander à un psychiatre si ça vient de mon enfance ou si c'est l'expérience qui m'a appris à ne pas faire confiance.

BEN SUR BEN

De retour de Paris je demande à Annie si elle a fait l'amour avec quelqu'un d'autre et elle me répond : cinq fois. Est-ce que je dois la croire ?

BEN SUR BEN

Contradiction : j'aurais voulu être un petit fabricant qui fasse carrière et j'aurais voulu être un perturbateur qui gêne.

BEN SUR BEN

Pourquoi y a t'il tant de Ben sur Ben dans ce numéro 9 ? parce que tout simplement je vis avec Ben

BEN SUR BEN

Je me prépare à une descente aux enfers.

BEN SUR BEN

J'ai deux caméras numériques, une caméra HI 8 et un 16 m/m Baulieu. Avec tout ça je n'arrive pas à faire le film que je veux. Je passe mon temps à les classer mais jamais à tourner. J'ai un carnet rempli de scénari de films. Certains d'une minute, certains de quatre heures. Dans certains il y a des scènes sexy mais infaisable parce que je n'ai pas le courage de dire à une fille : il faut te mettre nue. Je trouve ça opprimant. Et si c'est elle qui le dit je rougis et je m'en vais.

BEN DEMAGOGUE

Si vous avez de l'argent pour acheter de l'art contemporain c'est que vous avez de l'argent à foutre en l'air et, sachant qu'il y a cinq millions d'enfants qui n'ont pas de quoi manger, acheter de l'art devrait vous mettre mal à l'aise. C'est ce qui m'arrive parfois et pourtant je continue

BEN PARANO

Grand sentiment d'inquiétude paranoïaque envers ce journaliste de Libération qui est venu me poser des questions, en même temps, par hasard, Sylvie Boulloud va venir de Paris à la fin de mon exposition. Est-ce mon exposition qui les attire ou bien, par hasard, il y a une note de la place Beauveau qui dit : que devient Ben il faut le surveiller un peu mieux

BEN SUR BEN

Avis aux amateurs mes prix ne monteront pas
je continuerai à vendre bon marchéje n'aime pas la pression.
J'en ai mare
de classer, de reclasser
et puis tant pis si j'oublie
et puis tant pis si un autre triche
et puis tant pis s'il y a des faux

BEN SUR BEN

Si on survit c'est a cause de l'ordre
J'ai une liste de deux cents livres à acheter pour lire et je ne les achète pas
Pourquoi ?

BEN SUR BEN

Je ne suis peut-être pas un grand artiste parce que je ne crois pas qu'on puisse être un grand artiste.
L'art c'est des petits cacas et des ego posés dans des petits coins.
Je refuse de donner de l'importance à l'art c'est-à-dire à Dante, à Beuys, à Rembrandt, à Mozart, ce ne sont que des petits produits issus d'ego appartenant à une petite humanité cynique, prétentieuse et mesquine.

BEN SUR BEN

L'ethnisme est un boulet à mes pieds au niveau gloire et art contemporain mais comme je ne suis pas de ceux qui changent d'avis pour faire plaisir au consensus je persiste, je défends mes positions et je réclame le débat. Par ailleurs je suis certain que sur la longueur je serai gagnant parce qu'un des seuls artistes lucides et intelligent

BEN SUR BEN

Paranoïa ou réalité ?
Horreur des stylos à bille qui s'arrêtent d'écrire qu'on ne sait pas pourquoi alors on frotte partout et ça ne marche toujours pas.
J'ai horreur des feutres fins qu'on débouche, qu'on ne trouve plus le bouchon et qui sèchent même quand ils sont neufs.
Je suis certain que c'est voulu par les fabricants pour nous en faire acheter d'autres

BEN SUR BEN

De temps à autre je rencontre des gens qui me félicitent pour mon courage et ma liberté.

Personnellement je trouve que je n'ai ni courage ni liberté mais qu'au contraire, je suis coincé ne faisant qu'un dixième de ce que j'ai envie de faire, de ce que j'ai envie de dire parfois de crier.

BEN SUR BEN

On me prend de plus en plus pour un publicitaire. D'ailleurs je les comprends. Si on a quelque chose à vendre ou à montrer c'est plus facile de le montrer avec des mots qu'avec un tableau abstrait ou même figuratif. Donc je suis une cible parfaite pour les publicistes.

BEN SUR BEN

Mettons nous d'accord je suis de gauche, dans la mesure où je crois que lorsqu'il y a oppression de classe il faut combattre l'oppresseur mais je suis aussi ethniste, c'est-à-dire pour le droit des peuples à disposer de leur destin car il y a indiscutablement oppression culturelle qui se superpose à l'oppression de classe.

BEN SUR BEN

J'ai décidé de faire mon propre petit journal parlé en me filmant en numérique, en commentant comme un speaker les nouvelles de la télé et du monde.
Un petit studio où je peux mettre de l'ordre dans mes idées. Pour le moment je cherche un jingle pour séparer les rubriques et ensuite à qui pourrais-je l'envoyer ? à Laure Adler ?

BEN SUR BEN

Décidément la politique internationale me passionne plus que l'art. L'art est une suite de petites 'ego', la politique internationale est une suite de stratégies. Si on s'y connaît on peut deviner, analyser, prévoir.
Et je l'avoue ça procure un certain plaisir.
Ainsi pour la Macédoine et pour le Kosovo l'analyse ethnique a été confirmée à 80 % et la solution ethniste est la seule possible.
Donc on peut quand même se dire : que de morts et quelle perte de temps pour en arriver à faire ce que nous avions préconisé dans 'La Clef'.

BEN SUR BEN

Je lis Le Monde, Courrier International, parfois New York Herald Tribune c'est comme une énorme partie de Go ou d'Echecs où chaque peuple essaie de survivre et d'encercler son voisin. Je pourrais continuer pendant des heures à commenter les nouvelles internationales

BEN SUR BEN

A la télé on me reproche de partir sur les chapeaux de roues, de répéter le même discours sur les ethnies, et qu'on ne peut pas discuter avec moi parce que je ne laisse pas la parole à l'autre. A ceux là je réponds : c'est vrai mais ça vient de ce que j'ai l'impression qu'à chaque fois qu'on m'invite on veut que je parle de mon œuvre, de mes petites merdes etc et personnellement je trouve qu'il est beaucoup plus important, quand je suis à la télé ou à la radio, que je puisse donner mon avis sur la décentralisation, sur les langues, sur le refus de la télé, des médias d'accepter les langues minoritaires etc., etc. Il me faut donc forcer le chemin.
Mon rêve d'ailleurs c'est d'avoir une radio, une télé à moi où je pourrais dire ce que je pense, calmement et non pas avoir l'impression qu'il me faut mettre un pied dans la porte pour le dire.

BEN SUR BEN

Chaque jour il y a des gens qui écrivent de merveilleux poèmes vrais et durs, vrais et tendres que je ne lis pas, que personne ne lit parce que le temps bouffe notre vie qui bouffe notre temps
J'ai besoin de tout écrire c'est plus fort que moi, il faut que ça sorte.

BEN SUR BEN

J'aurais voulu être amoureux comme Apollinaire,
courageux comme Cravan, seul comme Céline,
menteur comme Cendrars, sale comme Léautaud
vrai comme ..... Je ne trouve personne de vrai.

BEN SUR BEN

Comme pour le Président de la République,
voici mon bulletin de santé mensuel

diverticulite
sinusite
coliques néphrétiques
perte de mémoire
mal aux oreilles bourdonnements
et toutes les nuits des fourmis aux bras.
Je ne dois pas boire de bière et manger trop de pain.
Je bande rarement, de temps en temps le matin mais avec le viagra ça marche sauf que psychologiquement je me sens atteint.

BEN SUR BEN - CONTRADICTION

Je dis partout et c'est vrai, que je n'aime pas Ben, je dis partout que j'ai une indigestion de Ben. Ceci dit, si on dit Ben est un mauvais artiste je souffre
Pourquoi ?

BEN SUR BEN

Je suis déprimé car je me sens vieillir sans avoir pu faire ce que j'aime c'est-à-dire 'la création'. Le moment où on a une nouvelle idée, le moment où on sent qu'elle est possible et qu'elle sort de terre. Le reste m'ennuie.

BEN SUR BEN

Quand je m'aime je me dis
Ben, tu es l'un des seuls artiste dit 'd'art contemporain' qui a un discours politique lucide critique qui gêne. Tu reposes la question de l'art contemporain, de la culture bref tu poses beaucoup de questions et tu gênes tous les institutionnels tours opérators de la culture. Tu n'es pas un petit fabricant d'oeuvres qui veut faire carrière.

BEN SUR BEN

Pour survivre la société de consommation doit donner l'impression à tous qu'ils ont quelque chose à perdre.
De temps à autres je me réveille en pensant :
j'en ai rien à foutre de Flammarion,
J'ai rien à foutre de Paris
J'ai rien à foutre du Mamac
J'ai rien à foutre de la télé.
Alors je me sens invulnérable.
Comme ces individus qui sont invulnérables parce qu'ils n'ont rien à perdre. Mais ça passe très vite.

BEN SUR BEN

Au secours ! le travail chez l'homme est pris dans un engrenage qui ne peut plus s'arrêter
l'expansion ?
l'impérialisme ?
tout vient de ce que l'individu ne peut s'arrêter,
s'arrêter de posséder, de commander etc
et cela même si le précipice est au bout

(dessin)

BEN SUR BEN

Crise de paranoïa cette nuit
Madame Tasca m'en veut parce que je l'avais attaquée quand elle était à la CSA donc maintenant qu'elle est à la culture elle ne me supporte plus et elle fait enlever mon Magasin de Beaubourg.
Aillagon m'en veut parce qu'à son discours à Lyon je l'ai interrompu en criant : signez la charte des langues minoritaires ! et je me suis fait virer par deux barbouzes.
Raymond Hains m'en veut parce que je dis la vérité sur lui. Alors il a téléphoné à Aillagon en disant : vous savez Ben dit du mal de vous.
Pacquement m'en veut parce que je dis qu'ils jouent aux chaises musicales tous ces gens là et qu'on les retrouve un jour ici un jour la bas et qu'ils représentent le centralisme parisien et que ça c'est une honte.

BEN SUR BEN

Ce matin je me sens un peu révolté contre l'art ,
l'impression d'être une vache à lait qui fait rentrer du monde dans les musées.

BEN SUR BEN

J'aurais aimé pour la nouvelle année écrire un grand texte sur la politique internationale. J'y pense plus souvent qu'à autre chose. Parfois les choses me semblent claires.
Je lis Marianne, je lis Le Monde Diplomatique, je lis Le Nouvel Observateur, je lis même Eléments et j'ai l'impression qu'ils pataugent tous dans une réalité et dans les contradictions entre slogans, discours, pensée unique.

BEN SUR BEN

On m'aime bien quand j'égratigne. Voici donc une rubrique
Les radins : il faut pas qu'ils m'en veuillent
Ils sont tous radins être radin c'est exister être radin c'est avoir le courage de dire non
Etre radin c'est être sur de pouvoir survivre
Daniel Templon 9/10
Mamac, Nice 9/10 d'après Dolla ne lui ont jamais offert même un café.

BEN SUR BEN

Je ne veux plus me faire harceler

BEN SUR BEN

J'ai l'impression que Les parisiens me jugent
Ils ont tort

BEN SUR BEN

C'est faux que je suis libre
J'ai jamais ose critiqué

BEN SUR BEN

Il y a des jours, il m’arrive de m’arrêter et de ramasser n’importe quoi dans une poubelle, tout simplement parce que je me dis : j’ai eu ça dans une poubelle et c’est gratuit, alors je me balade dans ma grosse voiture et je commence à faire les poubelles
D’autres jours il m’arrive de rentrer dans un magasin et d’acheter des conneries de gadgets qui vraiment ne servent à rien
Troisièmement il m’arrive de me dire mais qui es tu ? qu’est-ce que tu fais ? où vas-tu ?

BEN SUR BEN

Ce qui est gênant parfois pour le classement c’est qu’annie me classe des trucs que j’ai classés par ailleurs et ça perturbe mon classement.
Ainsi j’avais un dossier marqué " maison " que je ne retrouve plus.

BEN SUR BEN

Je ne peux pas continuer à être jeune. Il faut que j’assume ce que je suis, un peu mûr quand même. Il ne faut pas vouloir être à la pointe extrême de toute contestation. Il faut que je consolide ma position.

BEN SUR BEN

Je pense à la vieillesse et je me dis ce matin que les gens ont l’impression qu’on ne devient jamais vieux parce qu’ils ont une image de quelqu’un, par exemple de Delon ou d’Arlette Laguillier ou d’Arletty et ils bloquent sur cette image et quand cette image vieillit ils vieillissent un tout petit peu avec elle mais pas tout le chemin. Donc ils ne lui en veulent pas mais ils le gardent dans leur esprit d’une certaine manière alors si lui ou elle n’ont pas fait ce qu’ils ont voulu jusque là ils ont une angoisse, un filling d’échec.

BEN SUR BEN

Toujours le classement qui me hante j’achète des vestes avec de plus en plus de poches je me demande si c’est normal ou si ça devient maladif.
Actuellement j’ai autour du cou un sachet avec des crayons, un magnéto, une caméra, mon portefeuille attaché etc .
Tout ça me fait penser à la société de consommation qui veut qu’on achète donc moi je fais des listes de choses que je dois acheter.
Nous sommes beaucoup sans doute parmi les philosophes sociologues à rechercher un autre moyen de vivre qu’avec la société de consommation et je crois que pour le moment personne n’a trouvé.

BEN SUR BEN

Je me balade maintenant avec un magnéto autour du cou. Quand j’ai une idée, je la dicte. J’ai toujours plein d’idées en voiture et je n’avais jamais le moyen de les noter . Mais voilà maintenant que j’ai un magnéto et je dicte n'importe quoi pauvre annie qui va devoir taper tout ça !

BEN SUR BEN

Je viens de classer tous mes livres de photos et je remarque que le sujet le plus photographié ou qui réapparaît tout le temps c’est la femme nue. Une livre de photos sur quatre, une revue sur deux ou même une revue sur une, titre, montre, place en couverture la femme nue. Alors pourquoi est-ce qu’annie ne veut pas que je la photographie nue ?

BEN SUR BEN

J’hésite en ce moment sur la phrase que je voudrais écrire sur le mur à l’extérieur de la maison. J’ai pensé à " Vincarem " et j’ai pensé à une phrase ordinaire style : " Il était une fois ".
On pourrait aussi écrire : " Cu perde la lenga perde son païs… " mais je crois qu’il était une fois est une phrase plus ouverte. Je vais peut-être même garder cette phrase pour le titre d’une de mes expos.

BEN SUR BEN

Je cherche la vérité J’ai envie de me mettre sous mon affiche " Je cherche la vérité " et me faire photographier avec des panneaux marqués : je ne sais pas qui je suis.

BEN SUR BEN

Faculté de lettres Ghislène Delrey m’a invité à la Faculté de lettres. J’ai fait une conférence au sujet de mon expo. Je crois que c’était une bonne conférence. Elle a eu un écho favorable.
Elle a invité aussi les artistes de la Station à faire une soirée à la Faculté de Lettres mais je ne sais pas ce que ça a donné. Jean Robert Cutaïa s’est fait tatouer et a proposé de tatouer les autres mais personne n’a voulu. Il y avait beaucoup de monde au départ mais je crois qu’ils avaient peur de l’aiguille.
Steiner aussi a fait une conférence quelque part mais je n’étais pas averti je n’y suis pas allé.

BEN SUR BEN

Ce qui m'inquiète c'est qu'il faut tout refaire tout le temps quand il pleut et puis que tout s'abîme. J'aimerais que tout soit éternel.

BEN SUR BEN

Le dimanche, même quand les super marché ne sont pas ouverts, les Mac Donald près de Carrefour, à l'extérieur de la ville, sont pleins. Mystère ? pourquoi ?
Peut être parce les gens ont ce qu'on appelle le manque ou alors ils sont accros. Ils ont un tropisme. Je dirais même qu'il y a accoutumance et cette accoutumance est créée par quelque chose. Donc paranoïa n° 32 X c'est que les Mac Do ont trouvé un système pour accoutumer les enfants pour les rendre dépendants. Ce n'est pas normal qu'on fasse 10 km pour aller dans un Mac Do alors que les Casinos sont fermés.

BEN SUR BEN

Aujourd'hui Nicolas a très mal travaillé. Il a peint sur mes lettres sur le mur 'il était une fois'.

BEN SUR BEN

Giroud me dit : il faudrait que tu fasses un jour une exposition exactement comme je voudrais avec quatre ou cinq assistants qui travailleraient mais avec un vrai plan de travail, pédagogique, en même temps créatif, en même temps contradictoire, en même temps paradoxal.
Giroud et moi sommes d'accord on en revient de trop d'expositions bidon, ou plutôt pas bidon mais sans pensée. Uniquement de la décoration ou du bourrage de crâne.

BEN SUR BEN

Je me demande comment je suis reçu ailleurs. Parfois je crois le savoir et parfois je me dit qu'ils me reçoivent à l'envers c'est-à-dire qu'ils voient en moi quelque chose qui n'y est pas. Alors la vision générale en Allemagne c'est Ben Fluxus, la vision en Italie c'est un autre Ben et la vision à Nice c'est Ben local niçois et celle à Paris c'est Ben un peu gênant, épi phénomène ethniste et avant gardiste à la fois.

BEN SUR BEN

On m'en veut d'être commerçant c'est-à-dire de faire attention à l'argent. C'est vrai je regarde ceux qui n'ont pas fait attention à l'argent et qui sont morts difficilement et dans la misère. Je ne vois pas pourquoi ça doit m'arriver. et pourtant cela me pend au nez si je continue à dépenser tant sur des gadgets inutiles.

BEN SUR BEN

Annie a fait l'autre jour des pâtes superbes avec un goût de basilic quelque chose de fantastique.

BEN SUR BEN

Décidément je suis malade du classement. Je ne peux pas m'empêcher d'acheter des sacs. Je suis rentré à la FNAC et je suis ressorti avec mon 31èmesac et j’ai dit à annie " c’est le meilleur sac que je n’ai jamais eu ". Elle n’a pas eu l’air impressionnée.

BEN SUR BEN

Problème de mémoire. J'ai besoin en ce moment de vestes avec des poches. J'ai actuellement 6 vestes de reporters avec chacune, des poches et mon grand problème est de trouver la veste qui pourrait contenir à droite la caméra et à gauche l'appareil photo ou le magnéto.

BEN SUR BEN

Je n'ai pas trop confiance en ce moment. A chaque fois qu'on vient me faire des compliments je me demande ce qu'ils me trouvent ces gens là ?

BEN SUR BEN

On m'a dit : méfie-toi Ben on ne prend plus Nikie de Saint Phalle au sérieux parce qu'elle fait trop de petits gadgets. Cela te pend au nez.

BEN SUR BEN - ATELIER

Il me faut y descendre à tout prix : j'ai cinq portraits à faire :
Celui de Michaud, pour m'avoir si gentiment offert un Cindy Sherman,
Celui de Coen pour m'avoir photographié en Mao,
Celui de Villers pour avoir fait les portraits du catalogue,
Celui d'Amiel pour m'avoir fait mon livre,
Celui de Thierry, que je sens inquiet.

BEN SUR BEN - AUTOCRITIQUE DE MON EXPO

Il y a des artistes qui n'ont pas grand chose à dire ou ont peur de ne pas avoir grand chose à dire alors ils remplissent tout le temps. Est-ce que j'en fait partie ?
En ma faveur je dirais : je ne remplis pas une salle avec la même idée. J'essaie d'avoir beaucoup d'idées et que toutes, apportent et divertissent. Je mets sur les murs tout ce qui me tracasse

BEN SUR BEN - DANS AQUO D'AQUI

Ils parlent de moi dans son dernier numéro. Ca s'appelle 'Ben ou la vérité si je mens'. L'article est de Jean Pierre Belmont et je me sens un peu mal à l'aise avec cet article, j'ai l'impression que d'une part Belmont m'aime et d'autre part il veut régler des comptes avec moi parce que je l'avais attaqué de front quand Miquela Bramerie avait été virée de Marseille. Je la trouvais plus claire dans sa défense de la langue occitane que lui. Je me suis même demandé, à un moment donné, si Belmont ne jouait pas un double jeu. Pour le pouvoir dans son article
Il dit que je suis 'ministre du cirque', que je fais du post 'fontanisme'…La critique est cachée. Son article est en occitan donc difficile à lire pour moi.
Je ne dis pas que je n'ai pas dit ce qu'il a mis dans le texte mais j'ai l'impression que parfois il a choisi là où je me sentais le plus mal à l'aise et le plus prêt à me contredire. J'aurais bien aimé approfondir quelques unes de ses questions.

BEN SUR BEN - DHEA

J'ai rencontré une fille sympathique qui m'a dit : Ben tu devrais prendre de la DHEA tu vas rajeunir de 10 ans. Je leur ai envoyé un chèque j'attends toujours. Entre temps je vieillis.

BEN SUR BEN - EMISSION AVEC CARDOZ

Pour mon expo au Mamac. Dans le confessionnal, lui assis d'un côté moi de l'autre, j'avais envie de lui poser la question : comment se sent-on communiste à Monaco ? Est-ce une forme d'exotisme ? Devez-vous faire des concessions ? mais c'était pas le moment.

BEN SUR BEN - ETHNISME

Il y a plusieurs années de cela j'avais dit à Julien Blaine, que j'étais pour celui qui prendrait des mesures pour défendre la langue et la culture d'un peuple. Il m'avait dit : que fais-tu si l'extrême droite décrète la défense de l'occitan ? C'est une véritable colle. Je demanderai à ce que la gauche le fasse avant la droite et si celle-ci refuse je serais bien embarrassé. Mais je serai pour cette partie du programme et contre le reste.

BEN SUR BEN - ETHNISME

L'ethnisme ne m'intéresserait pas si c'était un combat facile. C'est justement parce qu'il y a malentendu, quiproquo, gêne tout ça que ça m'intéresse de me battre pour l'ethnisme. Pour démontrer que c'est positif et que ce n'est pas ce que certains pensent.

BEN SUR BEN - FILM

Mon film sur la vérité est en panne. Alors j'ai décidé de faire un film sur le suicide. Je vais poser la même question à tout le monde : avez-vous pensé à vous suicider ? comment ? pourquoi ?

BEN SUR BEN - INTERNET

J’ai un news group en ce moment news group ça veut dire que j’écris une lettre et que 500 personnes la reçoivent en même temps à la même minute dès que je l’envoie. Ils sont abonnés et ils peuvent se désabonner s’ils le veulent. Je crois que c’est bien. J’aime bien l’idée. Le seul problème c’est que je n’ai plus rien à leur dire ou pas grand chose
Un news group ethniste, avec des nouvelles des ethnies et un news group Ben Vautier avec les nouvelles de l’art. Il faut que je trouve des choses à dire. J’ai plein de choses à dire mais en fin de compte je me dis que c’est pas assez important.

BEN SUR BEN - MES EXPOS

Je prépare un livre qui s'appelle : mes expos. Ca devait être un chapitre du catalogue mais il a quelque part en route sauté. J'aime bien cette idée parce que si je crée de nouveaux thèmes la plupart du temps c'est pour une expo.
La guerre à Péronne - La peur chez Issert
Etc… etc…

BEN SUR BEN - PARANOIAQUE

Ce que je trouve louche
Qu'Amiel publie en niçois
Que le Mao soit plus fort en Italie qu'en France
Que Mas revienne de Cuba,
Que Sacha ait commencé à faire de l'art au Biafra.

BEN SUR BEN - ART ET FRIC

Que me veulent-ils
ces pignoufs minables
ces excréments de l'art qui ne pensent qu'au fric
ils s'en foutent de mon travail
ils revendent sur le champ
oui mais
je devrais pas cracher dans la soupe
quand je ne vendais rien j'aurais rêvé de les voir venir comme ça pour acheter
mais pourquoi viennent-ils aujourd'hui ?
Toujours seul
pourquoi ne pas en profiter si ça marche
t'es peut-être un génie Ben
sans le savoir
toi qui te prends pour un con
Toujours seul
et si je lui disais à cette collectionneuse :
au lieu de me donner de l'argent
taillez-moi une pipe
Toujours seul
il y a des pièces dont je n'ai pas honte
que je trouve bonnes et rigolotes
ces pièces là qu'elles partent pour cent balles ou deux cent mille j'en ai rien à foutre
il y a des merdes
et les merdes restent des merdes
C'est les voleurs qui font la côte des artistes parce qu'ils veulent gagner de l'argent
Plus confiance en personne
même pas en …
qui croit que je suis un bon peintre
elle est manipulée comme les autres
Pour Sylvana Lorenz je suis les merguez
qu'elle vend sur le pas de la porte
pour Giovagnoli
je suis la preuve qu'il a eu raison
ou la peur qu'il puisse avoir eu tort
pour le petit gynécologue je suis
celui qu'il connaît et que ça excite de savoir que ça vaut des sous
pour Ferrero je suis peut-être un peintre en qui il croit
pour Jack Lang
je suis ce con de régionaliste qui parle d'Occitanie libre
pour Catherine Issert
je suis pas aussi bien que John Armleder
et puis il y ces cons qui s'en foutent
pourvu que ce soit signé dans le coin et qui se disent :
Et si c'était vrai que ce con de Ben commence à valoir du fric moi qui le connaît il faut vite que j'aille lui dire que je l'ai toujours aimé.

BEN SUR BEN- AU CENTRE POMPIDOU

Je n'ai pas été invité à l'exposition Pop Art. Ils auraient pu dans la mesure où il y avait de tout. Quelque part je sens donc la censure.
Mais pourquoi ?
Parce que ce con de Ben s'occupe trop de l'Occitanie ?
Parce que ce con de Ben a dit qu'il refuserait d'exposer à Paris tant que la France refuserait de signer la charte des langues minoritaires ?
Parce ce que ce con de Ben est trop anti-parisianiste ?

BEN SUR BEN - CLASSEMENT

Il y a douze objets dans un coin. Ces douze objets n’ont aucun rapport entre eux ils sont posés dans un coin n’importe comment. Ils n’existent presque pas ils représentent un tas. Ils font presque ce qu’on appelle un " monstre " qu’on jette dehors.
Par contre s’ils sont classés, si chacun est dans sa place, la valeur change.

BEN SUR BEN - MES PROBLEMES DE MEMOIRE

Il y a des noms que j’emploie très souvent tels Gustave Malher, Gustave Doré, quand je ne sais pas comment nommer quelqu’un je le traite de Gustave Malher, je me demande pourquoi.

BEN SUR BEN - FILM

Je prépare 4 films en ce moment dont un film sur les têtes. C’est 2000 têtes. Chacun pourra venir se voir. Ca s’appellera "  vous reconnaissez-vous ? "
Ou " vous faites du cinéma "  ou " autorisez-nous à passer votre image " ou quelque chose comme ça.

BEN SUR BEN - GALERIE ZABRISKIE, NY

La Galerie Zabriskie me dit qu'elle aimerait faire une autre exposition avec moi. Je pense que ce serait bien. C'était un bon souvenir. Ceci dit, j'ai plein d'idées pour des photos rigolotes mais je n'ai pas envie de me payer le stress du voyage.

BEN SUR BEN - INTERNET LOGICIEL

J'ai eu une idée de logiciel que je trouve extraordinaire et que j'ai cherché sur le net partout sans succès. Je crois donc que c'est une idée neuve. Quand on cherche un numéro de téléphone, on regarde par exemple les annonces de Nice Matin il faudrait pouvoir mettre le curseur sur ce numéro de téléphone automatiquement et que ça l'appelle. Donc un système pour pouvoir appeler directement un numéro de téléphone apparaissant sur l'écran de l'ordinateur. Que ce soit dans une lettre, dans une annonce n'importe où. Un logiciel qui, voyant un numéro de téléphone, avec un double clic, l'appelle.
Est-ce que ça existe ?
Si non le créer et le vendre et gagner des millions. (idée pour Maxime)

BEN SUR BEN - MEDIAS

Visite du journaliste de Libération
Il m'a mis mal à l'aise. Il m'a posé beaucoup de questions. Il est resté deux heures. Il avait une petite valise à la main et une coupe de cheveux libéral et non pas d'un journaliste de Libération. On aurait dit un flic ou un bourgeois. Je me suis demandé si les questions qu'il me posait étaient des pièges. En fait il ne m'a pas posé beaucoup de questions, j'ai tout dit.

BEN SUR BEN - MEDIAS ANGOISSE

Les médias m'épuisent Le lynchage médiatique me fait peur comme les hurlements d'une meute qui gagne du terrain sur un cerf et l'arme de la mauvaise foi qui devient toute puissante. J'ai l'impression parfois d'être dans une forêt, que je vois la meute passer et que je me dis : pourvu qu'un de ceux là se mette pas à terre et sente mon ôdeur.

BEN SUR BEN - MES POCHES

J’adore vider mes poches. C’est devenu maladif. J’arrive quelque part je vide mes poches après je les regarde et puis je les mets en place. Il y a des gens qui s’intéressent à la politique internationale et qui veulent être pris au sérieux mais aussi ils aiment vider leurs poches. (petit détail à mettre dans un film)

BEN SUR BEN - ORDRE

De temps à autre on voit un clochard dans la rue
Avec un tas de petits paquets autour de son cou à gauche à droite des plastique des ceci des cela. Alors nous on trouve que ça fait désordre. En réalité chez lui c’est le super ordre. Je m’en suis aperçu un jour parce que je me suis regardé dans un miroir avec tout ce que j'avais autour du cou.
Ce sont donc des gens super ordonnés qui aiment le classement. Bien qu’elle n’était pas clocharde du tout ma belle mère quand elle est morte a laissé des tiroirs remplis à ras bords de sachets en plastiques venant de super marchés.

BEN SUR BEN - PARANOIA

C’est très facile de tuer quelqu’un avec un camion. On connaît le chemin qu’il prend, on repère l’endroit, on vérifie, on a un talkie walkie, on a un camion prêt, on a quelqu’un d’autre. Il faut être deux donc il y a toujours le risque que quelqu’un parle.

BEN SUR BEN - VOL

En préparant mon exposition je me suis aperçu que deux tableaux avaient disparu. Je vais les signaler à la Gazette de Drouault. Il y a 'beau' de 1958 et 'Cette toile mesure 47 cm de long'.
Il y a un an de cela j'ai perdu la carte postale de Duchamp 'le poison est dans le poisson'
On m'a aussi volé à la Faculté de médecine le tableau 'Coït' 1mx1m.

BEN SUR BEN - INTERNET

J’ai peur qu’Internet ne se transforme en boulimie ,une boulimie de tout mettre dans mon site parce que c’est facile de tout mettre. Mais si c’est le cas pour tout le monde c’est huit milliards de gens qui vont vouloir tout mettre pourquoi ?
Parce qu’ils ont toujours voulu être édités quelque part, tous ceux qui ont voulu avoir un livre et qui ne l’ont pas eu, tout d’un coup ils vont avoir un ordinateur et ils vont pouvoir mettre dessus tout ce qu’ils veulent et ils se disent tout le monde va pouvoir tout lire donc il va y avoir une surcharge, une quantité incroyable de manuscrits et de livres qui vont paraître sur Internet. Ca va satisfaire des ego. Mais ne risque t'on pas un jour

BEN SUR BEN - INTERNET - BEN VEND TOUT

Site : Je vends
Je me demande si je fais bien ou mal de
faire ce Site Ben vend tout
Est-ce que cela va me porter tort ou me libérer ?
C'est pas mon boulot de vendre et je ne suis pas doué pour ça. Ceci étant, ça me tente et crèvera quelque part mon abcès entre l'argent, la gloire et moi.